Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Eau
Premières restrictions en Manche

La faiblesse des précipitations hivernales sur l'ensemble du département de la Manche a provoqué une baisse généralisée du niveau des cours d'eau et de certaines nappes d' eau souterraine. Au 1er juin, La Manche est placée en état de vigilance pour les ressources en eau par la Préfecture. Pour les agriculteurs, et surtout légumiers, ces premières restrictions sont placées sous le signe du conseil, "il est recommandé d'éviter l'irrigation des cultures entre 9h et 19h. Il est également conseillé de limiter les prélèvements dans les cours d'eau non destinés à la production d'eau potable".

L'eau se fait rare en Manche (notre photo : La Sélune sur Le Teilleul). Pour préserver les nappes, des limitations viennent d'être mises en place. Au chapitre agricole, seules des recommandations sont effectuées. par la Préfecture
L'eau se fait rare en Manche (notre photo : La Sélune sur Le Teilleul). Pour préserver les nappes, des limitations viennent d'être mises en place. Au chapitre agricole, seules des recommandations sont effectuées. par la Préfecture
© ec

Limitation des usages de l'eau

Quelle que soit l'origine de l'eau, il est interdit :

• d'arroser les pelouses, espaces verts publics et privés, les terrains de sport et de golf entre 9 h et 19 h ;

• d'utiliser les jets à haute pression en dehors des utilisations professionnelles ;

• de laver les véhicules en dehors des stations de lavage spécialisées.

 

Limitation des risques d'incendie en milieux boisés et landes

Il est rappelé qu'un arrêté permanent interdit déjà en période estivale les mises à feu d'herbe, broussailles, chaumes, pailles, déchets de récoltes ou d'autre nature, produits d'exploitation de haies sur l'ensemble du département.  A l'intérieur des bois, forêts, plantations, reboisements et landes, et jusqu'à 200 mètres aux alentours, il est interdit de porter ou d'allumer du feu, d'installer des appareils ou moyens producteurs de feu (dont les grils pour barbecue), de fumer sur ces territoires, ainsi que sur les routes ou chemins qui les traversent.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

ELISE HEBERT
« Si je n’essaie pas, je serai déçue »
Anxieuse, mais bosseuse, Élise Hébert, 22 ans, est salariée de l’entreprise de travaux agricoles Vandecandelaère, à Saint-Manvieu…
MARC BUON ET SA FILLE JULIE
Marc revit et fait sa rééducation en allant voir ses vaches
Agriculteur à Loucelles, ancien président de la FDSEA du Calvados et ancien vice-président de la Safer Normandie, Marc Buon est…
Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
John Deere : le premier 8R sur les routes du pays d’Auge
Les établissement Ruaux ont vendu et livré le premier tracteur John Deere 8R/370 en Normandie. Visite complète au champ.
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Publicité