Aller au contenu principal

Patrice Gauquelin, président d'EDT Normandie
"Pour apporter de l'innovation à nos clients agricuteurs"

"Faire épandre son engrais n'est pas encore entré dans les moeurs, mais la modulation de l'apport d'azote présente de sérieux atouts techniques, économiques, environnementaux... En terme de traçabilité aussi".

© TG

Qu'est-ce que le réseau "Cléo. L'innovation dans les champs" ?
C'est un groupement d'ETA (Entreprise de Travaux Agricoles) bretonnes, mayennaises et normandes, ouvert et en développement. Notre objectif est d'apporter de l'innovation en termes de services rendus aux agriculteurs. Cléo permet dans un premier temps de mutualiser les connaissances et le matériel. En phase de démonstration, on ne peut pas se permettre d'investir individuellement dans de tels équipements. On doit d'abord mesurer le potentiel client avant de se lancer. Faire en quelque sorte une étude de marché.

Justement, où placez-vous le seuil de rentabilité pour vous, entrepreneur, mais aussi pour l'agriculteur ?
Pour l'ETA Gauquelin, l'objectif des 1 500 ha à épandre constituerait une bonne base de départ. Côté agriculteur, il devra compter de 25 à 30 e/ha en fonction des options demandées. Je pense que c'est aisément amortissable au regard des économies potentielles d'intrants et du gain de rendement estimé entre 3 et 5 quintaux.

C'est un nouveau marché qui s'ouvre aux ETA ?
Oui, comme toute innovation. L'agriculture bouge, change... A nous de nous adapter. Alors bien sûr, faire épandre son engrais n'est pas encore entré dans les moeurs, mais la modulation de l'apport d'azote présente de sérieux atouts techniques, économiques, environnementaux... En terme de traçabilité aussi. Si on y ajoute des difficultés d'organisation du travail à des moments clés dans certaines exploitations, je pense que ce nouveau service à de l'avenir, peut-être pas pour tous les apports d'azote, mais au moins pour le dernier qui va plus particulièrement conditionner le rendement et la qualité finale. J'ai senti les agriculteurs, chez qui nous avons effectué cette série de démonstrations, plutôt preneur. Reste à transformer l'essai.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

circulation engins agricoles
Il manque 50 cm pour la circulation des engins agricoles
La circulation des tracteurs et autres engins agricoles en zones périurbaines ou en cœur de bourg devient de plus en plus…
Aurélie Cauchard au Meilleur pâtissier
Aurélie Cauchard sélectionnée au Meilleur pâtissier
Agricultrice à Savigny (centre Manche), Aurélie Cauchard est montée à Paris pour tenter une nouvelle aventure. Elle sera dès ce…
SUCRERIE CAGNY - BETTERAVES
Projet de sucrerie dans le Calvados : un dossier refermé mais toujours en veille
Le projet d’étude d’une nouvelle sucrerie dans le Calvados, pour faire suite à la fermeture de Cagny, est refermé. Les…
Visite Xavier Bertrand - 61
Xavier Bertrand prend les agriculteurs aux tripes
Le président des Hauts-de-France a rencontré une poignée d’agriculteurs samedi 9 octobre 2021 à la foire Saint-Denis à Montilly-…
SOJA MOISSON
Le soja se moissonne sous un soleil d’octobre pas si chaud
Dans la plaine de Caen, à Creully-sur-Seulles, Virginie Sartorio a moissonné sa parcelle de soja, lundi 11 octobre 2021. L’…
VIDEO. L’andaineur à tapis améliore la qualité des fourrages
Florian Lottin est entrepreneur de travaux agricoles à Villedieu-lès-Bailleul dans l’Orne. Aussi à la tête de sa propre…
Publicité