Aller au contenu principal

Conseil régional de Normandie
Plus de 45 000 masques pour la Ferme Normandie

Hervé Morin, président de la Région Normandie, a procédé vendredi dernier à une nouvelle livraison de masques à la Chambre régionale d’agriculture de Normandie, en présence de Sébastien Windsor (président des Chambres d’agriculture de Normandie), Jean-Yves Heurtin (président de la Chambre d’agriculture du Calvados) et Arnold Puech d’Alissac (président de la FRSEA Normandie).

Ces 38 000 masques jetables et 7 700 masques en tissu sont fournis à la Chambre régionale d’agriculture de Normandie pour équiper les agriculteurs normands et les collaborateurs des Chambres d’agriculture de Normandie. Entretien avec Hervé Morin.

>> Pourquoi cette implication du Conseil régional de Normandie dans la mise à disposition
à l’économie régionale de masques ?
La France vit une crise gigantesque avec une dépression économique considérable qui est en train de déferler. L’idée est donc, dans tous les secteurs où l’on peut agir et plus particulièrement l’agriculture dont la vocation est de nourrir nos concitoyens, de contribuer au maintien ou au retour à l’activité économique. En agriculture, je pense particulièrement à ceux qui ont des collaborateurs ou des salariés, ceux qui ont fait le choix des circuits courts et de la vente directe et qui sont donc au contact du grand public.
Voilà l’objet de l’achat de ces millions de masques à destination de l’économie régionale dont l’agriculture occupe une place d’importance.

>> In fine, cette crise n’est-elle pas l’occasion de revenir aux fondamentaux ? De démondialiser un peu pour régionaliser plus ?
On nous annonce un grand plan de relance d’après confinement. Dans cette perspective, j’ai chargé Bernard Leroy d’une mission d’analyse et de radiographie très précise de ce qui pourrait être refabriqué, reconditionné ou reproduit en France au-delà de la matière première. Voir avec chaque filière, que ce soit la pharmacie, l’agroalimentaire, l’énergie, l’automobile, l’aéronautique (...) ce que nous pourrions rapatrier sur le territoire et bien sûr, nous concernant, la Normandie.

>> On a le sentiment d’une certaine cacophonie autour du déconfinement. Vous le partagez ?
Certaines décisions sont annoncées avant qu’elles n’aient été parfaitement construites et réfléchies. Le meilleur exemple, c’est le retour à l’école le 11 mai avec derrière une situation très chaotique quand on commence à débroussailler le sujet.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité