Aller au contenu principal

Contrôle Laitier
“Pas une dépense mais un investissement"

“Pour tous nos adhérents, l’adhésion au CL 50 n’est pas une dépense mais bien un investissement sur l’avenir de leur atelier laitier”. Réunis lundi dernier à Saint-Lô, Thierry Hulmer, Pascal Lerossignol, président et vice président, accompagnés d’Hervé Tesnière et Laurent Hédou, directeur et directeur-adjoint, ont mis en lumière un chiffre, les 40 centimes de différence entre un adhérent CL et celui qui ne l’est pas : “359,77 euros/1000 l en 2008 contre 319,79”.

Pour les dirigeants du CL 50, la crise laitière démontrent l’efficacité des économies de coût engendrées par le conseil personnalisé à l’éleveur.
Pour les dirigeants du CL 50, la crise laitière démontrent l’efficacité des économies de coût engendrées par le conseil personnalisé à l’éleveur.
© EC

La récente crise laitière, d’ailleurs non résolue, a laissé quelques traces sur le terrain. “Dans le combat légitime des producteurs, il ne faut pas se tromper de cible. Le CL leur appartient. il est là pour donner des indicateurs pour mesurer le degré de performances technique et économiques tout en proposant du conseil”. Et d’enfoncer le clou, “des marges de manoeuvre existent dans nos exploitations. Attention à ne pas sacrifier en quelques semaines, le travail de sélection et de progrès accompli depuis quelques décennies”. Globalement, le CL 50 a enregistré 7 démissions en avril mais aussi 6 adhésions. 

Chiffres 2008

Les chiffres 2008 mettent en avant une structure en bonne santé. “Nous sommes présents sur 2631 élevages (58% des producteurs). Nous contrôlons quasiment 150 000 vaches, soit 68% du cheptel départemental. La moyenne en lactation s’établit à 7887 kg”. Côté Bovins Croissance, 303 éleveurs font contrôler près de 9000 sujets. A la clé, un résultat net de 208 000 euros, soit + 6,78% par rapport à 2007.

 

La suite dans votre prochaine édition


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité