Aller au contenu principal
Font Size

Covid-19
❌ Pas de pénurie : #OnVousNourrit

Accompagnées du hashtag Onvousnourrit, des publications ont fleuri sur les réseaux sociaux numériques, illustrées de photos d’exploitations. Une communication made in JA.

La publication de François-Xavier Hupin sur Facebook.
© DB

« C’est parti de Nouvelle-Aquitaine et de Dordogne », explique Agathe Duval, animatrice chez JA Normandie. Le hashtag #onvousnourrit répondait, dès mardi 17 mars, à la panique des Français dans les supermarchés. Pour rendre l’opération virale, JA national a invité chaque structure locale à s’emparer de l’idée. « Il faut montrer à la France entière que les agriculteurs se retroussent les manches pour permettre à tout le monde de continuer à se nourrir, qu’il y a une jeunesse active et pleine d’avenir sur les territoires », indiquait le mail. Le président national Samuel Vandaele s’est lui-même pris en photo pour inciter ses collègues à jouer le jeu.

Certains ont modifié leur photo de profil avec le message « je suis agriculteur, je vous nourris ».

Certains ont modifié leur photo de profil avec le message « je suis agriculteur, je vous nourris ». - © DB

Prise de conscience

Les Jeunes agriculteurs du Calvados font de la

communication positive vers le grand public une priorité depuis plus de deux ans. Ils sont nombreux à participer au mouvement. « On a profité du fait qu’un grand nombre de gens se retrouve sur les réseaux sociaux avec le confinement », révèle François-Xavier Hupin, président de JA 14, j’espère qu’il y aura une prise de conscience que l’agriculture est utile ». Sur Twitter et Facebook, des messages de remerciement répondent à ces publications

Le post du président de JA, Samuel Vandaele.

Le post du président de JA, Samuel Vandaele. - © DB

Reconnaissance

Les différentes déclarations au sommet de l’Etat sur l’importance de l’agriculture donnent à François-Xavier Hupin de l’espoir sur la réalité de cette reconnaissance, « ça fait du bien, après des mois d’agribashing », souffle-t-il. « La Chine en quarantaine, c’est la moitié de l’économie mondiale qui s’est arrêtée. J’espère que ça va inciter l’Exécutif à favoriser les relocalisations ». Une attente exprimée aussi par le président de JA sur le site, « c’est également la promesse d’une prise de conscience pour le long terme quant à notre modèle de société, et la place que nous accorderons à l’agriculture et à ses modes de production qui permettent d’avoir une alimentation saine, sûre et durable. »

 

A lire sur notre site : JA Manche ne masque pas sa solidarité

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Bureau JA 50
" Il y a encore des lignes à faire bouger "
Les JA de la Manche ont élu leur nouveau bureau vendredi 12 juin. A la tête de la structure, Luc Chardine, éleveur laitier en…
L’hétérogénéité des orges se confirme
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Publicité