Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Race Normande
Première participation pour l'earl Tourainne

Elle est là “Titane” (earl Tourainne, Rémilly sur Lozon, Manche) solidement campée sur ses aplombs. Bien charpentée, avec une morphologie développée, une mamelle, qui pour une cinquième lactation, tient la route, sans oublier une bonne lactation à 7500 kilos. Pour cette fille d’Iceton, le jour de gloire est déjà arrivée. Elle a été sélectionnée parmi une cinquantaine de représentantes de la race pour présenter les caractères inhérents à la Normande le 5 mars prochain.

“Titane” présentée par l’earl Tourainne sera à Paris, une première pour cet élevage de Rémilly sur Lozon.
“Titane” présentée par l’earl Tourainne sera à Paris, une première pour cet élevage de Rémilly sur Lozon.
© EC

A l’earl Tourainne, située à Rémilly sur Lozon (entre Saint-Lô et Périers), la guerre des races laitières n’a jamais existé. Ici, Françoise  et son fils, Antoine, aidé par Bernard, en retraite depuis  neuf ans, jouent la carte de la génétique, qu’elle soit Normande ou Prim’Holstein. Pour une première participation au concours parisien, c’est “Titane” (Iceton X Diamètre) qui prendra prochainement le camion vers la Porte de Versailles.

A suivre
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité