Aller au contenu principal

Covid-19
❌ Pas de pénurie : #OnVousNourrit

Accompagnées du hashtag Onvousnourrit, des publications ont fleuri sur les réseaux sociaux numériques, illustrées de photos d’exploitations. Une communication made in JA.

La publication de François-Xavier Hupin sur Facebook.
© DB

« C’est parti de Nouvelle-Aquitaine et de Dordogne », explique Agathe Duval, animatrice chez JA Normandie. Le hashtag #onvousnourrit répondait, dès mardi 17 mars, à la panique des Français dans les supermarchés. Pour rendre l’opération virale, JA national a invité chaque structure locale à s’emparer de l’idée. « Il faut montrer à la France entière que les agriculteurs se retroussent les manches pour permettre à tout le monde de continuer à se nourrir, qu’il y a une jeunesse active et pleine d’avenir sur les territoires », indiquait le mail. Le président national Samuel Vandaele s’est lui-même pris en photo pour inciter ses collègues à jouer le jeu.

Certains ont modifié leur photo de profil avec le message « je suis agriculteur, je vous nourris ».

Certains ont modifié leur photo de profil avec le message « je suis agriculteur, je vous nourris ». - © DB

Prise de conscience

Les Jeunes agriculteurs du Calvados font de la

communication positive vers le grand public une priorité depuis plus de deux ans. Ils sont nombreux à participer au mouvement. « On a profité du fait qu’un grand nombre de gens se retrouve sur les réseaux sociaux avec le confinement », révèle François-Xavier Hupin, président de JA 14, j’espère qu’il y aura une prise de conscience que l’agriculture est utile ». Sur Twitter et Facebook, des messages de remerciement répondent à ces publications

Le post du président de JA, Samuel Vandaele.

Le post du président de JA, Samuel Vandaele. - © DB

Reconnaissance

Les différentes déclarations au sommet de l’Etat sur l’importance de l’agriculture donnent à François-Xavier Hupin de l’espoir sur la réalité de cette reconnaissance, « ça fait du bien, après des mois d’agribashing », souffle-t-il. « La Chine en quarantaine, c’est la moitié de l’économie mondiale qui s’est arrêtée. J’espère que ça va inciter l’Exécutif à favoriser les relocalisations ». Une attente exprimée aussi par le président de JA sur le site, « c’est également la promesse d’une prise de conscience pour le long terme quant à notre modèle de société, et la place que nous accorderons à l’agriculture et à ses modes de production qui permettent d’avoir une alimentation saine, sûre et durable. »

 

A lire sur notre site : JA Manche ne masque pas sa solidarité

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité