Aller au contenu principal

Contrôle Laitier
“Pas une dépense mais un investissement"

“Pour tous nos adhérents, l’adhésion au CL 50 n’est pas une dépense mais bien un investissement sur l’avenir de leur atelier laitier”. Réunis lundi dernier à Saint-Lô, Thierry Hulmer, Pascal Lerossignol, président et vice président, accompagnés d’Hervé Tesnière et Laurent Hédou, directeur et directeur-adjoint, ont mis en lumière un chiffre, les 40 centimes de différence entre un adhérent CL et celui qui ne l’est pas : “359,77 euros/1000 l en 2008 contre 319,79”.

Pour les dirigeants du CL 50, la crise laitière démontrent l’efficacité des économies de coût engendrées par le conseil personnalisé à l’éleveur.
Pour les dirigeants du CL 50, la crise laitière démontrent l’efficacité des économies de coût engendrées par le conseil personnalisé à l’éleveur.
© EC

La récente crise laitière, d’ailleurs non résolue, a laissé quelques traces sur le terrain. “Dans le combat légitime des producteurs, il ne faut pas se tromper de cible. Le CL leur appartient. il est là pour donner des indicateurs pour mesurer le degré de performances technique et économiques tout en proposant du conseil”. Et d’enfoncer le clou, “des marges de manoeuvre existent dans nos exploitations. Attention à ne pas sacrifier en quelques semaines, le travail de sélection et de progrès accompli depuis quelques décennies”. Globalement, le CL 50 a enregistré 7 démissions en avril mais aussi 6 adhésions. 

Chiffres 2008

Les chiffres 2008 mettent en avant une structure en bonne santé. “Nous sommes présents sur 2631 élevages (58% des producteurs). Nous contrôlons quasiment 150 000 vaches, soit 68% du cheptel départemental. La moyenne en lactation s’établit à 7887 kg”. Côté Bovins Croissance, 303 éleveurs font contrôler près de 9000 sujets. A la clé, un résultat net de 208 000 euros, soit + 6,78% par rapport à 2007.

 

La suite dans votre prochaine édition


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité