Aller au contenu principal

Implantation des blés d'hiver
Pénalisée par la pluie

Dans les campagnes, on commence à s’inquiéter sur les implantations de blé d’hiver. En cause, la pluie qui, lorsqu’elle s’arrête un après-midi ou une journée, ne permet pas d’implanter le blé d’hiver. Samuel Hardy, en charge des céréales à la Chambre d’Agriculture, fait le point sur la situation.

Samuel Hardy, en charge des céréales, à la Chambre d'Agriculture, "la situation que nous connaissons est analogue à celle de 2000".
Samuel Hardy, en charge des céréales, à la Chambre d'Agriculture, "la situation que nous connaissons est analogue à celle de 2000".
© ec

“C’est clair, les agriculteurs ne peuvent implanter du blé vue les conditions rencontrées dans tout le département. Les sols sont bel et bien gorgés d’eau. Actuellement, l’estimation des semis se monte à 50%”. Dans le bureau de Samuel, à Saint-Lô, le téléphone sonne fréquemment, “de nombreux agriculteurs m’appellent pour me demander conseil. Cela dépend de la variété achetée ou venant de la ferme. Les questions portent aussi sur la densité”. D’emblée, notre spécialiste insiste sur un fait, “surtout ne pas se précipiter. Ceux qui ont semé entre les gouttes l’ont fait dans des conditions médiocres qui risque de pénaliser leur rendement”. Bref, il faut privilégier un semis tardif. “Il peut s’effectuer sans difficultés jusqu’au 15/20 décembre avec des variétés comme “Sponsor” ou “Ephoros”. Si les pluies continuent, Samuel Hardy estime qu’il faut encore attendre. “C’est une situation que l’on a connu en 2000. Le blé a été semé du 15 octobre jusqu’en février 2001. D’ailleurs, beaucoup  ont remarqué que les semis de février avaient donné de bons résultats”.  

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Gaec de la Fosse Louvière 61
Il suffirait de quelques dizaines de centimes par kg de carcasse
La filière viande bovine est en plein marasme. Témoignage sous la stabulation de Fabienne et Bertrand, à St-Gervais-du-Perron…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
Denise et Georges Angot - Sées (61)
Chez les Angot : « Noël, c’est mon rayon de soleil »
Denise et Georges Angot habitent à Sées (61). À 79 et 84 ans, ils vont fêter Noël avec leurs deux filles et leurs maris. Si les…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14)
La boucherie Mesnil en plein rush
La découpe bat son plein à la boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14), où la période des fêtes a été synonyme de nombreuses…
Publicité