Aller au contenu principal

Philippe Letemplier s’impose avec Gentiane

Les éleveurs de Prim’Holstein dans la Manche ont montré leurs plus beaux animaux au festival départemental de Lessay vendredi 9 septembre. Près de cent animaux sont montés sur le ring. Mais le titre de championne revient à Gentiane, issue de l’élevage de Philippe Letemplier de Vidouville.

© SB

Avec le n° 86, Gentiane s’est imposée dans la compétition à Lessay vendredi dernier face des concurrentes qui présentaient aussi de réelles qualités. Le concours était élevé. Pourtant, elle n’est pas une adepte des concours. C’est seulement sa deuxième participation. Elle avait terminé 2e de sa section. Cette fois-ci elle est montée sur la plus haute marche du podium après avoir terminé première de sa section et meilleure mamelle adulte. Une satisfaction pour l’éleveur, Philippe Letemplier qui a partagé cette récompense avec sa famille. L’émotion se lisait se le visage des enfants. Une fierté pour l’éleveur installé à Vidouville depuis 22 ans. Pour le juge, Bruno Toussaint, Gentiane a tout simplement « la classe. C’est la vache la mieux balancée » assure-t-il. Gentiane (Kampman x Surplus) n’est pas le fruit d’un hasard. La famille Letemplier travaille la génétique. Cette vache en 3e lactation est issue d’une grande lignée. Son arrière-grand-mère a fait partie du cheptel tout comme aujourd’hui sa mère, ses sœurs. Mais de là à franchir le seuil des concours, il y a un pas que Philippe Letemplier a franchi grâce aux encouragements de Quentin Lelimousin. C’est lui d’ailleurs qui l’a conduite sur le ring. « Il nous a conseillé et boosté » reconnaît l’éleveur. Et s’il suit la motivation de ses enfants, il ira probablement au Space l’année prochaine. D’autant plus qu’il a également décroché le titre de réserve championne génisse avec Lara.


Espoir pour le Gaec de la Neretz

D’autres éleveurs se sont illustrés lors de cette compétition. Daniel Bougrel et son fils, installés à Acqueville ont réussi un doublé dans le championnat espoir. Imprenable, la plus jeune, décroche le titre de championne espoir. Quant à Ikea qui est arrivée première de sa section (vaches de première lactation), sept mois de plus, prend le titre de réserve. Le Gaec Beauregard de Bricquebec fait également un doublé avec Havane qui est à la fois la réserve championne et grande championne. Vincent L’honneur installé à Airel obtient les deux challenges grâce à sa vache Dieppe, celui de la longévité et de Littoral Normand. Et le Gaec de la Méloquerie qui a eu plus d’une championne dans son exploitation inscrit le nom de Halbala comme championne jeune. Il obtient également le prix d’élevage.

 

Des éleveurs motivés

Pour le président de l’association, Marc Lorier, la satisfaction est de rigueur. « Malgré la conjoncture, les éleveurs sont motivés. Ils seront là aussi demain, suivis par des nouveaux. C’est bon signe pour assurer le renouvellement et continuer à faire la promotion de la race » conclut-il.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Prix du lait juillet 2022 : le compte n’y est vraiment pas selon Ludovic Blin
Alors que la hausse des prix du lait a tardé à s’enclencher, la mécanique se grippe et les principaux opérateurs de la filière…
Moisson 2022 : dernière ligne droite
Toutes les semaines, nous proposons un point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne. Lundi 25 …
Mesures de restriction d’eau dans le Calvados
La situation hydrologique et hydrogéologique était déjà défavorable début juillet 2022. L’absence de précipitation ainsi que les…
Coquillages et préjugés : Anaïs, portrait d’une reconvertie
Le Comité régional conchyliculture (CRC) a lancé sa campagne de communication ConchyQuoi en mai 2022 sur les réseaux sociaux. Des…
Moisson 2022 : rapide et en avance
Toutes les semaines, nous proposons un point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne. Lundi 18 …
Après l’incendie en plaine de Caen, le fatalisme et les semis
Mardi 19 juillet 2022, un incendie a ravagé 230 ha dans la plaine de Caen. Geoffroy de Lesquen a perdu une parcelle de blé sur…
Publicité