Aller au contenu principal

Machinisme
Pourquoi régler le parallélisme sur les tracteurs agricoles ?

Un mauvais réglage du parallélisme engendre inévitablement l’usure prématurée des pneus. Son contrôle n’est pas réservé qu’aux tracteurs agricoles en service, car certains modèles neufs sortent d’usine avec des essieux mal paramétrés par rapport aux travaux à réaliser.

Le coût du réglage du parallélisme s’amortit vite par l’augmentation de la longévité des pneumatiques.
© D. Laisney

Vu le prix des pneumatiques des tracteurs et des automoteurs agricoles, il est important de mettre tout en œuvre pour les utiliser le plus longtemps possible. Un défaut de pression de gonflage, un déréglage du parallélisme du pont avant sur le tracteur ou un mauvais positionnement des essieux sur le véhicule remorqué peut les détériorer rapidement.

« Par exemple, un sous gonflage peut conduire à la destruction de la carcasse et à une usure irrégulière des crampons. Des essieux mal alignés sur une remorque créent des contraintes latérales sur les roues arrière du tracteur et provoquent généralement une dégradation sur un seul côté de la bande de roulement. Une charrue mal réglée agit aussi sur la longévité des pneus. Les causes d’une usure anormale sont donc multiples », avertit Stéphane Tenot, spécialiste du pneu agraire chez France Pneus Sélection.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Hervé Morin, président de la Région Normandie et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur à Le Molay-Littry pour présenter le plan "reconquête de l'élevage allaitant", en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et en présence du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin
C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé à Le Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…
Le nouveau bureau de la FNPL (Fédération nationale des producteurs de lait) a été élu. Il est présidé par Yohann Barbe, producteur dans les Vosges.
Ludovic Blin et Benoit Gavelle, deux Normands dans le bureau de la FNPL
Depuis le 9 avril 2024, en succédant à Thierry Roquefeuil, Yohann Barbe devient le nouveau président de la FNPL (Fédération…
Publicité