Aller au contenu principal

Prairies permanentes : apprendre à les (re)considérer à leur juste valeur

Peu productives, non résistantes aux sécheresses, envahies de plantes invasives, pour les animaux à faible besoin, les surfaces en prairie permanente sont souvent mal considérées. Pourtant, à y regarder de plus près, elles pourraient vous surprendre à condition d’apprendre à les gérer suivant vos besoins. Explications.

PRAIRIES HAMARS
Eleveur laitier à Hamars (14) avec 75 % de prairies permanentes.
© DR

Un tour de parcelles


On estime qu’une prairie permanente normande peut produire entre 3TMS/ha et 8 TMS/ha en fonction du type de sol, des pratiques agricoles et la méthode de pâturage. La première étape est d’aller observer chacune de ses parcelles en prairie, en faire un diagnostic précis pour ensuite mettre en place les leviers d’amélioration si nécessaire. Toute prairie peut s’améliorer quantitativement et qualitativement. Pour cela, différentes possibilités comme l’alternance fauche et pâturage pour permettre de limiter les adventices, le redécoupage des parcelles pour mieux valoriser la biomasse disponible, ou bien encore une meilleure disposition des abreuvoirs pour éviter les refus.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

La coopérative linière du nord de Caen recrute
La Coopérative linière du nord de Caen créé une nouvelle équipe de nuit et recrute une dizaine de personnes sur son site de…
Marine et Jean-Sébastien Schils, agriculteurs du Calvados, sur M6 ce mercredi 4 janvier 2023
Marine et Jean-Sébastien Schils ont créé leur entreprise de pailles en seigle bio, La Paille d'O, afin de diversifier les sources…
Le CSP collectif : ce qu’en pensent les agriculteurs
La Chambre d’agriculture de Normandie organise quelques sessions de conseil stratégique phytosanitaire collectives. Près de 18 …
[EN IMAGES] Les étourneaux font leur nid dans le Bessin
Après le sud Manche, c’est au tour du Bessin, dans le Calvados, de subir les conséquences d’une présence excessive et durable de…
PARTICIPEZ AU JEU SM CAEN - GRENOBLE
 Jeu concours "Match à domicile du SM Caen". 2 places à gagner pour aller supporter votre club normand au stade d'Ornano !
Ter'élevage : l’ouest décapitalise plus qu’ailleurs
Succès pour les rencontres bovines Ter’élevage qui se sont déroulées le 7 décembre 2022 à Noyers-Bocage (14). 280 animaux…
Publicité