Aller au contenu principal

Pour Pâques : chasser les fausses idées

Thomas et Blandine Graindorge sont producteurs de lait à Tanques (61). À l’occasion de l’édition 2019 du Printemps à la ferme, organisée par le réseau Bienvenue à la ferme, ils feront partie des 85 agriculteurs normands à ouvrir les portes de leur exploitation dimanche 21 avril.

© ED

ll Thomas Graindorge est installé sur la ferme de la Noë, à Tanques (61), depuis 2008.  Sa femme, Blandine, le rejoint neuf ans plus tard. Aujourd’hui, l’exploitation compte 160 vaches laitières, dont un tiers de Normandes et le reste en Prim’Holstein.
« Nous produisons 1 100 000 litres de lait. Plus de 380 000 litres de lait sont écrémés et transformés à la ferme en crème crue Sineux, du nom de l’ancien propriétaire », détaille Thomas Graindorge.
Au fil du temps, le couple a développé la gamme de produits. Désormais, ils barattent aussi vingt kilos de beurre par semaine et ont récemment fait appel au financement participatif pour se lancer dans la fabrication de yaourts.
« Nous avons investi 168 000 euros, notamment dans l’achat d’une conditionneuse et de deux pasteurisateurs pour lancer cette production. Elle permet de mieux valoriser le lait écrémé », complète Blandine Graindorge.
La crème et les yaourts sont principalement commercialisés auprès des grossistes et des grandes surfaces de la région, contrairement au beurre qui,  quand à lui, est uniquement vendu à la ferme.

30 000 l de crème crue par an
Depuis presque un an, les exploitants adhèrent à Bienvenue à la ferme, la marque portée par la Chambre régionale d’agriculture de Normandie. Cette année et pour la première fois, ils participent à l’opération Printemps à la ferme, organisée par le réseau. « Ça faisait pas mal de temps que nous parlions d’organiser une journée portes ouvertes. C’était l’occasion parfaite », confie Blandine Graindorge. Comme près de 85 agriculteurs de la région engagés dans la démarche, ils invitent les curieux à venir visiter leur exploitation le week-end du 20, 21 et 22 avril. La ferme de la Noë accueillera les visiteurs dimanche 21 avril, de 10 heures à 19 heures. Blandine et Thomas préparent cette journée depuis des semaines.
Au programme : visite de l’exploitation, découverte de l’atelier transformation et dégustation des produits.

Défendre la profession
Le couple Graindorge a franchi le pas l’été dernier et est rentré dans la démarche Bienvenue à la ferme pour s’ouvrir vers l’extérieur et communiquer localement sur le métier. Face à la montée de l’agribashing, les éleveurs estiment avoir la responsabilité de défendre la profession.
« Nous entendons tout et n’importe quoi dans les médias, il faut profiter de ces instants privilégiés avec les consommateurs pour expliquer notre travail. Même si ce n’est pas notre métier premier, il faut prendre du temps pour le faire et ne pas laisser nos détracteurs parler à notre place », concluent les exploitants.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

TUBERCULOSE BOVINE
Tuberculose bovine : quatre cas confirmés dans le Calvados
Le Groupement de défense sanitaire confirme, ce mardi 23 février 2021, la détection de quatre cas de tuberculose bovine. Plus de…
TUBERCULOSE BOVINE LESSAY
Canton de Lessay : 200 animaux à abattre
Après quatre cas dans le Calvados, un cas de tuberculose bovine a été détecté fin février dans le canton de Lessay au sein d’un…
Graindorge, bâtiments de la future fromagerie
Graindorge mise sur le camembert AOP fermier et bio
La fromagerie Le Clos de Beaumoncel est en cours de finalisation à Camembert (61). Fruit d’un partenariat entre E. Graindorge et…
ETA GIFFARD - EPANDAGE
Terra Variant 585 cherche hectares où s’épandre
À l’automne, Denis Giffard, entrepreneur de travaux agricoles à Tournebu (14), a troqué l’une de ses arracheuses intégrales à…
ORNE - CERTIFICATION HVE
HVE : le label met un pied dans l’Orne
La Chambre d’agriculture de Normandie a invité les agriculteurs à s’informer sur le label HVE au cours de trois réunions dans l’…
ABATTOIR TEBA
L'abattoir de Saint-Hilaire vendu à Teba
En décembre 2020, les élus de la communauté d’agglomération Mont-Saint-Michel Normandie avaient décidé de mettre fin à l’activité…
Publicité