Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Concessionnaires
Pascal Blanchard : "nous sommes un maillon de la chaîne alimentaire"

L’interview de l Pascal Blanchard (président du syndicat des concessionnaires de Normandie)

© BB

>> Que dit votre syndicat professionnel national ?
Nous avons eu une réunion téléphonique de plus de trois heures avec tous les responsables de régions. Les collègues du Grand Est sont les plus impactés actuellement. Notre syndicat fournit des préconisations, au fur et à mesure, sur son site, en fonction des éléments reçus par les organismes officiels de l’État. Les concessions agricoles sont un maillon de la chaîne alimentaire, nous avons donc les autorisations pour être ouverts afin, notamment, de délivrer les pièces et de faire des dépannages.

>> Quelle est la situation en Normandie ?
Nous sommes en plein travaux dans les champs, les équipes des concessions agricoles sont disponibles, avec un personnel réduit, afin d’assurer les services nécessaires. Tout comme les entreprises de matériels de traite, qui continuent les maintenances. Nous demandons à chaque salarié, client et livreur de bien respecter toutes les consignes et en particulier les gestes barrières pour éviter tout risque de contamination.

>> Comment voyez-vous les mois à venir ?
L’agriculture est un secteur qui fonctionne et qui continuera à fonctionner durant cette crise sanitaire et économique. Cependant, compte tenu de la fermeture des usines de pièces et composants, cela ne sera pas neutre dans le temps. On peut craindre une dégradation des livraisons et de la qualité des services, et plus particulièrement des pièces disponibles. Les concessions feront, néanmoins, tout leur possible pour trouver des solutions afin de continuer à accompagner leurs clients. Nous remercions tous les salariés qui travaillent dans ces conditions difficiles et nous saluons les clients qui maintiennent toute leur confiance dans leur concession.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité