Aller au contenu principal
Font Size

PRAIRIALES Le village climat

Pierre-Vincent Protin est responsable du service agronomique du pôle agriculture d'Agrial. Il animera la présentation du village Climat lors de la journée des Prairiales le 13 juin.

>> Qu'est-ce qui sera présenté au village Climat ?
Nous poserons tout d'abord le décor : le changement climatique et ses conséquences sur les productions fourragères en Normandie. Deux paramètres sont en jeu, l'évolution de la température et celle de la pluviométrie. Si la température ne cesse d'augmenter, le volume pluviométrique est toujours à l'équilibre en moyenne pluriannuelle, mais par à-coups et avec des excès de pluie ou des sécheresses. De ces constats, nous évaluerons les questions les plus importantes pour les agriculteurs : quelles adaptations, à court, moyen et long terme, pour ne pas être en déficit de fourrage à cause de ces changements ? Comment je fais pour atténuer mon impact sur le changement climatique ?

>> Quels sont les enjeux pour la gestion des fourrages ?
Le cumul de températures en augmentation a pour conséquence de favoriser la production fourragère, à condition que l'on ait de la pluie au bon moment. Il est nécessaire de mesurer l'herbe d'une part et de réajuster son planning de production en fonction de la pluie, d'autre part. En termes de gestion du pâturage, il convient de piloter au plus juste. Si la pousse est trop lente, on réduit les temps de séjour en tournant plus vite dans les paddocks. Si la pousse est au contraire rapide, on allonge les temps de séjour et on « débraye » des parcelles que l'on fauche pour constituer les stocks. Avec l'évolution climatique, le facteur limitant n'est plus la température, mais la pluie. Dans ce contexte, le système le plus résilient est l'implantation d'une diversité d'espèces dans l'assolement ou au sein de la parcelle, avec un mélange de graminées et de légumineuses. L'introduction des couverts en dérobées fait partie de cette stratégie.

>> Qui est concerné par ce « village » ?
Tout le monde et tout type de système. L'intérêt est d'avoir une vue sur les espèces en pure ou en mélange ; d'évaluer comment elles se comportent au printemps. L'expert nous présentera des espèces et des variétés à expérimenter chez soi à travers la collection fourragère implantée dans la ferme expérimentale de l'Inra au Pin du haras. Nous explorerons toutes les fenêtres de production fourragère possibles. Nous pourrons observer les résultats des tests d'implantation et évaluer l'impact de différentes profondeurs des semis. Nous développerons aussi l'agriculture de conservation.
L'intérêt est de prendre du recul et d'imaginer des solutions alternatives pour l'avenir, évoquer l'introduction du sorgho par exemple, ou encore, réfléchir à l'irrigation.

Programme du Jeudi 13 juin - INRA du Pin (61)

Quatre villages pour quatre thèmes
• Le village Climat
Quelle adaptation de la production des fourrages aux changements climatiques ?
• Le village Technologie
Quels outils et les équipements pour les élevages de demain ?
• Le village Animal
Santé, génomique et bien-être animal
• Le village Stratégie
Quelles adaptations stratégiques des exploitations face aux multiples changements ?

Et un grand débat sur le thème Elevage et société
Et si les attentes de la société devenaient une force pour l’élevage ?

www.prairiales-normandie.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
MC DO CONTRAT
Contrat McDo : « Je connais le prix, quelle que soit la date de sortie »
Romaric, Bernard et Françoise Anquetil élèvent des Prim’Holstein à Saint-Jean-des-Champs (50). Depuis 2007, les jeunes bovins…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
Publicité