Aller au contenu principal

Eau
Premières restrictions en Manche

La faiblesse des précipitations hivernales sur l'ensemble du département de la Manche a provoqué une baisse généralisée du niveau des cours d'eau et de certaines nappes d' eau souterraine. Au 1er juin, La Manche est placée en état de vigilance pour les ressources en eau par la Préfecture. Pour les agriculteurs, et surtout légumiers, ces premières restrictions sont placées sous le signe du conseil, "il est recommandé d'éviter l'irrigation des cultures entre 9h et 19h. Il est également conseillé de limiter les prélèvements dans les cours d'eau non destinés à la production d'eau potable".

L'eau se fait rare en Manche (notre photo : La Sélune sur Le Teilleul). Pour préserver les nappes, des limitations viennent d'être mises en place. Au chapitre agricole, seules des recommandations sont effectuées. par la Préfecture
L'eau se fait rare en Manche (notre photo : La Sélune sur Le Teilleul). Pour préserver les nappes, des limitations viennent d'être mises en place. Au chapitre agricole, seules des recommandations sont effectuées. par la Préfecture
© ec

Limitation des usages de l'eau

Quelle que soit l'origine de l'eau, il est interdit :

• d'arroser les pelouses, espaces verts publics et privés, les terrains de sport et de golf entre 9 h et 19 h ;

• d'utiliser les jets à haute pression en dehors des utilisations professionnelles ;

• de laver les véhicules en dehors des stations de lavage spécialisées.

 

Limitation des risques d'incendie en milieux boisés et landes

Il est rappelé qu'un arrêté permanent interdit déjà en période estivale les mises à feu d'herbe, broussailles, chaumes, pailles, déchets de récoltes ou d'autre nature, produits d'exploitation de haies sur l'ensemble du département.  A l'intérieur des bois, forêts, plantations, reboisements et landes, et jusqu'à 200 mètres aux alentours, il est interdit de porter ou d'allumer du feu, d'installer des appareils ou moyens producteurs de feu (dont les grils pour barbecue), de fumer sur ces territoires, ainsi que sur les routes ou chemins qui les traversent.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
La haie en session CAN : plein les bottes d'attendre
La CAN (Chambre d'agriculture Normandie) s'est réunie en session le 15 mars 2024. Le 15 mars, c'est aussi la date…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Hervé Morin, président de la Région Normandie et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur à Le Molay-Littry pour présenter le plan "reconquête de l'élevage allaitant", en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et en présence du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin
C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé à Le Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…
Publicité