Aller au contenu principal

Prairiales 2019
Le marché de producteurs redonne des couleurs à Saint-Jean-le-Blanc

A Saint-Jean-le-Blanc (14), vingt-cinq producteurs se sont regroupés pour ouvrir un marché hebdomadaire. Ils ont choisi d’impliquer les habitants dans leur démarche. En à peine deux ans, l’association Bio en Druance compte une centaine d’adhérents. Au-delà de la valorisation économique des productions, c’est surtout du lien social que le marché apporte au village.

Vendredi, 18h, à Saint-Jean-le-Blanc, c’est le rush près de la place centrale. Face à la poste, une petite maison de bourg aux fenêtres à petits carreaux. Le pépiement des discussions et les cris des enfants qui sautent sur les marches intriguent le visiteur. A travers la porte, le va et vient d’habitants portant des cagettes et le comptoir réfrigéré le rassurent, c’est bien le marché de producteurs. Dans une armoire, des vins côtoient du poiré, des bières et de la clairette de Die. Sur des tables, du pain, des œufs, des gâteaux, des bonbons et des épices s’offrent à notre porte-monnaie.

 

Habitants et producteurs

Ici, les producteurs vendent leurs produits, aidés par quelques-uns des 80 adhérents de l’association Bio en Druance. A tour de rôle.

Depuis six ans, les producteurs bio de Saint-Jean-le-Blanc – commune associée entre-temps à Lassy et Saint-Vigor-des-Mézerets pour devenir Terres de Druance - organisent un marché festif en septembre. Fin 2017, ils décident d’aller plus loin et de le rendre hebdomadaire. La mairie leur alloue un local. Pour inciter des habitants à les rejoindre, ils organisent des réunions publiques. « On a voulu que ce soit un projet commun, que les personnes en face s’y retrouvent aussi. On a nos contraintes et nos exigences et il fallait qu’on comprenne les leurs », se souvient Céline, productrice de fruits rouges, qu’elle transforme.

Le local a été décoré
Le local a été décoré par Marion, artiste-peintre de Vassy. Cette fresque collective a été réalisée sous sa houlette par les habitants de la commune nouvelle Terres de Druance (Lassy, Saint-Jean-le-Blanc et Saint-Vigor-des-Mézerets).

Du lien social

Le marché ne constitue pas le débouché principal pour les producteurs. Sandrine, éleveuse à Vassy, estime que la vente hebdomadaire « n’est pas négligeable, mais c’est la vie de l’association qui est extra, ça ne change pas mon chiffre ». Pour Stéphane, éleveur de volailles et viande bovine, il s’agit de « faire parler de notre métier ». Et c’est l’un des attraits de ce rendez-vous. Charlotte est venue s’installer à Saint-Jean « par rapport à la dynamique du village, à travers le marché de septembre. » Arrivée au moment de la création de l’association, elle y prend part et devient secrétaire. Aujourd’hui, elle y fait quasiment toutes ses courses. Sa motivation est de manger bio et local, ce qu’elle faisait déjà auparavant en achetant dans des magasins spécialisés. « Le marché permet de rencontrer les producteurs, c’est un moment convivial où on échange ensemble. »

Au village Stratégie des Prairiales du Pin, le 13 juin, ils raconteront leur expérience.

Logiciel gratuit pour les groupements d’achat
Spécialement conçu pour les Amap et les groupements d’achat, le logiciel libre de droit cagette.net permet de gérer les commandes, de planifier les distributions, d’attribuer les produits et de réaliser des mailings. Créé en 2013 par un membre d’une Amap de Bordeaux, il est hébergé gratuitement et n’occasionne donc aucun coût.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité