Aller au contenu principal

Alimentation animale
Prix du maïs fourrage sur pied en 2013

Repères pour le vendeur et l’acheteur.

Comme chaque année à cette même période, nous vous proposons un prix de base du maïs sur pied correspondant au produit du maïs grain que le vendeur pourrait espérer retirer de sa parcelle.Attention, cette base de transaction sera la plus juste autant pour le vendeur que pour l'acheteur sous réserve de connaître au mieux le tonnage et la matière sèche (MS) du maïs ensilé.- Pour le vendeur, le calcul lui permet de trouver une équivalence économique par rapport à une vente en grains. De plus, cette vente lui permet de libérer la parcelle plus vite, de prendre moins de risques par rapport à la météorologie pour la récolte en grains et de pouvoir implanter une nouvelle culture plus tôt. - Pour l'acheteur, après avoir pris en compte des coûts supplémentaires liés à la récolte (ensilage et transport) et d'un taux de perte au silo, il pourra comparer différents produits de substitution, selon leurs contraintes alimentaires, au prix de la tonne brute rendue auge de cet ensilage de maïs à acheter.


A quel prix pourrait être vendu le maïs grain cet automne, et quel produit pour le vendeur ?

Les cotations du maïs grain récolte 2013 baissent significativement par rapport à celles de la récolte 2012 avec un prix proche des 18 € le quintal départ ferme pour fin août 2013. Face à cette conjoncture 2013, pour calculer le produit d'un hectare de maïs grain 2013, nous avons retenu deux niveaux de prix brut de vente du quintal de grain : 18 et 20 € (tableau 1).Le vendeur rajoutera au prix brut 1,539 € par quintal de perte de fertilité des sols par exportation de la plante entière au lieu de l'enfouissement des résidus. Il déduira 0,087 € de taxes + 2,605 € de récolte, broyage et transport du grain et 2,80 € pour le séchage (grain à 15 % d'humidité) soit un total de 5,492 € par quintal à retirer du prix brut (tableau 1).


Quel coût final pour l'acheteur de maïs sur pied ?

Afin de pouvoir comparer la tonne brute de MS rendue auge de l'ensilage de maïs à des produits éventuels de substitution, il est important de rajouter les frais de récolte (ensilage et transport) et un taux de pertes au silo au prix d'achat du tableau 1.Vous retrouverez dans le tableau 2 le coût final de la tonne de MS ou brute pour l'acheteur d'ensilage de maïs en tenant compte d'un forfait de 20 € de frais de récolte (ensilage et transport) par tonne de MS et 10% de pertes au silo.Remarque : comme pour de nombreuses transactions, il est possible de modifier les nombreux repères retenus (taux MS, rendement, frais récolte,…) afin de rechercher le meilleur équilibre entre le vendeur et l'acheteur pour que chacun trouve bien son compte au final.

Quel prix d'équivalence de différents aliments de substitution à l'ensilage de maïs ?

Afin de répondre à cette question le groupe des ingénieurs lait des Chambres d'agriculture ont établi un prix d'équivalence de différents produits de substitution à l'ensilage de maïs selon leurs valeurs alimentaires (tableau 3), pour deux niveaux de prix du blé (20 et 23 € le quintal dont 3 € lié au broyage, tableaux 4 et 5), et deux niveaux de prix pour le tourteau de soja (45 ou 50 € le quintal, tableaux 4 et 5).A partir des tableaux 4 et 5, il est alors possible de connaître le prix d'équivalence de différents produits de substitution selon 4 niveaux de prix de la tonne d'ensilage de maïs rendue auge (9,6 €/T brute de frais d’ensilage et 5.8 €/T brute de frais de distribution) titrant 32 % de MS et 0,93 UFL par kg de MS (valeur moyenne des maïs normands ces dernières années).
Comment lire le tableau 4 ? (exemple)Ainsi sur la base d'un quintal de blé broyé à 23 € et d'un quintal de tourteau de soja à 50 €, le prix d'équivalence d'un foin épié s'établit à 116 € la tonne brute, et celui des drèches de brasserie humide à 30 % MS à 86 € la tonne brute pour une tonne brute d'ensilage de maïs (32 % MS) à 44 € rendue auge (ou 141 € la tonne sèche). Si vous trouvez sur le marché du foin récolté au stade épiaison à moins de 116 € ou des drèches de brasserie à moins de 86 € la tonne brute, il est plus judicieux d'acheter ces aliments à la place d’un ensilage de maïs à 44 € la tonne brute rendue auge.Comme indiqué souvent avec ces co-produits, il est important de demander auprès de vos fournisseurs une garantie d'étiquette pour au moins les teneurs en MS, protéines brutes (MAT) et cellulose brute (CB) pour éviter quelques surprises sur les valeurs annoncées. Cette demande ne vous affranchit pas de réaliser une analyse à la réception de la marchandise auprès du LANO (02 33 77 38 15 ou Email : lano@lilano.asso.fr).

En savoir plus

Pour tout aliment particulier dont vous connaissez les valeurs, nous sommes en mesure de vous fournir le prix d'équivalence par rapport à d'autres produits disponibles sur le marché : n'hésitez pas à nous contacter.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

circulation engins agricoles
Il manque 50 cm pour la circulation des engins agricoles
La circulation des tracteurs et autres engins agricoles en zones périurbaines ou en cœur de bourg devient de plus en plus…
Aurélie Cauchard au Meilleur pâtissier
Aurélie Cauchard sélectionnée au Meilleur pâtissier
Agricultrice à Savigny (centre Manche), Aurélie Cauchard est montée à Paris pour tenter une nouvelle aventure. Elle sera dès ce…
Éric Hatteville, Philippe Marie et Ludovic Blin, respectivement responsables lait pour les FDSEA 61, 14 et 50/région.
« La situation des producteurs de lait est alarmante »
La FRSEA de Normandie a convié la presse, lundi 20 septembre 2021, dans l’exploitation de Thomas Pelletier et Philippe Marie,…
Visite Xavier Bertrand - 61
Xavier Bertrand prend les agriculteurs aux tripes
Le président des Hauts-de-France a rencontré une poignée d’agriculteurs samedi 9 octobre 2021 à la foire Saint-Denis à Montilly-…
association Cultures partagées
Le monde agricole soutient les jardins amateurs
L’association Cultures partagées, créée par Agrial, le Crédit agricole de Normandie et la Safer de Normandie, a financé l’achat d…
Jalma en copropriété du Gaec de la Bissonnière (72) et du Gaec Lahaye (14) devient la championne adulte et la réserve de la grande championne.
La Manche s’impose sur les podiums du Space
Le Space à Rennes reste un lieu prisé par les professionnels de l’agriculture, les éleveurs et les délégations étrangères. Une…
Publicité