Aller au contenu principal

Crise porcine
Pour un plan de sauvetage

Coup de semonce des producteurs de porcs à Rennes ce mardi. Face à la crise qui menace la pérennité de nombreux élevages, 200 producteurs de tout l’Ouest de la France sont venus sensibiliser les automobilistes aux difficultés de leur filière

Avec un coût de revient à 1,58€ le kilo pour un prix de vente qui stagne à moins d’1,20€, les producteurs  de porcs  subissent un véritable étau fait de prix de vente en baisse et de coûts de production en hausse.
Avec un coût de revient à 1,58€ le kilo pour un prix de vente qui stagne à moins d’1,20€, les producteurs de porcs subissent un véritable étau fait de prix de vente en baisse et de coûts de production en hausse.
© JR
Avec un coût de revient à 1,58€ le kilo pour un prix de vente qui stagne à moins d’1,20€, les producteurs de porcs subissent un véritable étau fait de prix de vente en baisse et de coûts de production en hausse. En cause, l’augmentation du coût des aliments du bétail directement liée à la flambée des prix des céréales constatée sur les marchés mondiaux. Or, l’alimentation représente 60% du prix de revient. Dans le même temps, la production européenne est devenue excédentaire par rapport aux débouchés, une situation aggravée par la perte de compétitivité à l’exportation due aux conditions sociales et environnementales de production imposées en Europe. Dans ces conditions, Yvan Fourré, administrateur à la FNP, a expliqué : « Les mesures de trésorerie ne sont pas suffisantes. Nous demandons un véritable plan de sauvetage comprenant des restitutions à l’exportation d’un niveau suffisant pour dégager le marché. » 2000 producteurs distribuant des tracts aux portes de Rennes, c’est une démarche de communication initiée par la Fédération Nationale Porcine. Une centaine d’éleveurs mobilisés par les FDSEA et les JA de Normandie et les groupements de producteurs, renforcés par cinquante producteurs du Nord de l’Ille-et-Vilaine, ont ainsi bloqué une des sept voies d’accès principales à Rennes, en l’occurrence l’A84. A plus fort du filtrage, on comptait cinq kilomètres d’embouteillage sur l’A84. Si certains automobilistes montraient des signes d’agacement, la plupart d’entre eux restaient stoïques et faisaient preuve de compréhension face au désarroi des producteurs. La délégation reçue par le préfet de Bretagne, Jean Daubigny, a largement exposé ses revendications. Elle a obtenu un rendez-vous exceptionnel ce jeudi 21 février au ministère de l’agriculture.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Commémorations : des restrictions de circulation à prévoir le 6 juin 2024
À l'occasion des commémorations du 80e anniversaire du Débarquement, une zone de circulation régulée (ZCR) va être mise en place…
La grande championne du concours régional Prim'Holstein, cette année, est PLK Plusbelle du Gaec Christal de l'Eure.
[EN IMAGES] Festival de l'élevage de Vire : le Graal pour PLK Plusbelle
Elles étaient nombreuses sur le ring de l'hippodrome de Vire, samedi 1er juin 2024 : les Prim'Holsteins venues du Calvados, de l'…
Valentin Flajolet est polyvalent, entre bovins, ovins et équins. Avec Tatiana, génisse de 20 mois, il participe à son 1er concours en tant qu'associé.
Valentin Flajolet, jeune éleveur bien dans ses bottes dans le Calvados
Installé depuis le 15 avril 2024, Valentin Flajolet conjugue entre existant et nouveauté. À Rumesnil, dans le Calvados, il…
Yvonne Mancel, entourée de son fils, Jacques, sa belle-fille, Christine et sa petite-fille, Barbara.
À 103 ans, Yvonne Paris se souvient de la drôle de guerre
À 103 ans, Yvonne Paris fait partie des témoins précieux de cette Seconde Guerre mondiale. Dans les moindres détails, elle se…
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département.
L'association L214 s'infiltre dans une ferme ornaise
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département. Une action dénoncée par la…
Faire un bâtiment innovant et évolutif
Emmanuel Hérouard, conseiller en bâtiment d'élevage à la Chambre d'agriculture de Normandie depuis 2011, a d'ores et déjà plus de…
Publicité