Aller au contenu principal

Travail
Pour partir en vacances l’esprit tranquille, pensez à organiser votre remplacement

Les Services de remplacement constituent un outil précieux dans la sécurisation et l’organisation du travail des exploitations agricoles.

Quelques jours avant le remplacement, il est recommandé de prendre rendez-vous avec l’agent de remplacement pour une présentation de l’exploitation.
Quelques jours avant le remplacement, il est recommandé de prendre rendez-vous avec l’agent de remplacement pour une présentation de l’exploitation.
© CA 14

On connaît le service précieux des Services de remplacement en cas de grave problème de santé, d’un congé maternité ou paternité, ou encore de période de formation. Mais les Services de remplacement assurent également la continuité de l’exploitation agricole en toute compétence pour des départs en week-end ou des vacances bien méritées.


Organiser son absence

Pour contribuer au bon fonctionnement de l’exploitation, il est important de bien communiquer. Les agents de remplacement recrutés sont des salariés qualifiés et des professionnels du remplacement, capables de prendre en main une exploitation au pied levé et de s’adapter aux différentes situations. Néanmoins, l’agent de remplacement peut être amené à intervenir dans une exploitation qu’il ne connaît pas avec des installations matérielles et des méthodes de travail différentes. Aussi, pour faciliter le remplacement, il est important de simplifier les tâches, de mettre tout en œuvre pour que l’agent travaille en sécurité et de prévoir les moyens de transmission des informations.Pour cela, de nombreux agriculteurs utilisent un panneau de consignes. Ce panneau est un moyen de communication entre l’agriculteur et l’agent de remplacement. On y inscrit notamment les numéros de téléphone des personnes à prévenir en cas de besoin : l’exploitant, le voisin, le vétérinaire, le SAV de la machine à traire, le réparateur de machine agricole…On y trouve également la liste des tâches à réaliser et les précautions à prendre.Sur ce même tableau, l’agent pourra également faire part de ses observations, ses interventions sur des animaux…Concernant les bâtiments, il est important de garder les locaux et leurs abords propres et en ordre pour que l’agent puisse travailler dans de bonnes conditions et éviter tous risques de chutes. Il en va de même pour le matériel qui doit être en bon état de fonctionnement et avec les protections de sécurité. Une information sur le mode d’utilisation de chaque matériel est également indispensable.


Accueillir l’agent de remplacement

Quelques jours avant le remplacement, il est recommandé de prendre rendez-vous avec l’agent de remplacement pour une présentation de l’exploitation. Au cours de ce rendez-vous, l’agent prend un maximum de notes afin de respecter les pratiques de l’exploitant. L’agriculteur décrit l’environnement global de l’exploitation, les différentes productions, les intervenants, l’organisation et les méthodes de travail. Ensuite, il est nécessaire d’effectuer une visite des locaux afin d’identifier les différents espaces de travail mais aussi répondre à des questions incontournables : où se trouve le compteur EDF ? Le compteur d’eau, l’extincteur, l’armoire à pharmacie, le téléphone fixe, le tableau de consignes, la cuve à fioul, les outils… ?L’exploitant doit également présenter les consignes propres à la mission de remplacement. Il s’agit de préciser les travaux prioritaires, les habitudes et horaires de travail et notamment le champ de responsabilité. En effet, il est important de préciser les limites de la responsabilité et des prises d’initiatives de l’agent de remplacement et à quel niveau il doit au préalable solliciter et demander l’avis de l’exploitant avant d’intervenir.


Le crédit d’impôt “remplacement congés”

Le crédit d’impôt remplacement congés qui aide au financement des remplacements pour les périodes de congés est reconduit jusqu’au 31 décembre 2012.Ce crédit d’impôt vise les dépenses de personnel engagées par les exploitants agricoles (imposés au titre des bénéfices agricoles) dans le cadre de leur remplacement pour congés.Pour en bénéficier, l’exploitant doit exercer une activité qui requiert sa présence sur l’exploitation chaque jour de l’année. L’aide prend la forme d’un crédit d’impôt sur le revenu égal à 50 % des dépenses engagées dans la limite de 14 jours par an. S’il excède l’impôt dû, l’excédant est restitué. Dans le cas d’une société, le nombre de jours de congés éligibles au crédit d’impôt est de 14 jours maximum pour l’ensemble des associés. Les associés sont libres de se répartir entre eux les 14 jours comme bon leur semble.Dans le département du Calvados, le Conseil général apporte également un soutient supplémentaire au remplacement des agriculteurs. En effet, dans le cadre de remplacement pour congés (au moins 5 jours consécutifs), le Conseil général prend en charge 30 % du coût journalier de remplacement dans la limite de 30 € par jour pour une durée maximum de 14 jours par an et par exploitant. Le remplacement est la solution rapide, facile et souple pour permettre à tout agriculteur et toute agricultrice d’assurer la continuité et la pérennité de son exploitation en toute sérénité.Les services de remplacements sont présents sur l’ensemble du territoire normand, vous pouvez les contacter pour plus renseignements (encadré).
Retrouvez le témoignage d’agriculteurs qui font appel au service de remplacement dans les fiches solution “Mieux vivre son métier” des sites internet des Chambres d’agriculture : www.normandie.chambagri.fr/ organisation_du_travail.asp

Les services de remplacements

- Service de remplacement Calvados : 02 31 70 25 77.

- Service de remplacement Manche : 02 33 06 49 36.

- Service de remplacement Orne : 02 33 31 48 77.

- Service de remplacement Eure : 02 32 28 67 56.

- Service de remplacement Seine Maritime : 02 35 59 62 62.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

ABATTOIR SAINT HILAIRE
Les élus mettent fin à la régie de l’abattoir de Saint-Hilaire
La communauté d’agglomération Mont-Saint-Michel Normandie a décidé le 15 décembre de mettre un terme à la régie de l’abattoir de…
Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Gaec de la Fosse Louvière 61
Il suffirait de quelques dizaines de centimes par kg de carcasse
La filière viande bovine est en plein marasme. Témoignage sous la stabulation de Fabienne et Bertrand, à St-Gervais-du-Perron…
Denise et Georges Angot - Sées (61)
Chez les Angot : « Noël, c’est mon rayon de soleil »
Denise et Georges Angot habitent à Sées (61). À 79 et 84 ans, ils vont fêter Noël avec leurs deux filles et leurs maris. Si les…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Publicité