Aller au contenu principal

Jeunes agriculteurs et APA 50
Pour le prochain festival de la Terre et de la ruralité, les essais maïs prennent terre

Le 15 avril, les Jeunes agriculteurs de la Manche ont procédé à la mise en place des essais de maïs sur les terres de Virey, commune qui accueillera la prochaine édition du Festival de la terre et de la ruralité le 5 septembre 2021.

Les essais maïs ont été mis en place sous l’œil des semenciers et des élus, Nelly Bodin, maire de Virey, et Jean-Luc Garnier, adjoint au maire de Saint-Hilaire et vice-président de la communauté d’agglo Mont-Saint-Michel Normandie. JA50
© SB

Comme chaque année, les Jeunes agriculteurs procèdent à la mise en place d’essais de maïs pour le Festival de la terre et de la ruralité, un festival qui permet de mettre en lumière le savoir-faire des agriculteurs du département. Les JA d’Isigny-le-Buat et de Saint-Hilaire-du-Harcouët sont donc actifs dans la préparation de la nouvelle édition programmée le 5 septembre sur la commune de Virey.

Sept semenciers


Dans la semaine du 19 avril 2021, une équipe réunie autour de Jérôme Gibault, président du comité d’organisation du Festival et Anthony Pautret, président cantonal, était sur place, au village La Gesnonnière, pour procéder aux essais maïs, rendus possibles grâce à la participation des semenciers (Agrial, D2N, Agrileader, Lemardelé, Boullé Leroy, Terenna et Agri Négoce Ouest). Ces derniers présenteront ainsi leurs différentes variétés dès l’entrée. La vitrine maïs sera complétée par des essais herbes pour faire découvrir au grand public de manière pédagogique les différents mélanges possibles pour obtenir une qualité fourragère riche et diversifiée pour les ruminants.

La 3e plus grande manifestation agricole de la Manche


Organisé par l’APA50, Association des producteurs d’avenir de la Manche en partenariat avec une équipe locale de Jeunes Agriculteurs, différente chaque année, le festival se veut être « une journée conviviale au cours de laquelle ruraux et citadins sont conviés pour découvrir la richesse de l’agriculture », précise Jérôme Gibault. Ce rendez-vous qui reste la 3e plus grande manifestation agricole du département accueillera à nouveau le concours départemental de labour, épreuve phare et emblématique de l’événement. La journée débutera par la messe en plein air. Elle sera le théâtre de démonstrations multiples (4 L Cross, chien de troupeau, tracteur force) , d’un marché du terroir, de présentation d’animaux, de matériels agricoles, d’un pôle enfants avec structures gonflables… « Les exclusivités 2021 sont en cours de finalisation et seront dévoilées au début de l’été », indique Jérôme Gibault.
Et dès le mois de juillet, les premiers bonhommes de paille devraient fleurir les routes pour annoncer le rendez-vous.  

Une équipe motivée pour accueillir 10 000 personnes


L’édition de l’année dernière avait pu se maintenir avec une jauge réduite de visiteurs. « Le bilan reste positif parce que nous avons réussi à l’organiser tout en respectant les gestes barrières. Aucun cluster n’a été enregistré. On a su combattre la morosité de la crise sanitaire », rappelle Jérôme Gibault. Si l’équilibre financier n’a pas été atteint, l’équipe organisatrice reste positive grâce au soutien des partenaires entre autre. Pour la nouvelle édition, les Jeunes agriculteurs sont donc tout autant motivés à mettre un tel évènement en place qui accueille de manière générale près de 10 000 personnes.

Pratique. Festival de la terre et de la ruralité le 5 septembre à Virey. Tarifs 3 E pour les enfants et 6 E pour les adultes. Parking gratuit.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Marine et Jean-Sébastien Schils, agriculteurs du Calvados, sur M6 ce mercredi 4 janvier 2023
Marine et Jean-Sébastien Schils ont créé leur entreprise de pailles en seigle bio, La Paille d'O, afin de diversifier les sources…
Le CSP collectif : ce qu’en pensent les agriculteurs
La Chambre d’agriculture de Normandie organise quelques sessions de conseil stratégique phytosanitaire collectives. Près de 18 …
[EN IMAGES] Les étourneaux font leur nid dans le Bessin
Après le sud Manche, c’est au tour du Bessin, dans le Calvados, de subir les conséquences d’une présence excessive et durable de…
PARTICIPEZ AU JEU SM CAEN - BASTIA
 Jeu concours "Match à domicile du SM Caen". 2 places à gagner pour aller supporter votre club normand au stade d'Ornano !
Ter'élevage : l’ouest décapitalise plus qu’ailleurs
Succès pour les rencontres bovines Ter’élevage qui se sont déroulées le 7 décembre 2022 à Noyers-Bocage (14). 280 animaux…
A la ferme de Cesseville, on ne reste pas de glace devant les desserts
Des crèmes, des flans, des glaces... Depuis le 2 décembre 2022, Vanessa, Romain, Victor et Sacha contribuent, chacun à leur façon…
Publicité