Aller au contenu principal
Font Size

Après les élections Chambre d'Agriculture
Pascal Férey : "Ségolène Royal doit revoir sa copie"

Première conférence de presse post-élection et déjà Pascal Férey, président de la FDSEA manchoise et de la FRSEA, repasse à l'offensive pour défendre la profession.

Pacal Férey, accompagné de Ludovic Blin (pdt JA), demande une autre politique agricole de la part du Conseil Régional.
Pacal Férey, accompagné de Ludovic Blin (pdt JA), demande une autre politique agricole de la part du Conseil Régional.
© E.C.
"Face aux résultats des élections aux chambres d'agriculture en France, Ségolène Royal doit revoir sa copie". Pascal Férey, le bouillonnant président de la FDSEA lance un avertissement à la candidate du Parti Socialiste qui devait présenter son projet agricole, le 21 février dans la Manche et qui, finalement, y a renoncé, sans doute suite aux résultats des élections.L'occasion aussi, à l'issue des résultats des élections chambre d'agriculture d'égratigner, au passage, Jean-Karl Deschamps, conseiller régional, apôtre notamment du tout-herbe. Décidément en verve après les 62,6% raflé par le collège des chefs d'exploitation, sans compter une victoire sur les collèges retraités et bailleurs, P. Férey souligne qu'il vient d'envoyer un courrier à Philippe Duron. "je souhaite que le conseil régional fasse une vraie politique agricole et qu'elle arrête ses soutiens partisans. On ne peut balayer d'un revers de main les agriculteurs qui ont choisi la FDSEA et les JA et qui occupent 70% du territoire".Face à la prochaine échéance, en l'occurrence les élections à la Chambre Régionale (réunissant les départements bas et hauts normands), le président de la FRSEA annonce la couleur. "Je veux que le premier collège (chefs d'exploitation) prenne la main". Intéressé par le fauteuil de président ? Pascal Férey élude la question en indiquant, "Daniel Epron a un bilan honorable mais la Chambre Régionale doit être aux mains des agriculteurs".
Concernant la Manche, P. Férey se fait plus cruel sur deux résultats, ceux du collège des retraités et des bailleurs. "Le premier avait été remporté par la Confédération Paysanne lors de la dernière élection. Nous venons de le reprendre... je ne peux m'empêcher d'avoir une pensée pour Jacques Destrées (CP) qui nous a carrément calomnié. La Confédération Paysanne doit tirer les enseignements de sa défaite".
Quant au collège "bailleurs", c'est Gérard de Blangy qui se retrouve en première ligne. "Il a fait le choix de soutenir la coordination rurale alors qu'un pacte, datant de 60 ans, nous permettait jusqu'à maintenant de faire une liste commune. Or, nous avons gagné. Nous laissons la porte ouverte pour travailler ensemble. Problème, Gérard de Blangy et la Propriété Privée ne sont plus crédibles en tant que représentants des bailleurs dans d'autres instances agricoles".
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
L’hétérogénéité des orges se confirme
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Publicité