Aller au contenu principal

Patrick Dechaufour : « je reste intransigeant sur l’enlèvement »

Lundi 2 décembre, près de trois semaines après la manifestation des planteurs devant l’usine, c’est le statu quo. La sucrerie n’a pas redémarré.

© TG

Les salariés, qui n’ont pas redéposé de préavis de grève depuis le 8 novembre, tuent le temps. Et Saint-Louis Sucre ne s’est pas engagé à enlever les betteraves. « La direction de Saint-Louis réitère le fait qu’elle va tout faire pour nous les enlever mais elle ne prend pas d’engagement écrit », regrette Patrick Dechaufour, président de la GCB Calvados, Sarthe, Orne.

Au lieu des 7 500 t/jr
Lundi 2 décembre, la campagne est à J+45. Au lieu des 7 500 t/jr qui devraient être traitées à Cagny, 2 000 tonnes/par jour sont envoyées dans l’Eure. « Et quelques-unes à Roye », informe Loïc Touzé, responsable FO et central à la sucrerie de Cagny. Seulement, les betteraves normandes, abîmées, ralentiraient l’usine.
Ce qui n’augure pas confortablement le scénario imaginé par SLS d’envoyer 12 000 t/jr à Étrépagny et Roye à partir du mois de janvier. Si jamais en fin de campagne l’état de conservation des betteraves se dégrade et qu’elles ne sont plus transformables en sucrerie, cela laisse craindre aux planteurs de se retrouver avec des tas de betteraves en bout de champ.
Patrick Dechaufour voit déjà les problèmes: « nuisances olfactives, écoulements, risques de pollution diffuse en bordure de route. Un silo de betteraves qui se décompose sent l’alcool, fume ».
Et il anticipe la réaction de l’État sur le risque environnemental : « j’ai peur que l’État exige que les silos soient enlevés. Mais qui va assumer ? Comment fait-on, d’un point de vue technique, si on a 700 tonnes de betteraves en bout de pièce ? Nous ne sommes pas équipés pour les enlever et je considère que ce n’est pas aux agriculteurs de subir les conséquences de cette situation.» Patrick Dechaufour espère obtenir des réponses de la part des services de l’État, « je reste intransigeant sur cette demande ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

TUBERCULOSE BOVINE
Tuberculose bovine : quatre cas confirmés dans le Calvados
Le Groupement de défense sanitaire confirme, ce mardi 23 février 2021, la détection de quatre cas de tuberculose bovine. Plus de…
TUBERCULOSE BOVINE LESSAY
Canton de Lessay : 200 animaux à abattre
Après quatre cas dans le Calvados, un cas de tuberculose bovine a été détecté fin février dans le canton de Lessay au sein d’un…
Graindorge, bâtiments de la future fromagerie
Graindorge mise sur le camembert AOP fermier et bio
La fromagerie Le Clos de Beaumoncel est en cours de finalisation à Camembert (61). Fruit d’un partenariat entre E. Graindorge et…
ETA GIFFARD - EPANDAGE
Terra Variant 585 cherche hectares où s’épandre
À l’automne, Denis Giffard, entrepreneur de travaux agricoles à Tournebu (14), a troqué l’une de ses arracheuses intégrales à…
ORNE - CERTIFICATION HVE
HVE : le label met un pied dans l’Orne
La Chambre d’agriculture de Normandie a invité les agriculteurs à s’informer sur le label HVE au cours de trois réunions dans l’…
Le GDS 14 élit son nouveau président
Lors de son assemblée générale, le Groupement départemental sanitaire du Calvados a renouvelé son bureau. Alain Legentil,…
Publicité