Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

SDEPH 14
Prim’Holstein : 4 vaches à plus de 100 000 kg

“Justesse” est née le 1er décembre 1994. Elle appartient à la SCL Lebreton. Au cours de sa carrière, elle a produit 108 558 kg de lait. Elle est l’une des quatre Prim’Holstein du département à dépasser la barre symbolique des 100 000 kg. Preuve de la qualité laitière d’une race mais aussi du savoir-faire d’éleveurs pointus.

Il est aux César ou aux Oscar des acteurs (ices) qui se voient remettre une récompense pour l’ensemble de leur carrière. C’est un peu ce qui est arrivé aux SCL Lebreton et La Felière (MM. David), au Gaec Maison Neuve (M. Goulas) et à l’Earl du Lieu Langlois (M. Lemière). Jeudi dernier à Vire à l’occasion de l’assemblée générale du SDEPH (Syndicat Départemental des Eleveurs de Prim’Holstein), ces 4 élevages ont reçu le trophée de la meilleure carrière pour 4 de leurs vaches. Justesse (108 558 kg de lait et 7 033 kg de MU), 2001 (107 011 kg de lait et 7 226 kg de MU), Machine (101 460 kg de lait et 7 312 kg de MU) et Lepperdav (100 984 kg de lait et 8 103 kg de MU) ont dépassé la barre symbolique des 100 000 kg de lait produits dans leur carrière. Des records qui seront sans doute battus l’an prochain car quelques unes de ces vaches sont toujours en production. Des performances qui mettent en exergue le caractère laitier de la race (Ndlr : ce qui n’est pas une nouveauté) mais aussi la longévité de la Prim’Holstein.  Dans le palmarès global, 31 vaches classées qui ont produit de 108 558 à 85 782 kg (source Contrôle Laitier 14), certaines affichent 10, 11 voire 13 lactations. En résumé, la Prim’Holstein est une vache à très haut potentiel qui ne demande qu’à s’exprimer et à durer.

La révolution génomique
A n’en pas douter, elle dispose de sérieux atouts pour relever les défis qu’imposera la conjoncture laitière des années 2010. Certes une dose de prudence s’impose. “Je reste optimiste mais j’appelle à la prudence sur les investissements, a souligné Michel Legrand, président de la Chambre d’Agriculture. Il faut travailler sur nos charges face à la baisse du prix du lait. Des économies restent réalisables notamment sur les charges de mécanisation”. Compter ainsi sur les économies  comme marge de manœuvre mais aussi sur le progrès génétique. “On peut imaginer qu’avec la génomique, les index vont encore progresser plus vite”, pronostique Thierry Chanu, président du SDEPH. Un dossier d’actualité, véritable révolution génétique, que doivent intégrer les organismes conseilleurs dans leurs stratégies de développement.

Des dates à retenir
29, 30 et 31 mai : concours national à St-Brieuc.
13 et 14 juin : concours départemental à l’hippodrome de Vire.
Juin : commandes de doses.
16 au 25 juin : voyage en Californie organisé par Prim’Holstein Normandie.
15 au 18 septembre : Space à Rennes.
Novembre : concours régional Normandie dans l’Orne.

 

Père
En 2008, avec 470 naissances, Revivien a été le taureau le plus utilisé. Il devance Sénégal (451) et Suburn (382).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité