Aller au contenu principal

Patrick Dechaufour : « je reste intransigeant sur l’enlèvement »

Lundi 2 décembre, près de trois semaines après la manifestation des planteurs devant l’usine, c’est le statu quo. La sucrerie n’a pas redémarré.

© TG

Les salariés, qui n’ont pas redéposé de préavis de grève depuis le 8 novembre, tuent le temps. Et Saint-Louis Sucre ne s’est pas engagé à enlever les betteraves. « La direction de Saint-Louis réitère le fait qu’elle va tout faire pour nous les enlever mais elle ne prend pas d’engagement écrit », regrette Patrick Dechaufour, président de la GCB Calvados, Sarthe, Orne.

Au lieu des 7 500 t/jr
Lundi 2 décembre, la campagne est à J+45. Au lieu des 7 500 t/jr qui devraient être traitées à Cagny, 2 000 tonnes/par jour sont envoyées dans l’Eure. « Et quelques-unes à Roye », informe Loïc Touzé, responsable FO et central à la sucrerie de Cagny. Seulement, les betteraves normandes, abîmées, ralentiraient l’usine.
Ce qui n’augure pas confortablement le scénario imaginé par SLS d’envoyer 12 000 t/jr à Étrépagny et Roye à partir du mois de janvier. Si jamais en fin de campagne l’état de conservation des betteraves se dégrade et qu’elles ne sont plus transformables en sucrerie, cela laisse craindre aux planteurs de se retrouver avec des tas de betteraves en bout de champ.
Patrick Dechaufour voit déjà les problèmes: « nuisances olfactives, écoulements, risques de pollution diffuse en bordure de route. Un silo de betteraves qui se décompose sent l’alcool, fume ».
Et il anticipe la réaction de l’État sur le risque environnemental : « j’ai peur que l’État exige que les silos soient enlevés. Mais qui va assumer ? Comment fait-on, d’un point de vue technique, si on a 700 tonnes de betteraves en bout de pièce ? Nous ne sommes pas équipés pour les enlever et je considère que ce n’est pas aux agriculteurs de subir les conséquences de cette situation.» Patrick Dechaufour espère obtenir des réponses de la part des services de l’État, « je reste intransigeant sur cette demande ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Silphie culture
Des éleveurs séduits par la silphie testent la nouvelle culture
La silphie est une culture pérenne, implantée pour une quinzaine d’années. La plante est utilisée dans les Vosges surtout pour la…
Léonie Angot-Hastain, maire de Saint-Manvieu-Norrey, 3e sur la liste calvadosienne ; Frédéric Moreau, exploitant à Mouen ; Stéphanie Yon-Courtin (ex-LR), tête de liste LREM dans le Calvados avec Laurent Bonnaterre ; David Hastain, agriculteur à Saint-Manvieu-Norrey ; Sébastien Binet, agriculteur maire de Versainville, 8e sur la liste calvadosienne.
Dans le Calvados, la candidate LREM ne veut pas opposer les sujets
La députée européenne, ancienne maire de Saint-Contest et colistière de Laurent Bonnaterre aux élections régionales, Stéphanie…
SERVICE REMPLACEMENT 61
Les agents de remplacement de l’Orne à l’honneur
La fédération départementale des services de remplacement de l’Orne a organisé, pour la 3e  année consécutive, une journée dédiée…
SIP DEMONSTRATION FAUCHEUSE
VIDEO. La plus large faucheuse du monde en démonstration en Normandie
La Silvercut Disc 1500 T (de marque SIP) est la faucheuse la plus large au monde avec 15 mètres de travail. Il en existe une…
PANNEAUX ELECTIONS
Régionales : les têtes de listes ont passé leur oral agricole
FRSEA, JA et Chambre régionale d’agriculture de Normandie ont, lundi dernier, invité les têtes de listes aux régionales (ou leur…
VIDEO. Des silos en préfa modulables, à monter soi-même
Mickaël Féret est à la tête d’une société ornaise de fabrique d’éléments en bétons destinés, notamment, au stockage agricole. De…
Publicité