Aller au contenu principal

Implantation des blés d'hiver
Pénalisée par la pluie

Dans les campagnes, on commence à s’inquiéter sur les implantations de blé d’hiver. En cause, la pluie qui, lorsqu’elle s’arrête un après-midi ou une journée, ne permet pas d’implanter le blé d’hiver. Samuel Hardy, en charge des céréales à la Chambre d’Agriculture, fait le point sur la situation.

Samuel Hardy, en charge des céréales, à la Chambre d'Agriculture, "la situation que nous connaissons est analogue à celle de 2000".
Samuel Hardy, en charge des céréales, à la Chambre d'Agriculture, "la situation que nous connaissons est analogue à celle de 2000".
© ec

“C’est clair, les agriculteurs ne peuvent implanter du blé vue les conditions rencontrées dans tout le département. Les sols sont bel et bien gorgés d’eau. Actuellement, l’estimation des semis se monte à 50%”. Dans le bureau de Samuel, à Saint-Lô, le téléphone sonne fréquemment, “de nombreux agriculteurs m’appellent pour me demander conseil. Cela dépend de la variété achetée ou venant de la ferme. Les questions portent aussi sur la densité”. D’emblée, notre spécialiste insiste sur un fait, “surtout ne pas se précipiter. Ceux qui ont semé entre les gouttes l’ont fait dans des conditions médiocres qui risque de pénaliser leur rendement”. Bref, il faut privilégier un semis tardif. “Il peut s’effectuer sans difficultés jusqu’au 15/20 décembre avec des variétés comme “Sponsor” ou “Ephoros”. Si les pluies continuent, Samuel Hardy estime qu’il faut encore attendre. “C’est une situation que l’on a connu en 2000. Le blé a été semé du 15 octobre jusqu’en février 2001. D’ailleurs, beaucoup  ont remarqué que les semis de février avaient donné de bons résultats”.  

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Commémorations : des restrictions de circulation à prévoir le 6 juin 2024
À l'occasion des commémorations du 80e anniversaire du Débarquement, une zone de circulation régulée (ZCR) va être mise en place…
La grande championne du concours régional Prim'Holstein, cette année, est PLK Plusbelle du Gaec Christal de l'Eure.
[EN IMAGES] Festival de l'élevage de Vire : le Graal pour PLK Plusbelle
Elles étaient nombreuses sur le ring de l'hippodrome de Vire, samedi 1er juin 2024 : les Prim'Holsteins venues du Calvados, de l'…
Valentin Flajolet est polyvalent, entre bovins, ovins et équins. Avec Tatiana, génisse de 20 mois, il participe à son 1er concours en tant qu'associé.
Valentin Flajolet, jeune éleveur bien dans ses bottes dans le Calvados
Installé depuis le 15 avril 2024, Valentin Flajolet conjugue entre existant et nouveauté. À Rumesnil, dans le Calvados, il…
Le festival de l'élevage revient à l'hippodrome de Vire vendredi 31 mai et samedi 1er juin 2024.
Festival de l'élevage 2024 à Vire : "le concours phare" des Prim'Holsteins en Normandie
La ville de Vire, dans le Calvados, va de nouveau accueillir son festival de l'élevage, vendredi 31 mai et samedi 1er juin…
Yvonne Mancel, entourée de son fils, Jacques, sa belle-fille, Christine et sa petite-fille, Barbara.
À 103 ans, Yvonne Paris se souvient de la drôle de guerre
À 103 ans, Yvonne Paris fait partie des témoins précieux de cette Seconde Guerre mondiale. Dans les moindres détails, elle se…
Hervé Morin veut régionaliser l'accès à l'agrivoltaïsme
Après avoir tapé du poing sur la table sur la "méthanisation", Hervé Morin remet le couvert sur "l'agrivoltaïsme". La Région…
Publicité