Aller au contenu principal

Implantation des blés d'hiver
Pénalisée par la pluie

Dans les campagnes, on commence à s’inquiéter sur les implantations de blé d’hiver. En cause, la pluie qui, lorsqu’elle s’arrête un après-midi ou une journée, ne permet pas d’implanter le blé d’hiver. Samuel Hardy, en charge des céréales à la Chambre d’Agriculture, fait le point sur la situation.

Samuel Hardy, en charge des céréales, à la Chambre d'Agriculture, "la situation que nous connaissons est analogue à celle de 2000".
Samuel Hardy, en charge des céréales, à la Chambre d'Agriculture, "la situation que nous connaissons est analogue à celle de 2000".
© ec

“C’est clair, les agriculteurs ne peuvent implanter du blé vue les conditions rencontrées dans tout le département. Les sols sont bel et bien gorgés d’eau. Actuellement, l’estimation des semis se monte à 50%”. Dans le bureau de Samuel, à Saint-Lô, le téléphone sonne fréquemment, “de nombreux agriculteurs m’appellent pour me demander conseil. Cela dépend de la variété achetée ou venant de la ferme. Les questions portent aussi sur la densité”. D’emblée, notre spécialiste insiste sur un fait, “surtout ne pas se précipiter. Ceux qui ont semé entre les gouttes l’ont fait dans des conditions médiocres qui risque de pénaliser leur rendement”. Bref, il faut privilégier un semis tardif. “Il peut s’effectuer sans difficultés jusqu’au 15/20 décembre avec des variétés comme “Sponsor” ou “Ephoros”. Si les pluies continuent, Samuel Hardy estime qu’il faut encore attendre. “C’est une situation que l’on a connu en 2000. Le blé a été semé du 15 octobre jusqu’en février 2001. D’ailleurs, beaucoup  ont remarqué que les semis de février avaient donné de bons résultats”.  

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

L'histoire de la famille Feugère racontée par Karine Le Marchand
Six familles d'agriculteurs ont participé au documentaire Famille de paysans, 100 ans d'histoire, co-produit par Karine Le…
Valentine Amette, céréalière et future Miss France agricole ?
Installée depuis ses 18 ans, Valentine Amette, aujourd'hui âgée de 21 ans, se porte candidate au concours Miss agricole 2024.…
PARTICIPEZ AU JEU SM CAEN - USL DUNKERQUE
 Jeu concours "Match à domicile du SM Caen"  
Hervé Morin : "Je refuse que la méthanisation normande prenne un virage à l’allemande"
Mardi 21 novembre 2023 s'est tenu en présence d'Hervé Morin, président de la Région, une conférence de presse, pour que l’Etat…
Après la tempête Ciaran, mesurer les conséquences et les besoins dans la Manche
Le 9 novembre 2023, la Chambre d’agriculture, la FDSEA et les JA de la Manche avaient organisé un déplacement avec le préfet de…
[EN IMAGES] A la rencontre d'Oreillette, égérie du Salon de l'agriculture
C'est au tour de la Normande d'être représentée à l'occasion de la 60e édition du Salon international de l'agriculture qui se…
Publicité