Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Colza
Prévoir les besoins en azote au plus juste

Dans le contexte de gelées de cet hiver, il est impératif de réaliser une nouvelle pesée de la matière verte de vos colzas afin d’estimer au plus juste la fertilisation azotée printanière.

Pour les petits colzas, l’idéal est de fractionner la dose en 3 apports pour faciliter l’absorption de l’azote au fur et à mesure de leurs besoins.
Pour les petits colzas, l’idéal est de fractionner la dose en 3 apports pour faciliter l’absorption de l’azote au fur et à mesure de leurs besoins.
© DR

Le Cetiom a montré que 50 % de l’azote contenu dans les feuilles qui tombent sous l’effet du gel hivernal est réutilisé au printemps par le colza. Pour estimer correctement ce poste de fourniture, il est préférable de réaliser une pesée de matière verte à l’entrée et à la sortie de l’hiver. Il suffit de faire la moyenne des 2 pesées pour obtenir une estimation pertinente de l’azote absorbé.
Dans le cas d’une pesée unique en sortie hiver, il convient de tenir compte des pertes de feuilles durant l’hiver. Il sera nécessaire de réduire quelque peu la dose d’azote que vous donne la réglette colza azote à partir de votre biomasse sortie hiver. Selon les premiers résultats, des variations de biomasses entre entrée et sortie hiver fluctuent de -10 à -30 % dues à la perte des feuilles par le gel selon la taille des colzas.

Outils à votre disposition pour connaître l’azote déjà absorbé à partir de votre pesée
- Réglette colza azote papier (disponible sur demande auprès du Cetiom au 01 30 79 95 40).
- Réglette colza azote accessible gratuitement à partir du site cetiom www.cetiom.fr

Fractionner les apports d’azote
- Pour les petits colzas, l’idéal est de fractionner la dose en 3 apports pour faciliter l’absorption de l’azote au fur et à mesure de leurs besoins. Un premier apport de 40 unités est à apporter pour accompagner la reprise à partir de début-février. Puis, le solde est à fournir à la culture en deux fois espacé d’environ 3 semaines (fin février et mi mars).
- Sur colza moyen (de 1 à 2 kg/m²), le fractionnement peut s’envisager en deux fois (à partir de mi-février et mi-mars).
- Sur gros colza (> 2kg/m²), l’apport peut être unique vers mi-mars.
Les dates d’apports sont à adapter selon les conditions météos.

Et la fertilisation soufrée ?
Dans les zones céréalières, un apport de soufre sous forme sulfate est important pour le colza afin de pallier au manque de minéralisation, Cet apport doit être réalisé fin février/début mars au début de la croissance active du colza.
Pour les parcelles recevant régulièrement des effluents d’élevage ou autre amendement organique, cet apport n’est pas indispensable.
Véronique Quartier Jean Raimbault - CETIOM

Réaliser une pesée fiable
Pour cela, il est nécessaire de faire une pesée de la matière verte du colza sur 1 m².
- Choisir une zone homogène de la parcelle.
- Couper les plantes au ras du sol sur une surface de 1 m².
- Peser l’ensemble.
Si vous voulez connaître l’azote que votre colza a déjà absorbé, vous  l’estimerez en multipliant ce poids frais récolté sur 1 m² par 65.
Ex : 1 kg de matière verte = 65 kg d’azote déjà mobilisé par la culture.
Astuce : l’idéal est d’utiliser un cadre 1 m x 1 m et de positionner la diagonale du carré sur un rang. L’usage d’un carré plutôt que d’un cercle permet une meilleure prise en compte de la biomasse de l’échantillon.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
MARC BUON ET SA FILLE JULIE
Marc revit et fait sa rééducation en allant voir ses vaches
Agriculteur à Loucelles, ancien président de la FDSEA du Calvados et ancien vice-président de la Safer Normandie, Marc Buon est…
John Deere : le premier 8R sur les routes du pays d’Auge
Les établissement Ruaux ont vendu et livré le premier tracteur John Deere 8R/370 en Normandie. Visite complète au champ.
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Publicité