Aller au contenu principal

Placée en redressement judiciaire, l'Association Bio Normandie entend rebondir

Le 14 décembre dernier, l'Association Bio Normandie, confrontée à des difficultés de trésorerie devenues insoutenables, se déclarait en cessation de paiements auprès du Tribunal de grande instance (TGI) de Caen et demandait son placement en redressement judiciaire. L'objectif : se donner tous les moyens disponibles pour retrouver un modèle économique viable et rebondir. Vendredi 12 janvier, le Tribunal de grande instance a accepté cette demande, et placé l'association en redressement judiciaire pour une période d'observation de six mois, renouvelable une fois.

© DR

Plusieurs raisons expliquent les difficultés de l'association : la réduction des subventions publiques, dont dépendait très étroitement l'association, l'évolution d'un conseil gratuit à une offre de services payante encore insuffisamment déployée, les mutations dans le secteur du conseil agricole, devenu plus concurrentiel y compris en bio... Dans ce nouveau contexte très bousculé, l'Association Bio Normandie doit retrouver un fonctionnement et des ressources stables, pour continuer de mener ses actions au service du développement d'une agriculture bio cohérente et durable. Le placement en redressement judiciaire est le début d'un travail très exigeant, qui nécessitera des arbitrages complexes et une mobilisation très forte des administrateurs et des salarié(e)s de l'Association Bio Normandie. Tous et toutes y sont prêt(e)s. Dans cette période, plus que jamais, nous aurons besoin du plus entier soutien des producteurs et des professionnels bio de Normandie, mais aussi des consommateurs, des collectivités et des entreprises soucieuses du développement d'une agriculture biologique cohérente et durable.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Commémorations : des restrictions de circulation à prévoir le 6 juin 2024
À l'occasion des commémorations du 80e anniversaire du Débarquement, une zone de circulation régulée (ZCR) va être mise en place…
La grande championne du concours régional Prim'Holstein, cette année, est PLK Plusbelle du Gaec Christal de l'Eure.
[EN IMAGES] Festival de l'élevage de Vire : le Graal pour PLK Plusbelle
Elles étaient nombreuses sur le ring de l'hippodrome de Vire, samedi 1er juin 2024 : les Prim'Holsteins venues du Calvados, de l'…
Valentin Flajolet est polyvalent, entre bovins, ovins et équins. Avec Tatiana, génisse de 20 mois, il participe à son 1er concours en tant qu'associé.
Valentin Flajolet, jeune éleveur bien dans ses bottes dans le Calvados
Installé depuis le 15 avril 2024, Valentin Flajolet conjugue entre existant et nouveauté. À Rumesnil, dans le Calvados, il…
Yvonne Mancel, entourée de son fils, Jacques, sa belle-fille, Christine et sa petite-fille, Barbara.
À 103 ans, Yvonne Paris se souvient de la drôle de guerre
À 103 ans, Yvonne Paris fait partie des témoins précieux de cette Seconde Guerre mondiale. Dans les moindres détails, elle se…
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département.
L'association L214 s'infiltre dans une ferme ornaise
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département. Une action dénoncée par la…
Faire un bâtiment innovant et évolutif
Emmanuel Hérouard, conseiller en bâtiment d'élevage à la Chambre d'agriculture de Normandie depuis 2011, a d'ores et déjà plus de…
Publicité