Aller au contenu principal
Font Size

Placée en redressement judiciaire, l'Association Bio Normandie entend rebondir

Le 14 décembre dernier, l'Association Bio Normandie, confrontée à des difficultés de trésorerie devenues insoutenables, se déclarait en cessation de paiements auprès du Tribunal de grande instance (TGI) de Caen et demandait son placement en redressement judiciaire. L'objectif : se donner tous les moyens disponibles pour retrouver un modèle économique viable et rebondir. Vendredi 12 janvier, le Tribunal de grande instance a accepté cette demande, et placé l'association en redressement judiciaire pour une période d'observation de six mois, renouvelable une fois.

© DR

Plusieurs raisons expliquent les difficultés de l'association : la réduction des subventions publiques, dont dépendait très étroitement l'association, l'évolution d'un conseil gratuit à une offre de services payante encore insuffisamment déployée, les mutations dans le secteur du conseil agricole, devenu plus concurrentiel y compris en bio... Dans ce nouveau contexte très bousculé, l'Association Bio Normandie doit retrouver un fonctionnement et des ressources stables, pour continuer de mener ses actions au service du développement d'une agriculture bio cohérente et durable. Le placement en redressement judiciaire est le début d'un travail très exigeant, qui nécessitera des arbitrages complexes et une mobilisation très forte des administrateurs et des salarié(e)s de l'Association Bio Normandie. Tous et toutes y sont prêt(e)s. Dans cette période, plus que jamais, nous aurons besoin du plus entier soutien des producteurs et des professionnels bio de Normandie, mais aussi des consommateurs, des collectivités et des entreprises soucieuses du développement d'une agriculture biologique cohérente et durable.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
MC DO CONTRAT
Contrat McDo : « Je connais le prix, quelle que soit la date de sortie »
Romaric, Bernard et Françoise Anquetil élèvent des Prim’Holstein à Saint-Jean-des-Champs (50). Depuis 2007, les jeunes bovins…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
incendie
Toujours plus chaud, l’été normand s’enflamme
Face à l’augmentation du nombre d’incendies, la vigilance portée aux facteurs de risques liés aux travaux d’été doit être…
FDSEA 61 - Betterave jaunisse
(EN IMAGES) FDSEA et JA alertent: « le virus est partout »
Lundi 3 août, les JA et la FDSEA ont invité les responsables politiques ornais et la presse en bout de champ, à Aunou-sur-Orne.…
Publicité