Aller au contenu principal

Producteurs et éleveurs de la Manche à Paris

Les producteurs et les éleveurs manchois seront à Paris dans le cadre du Salon international de l'agriculture. Une vitrine extraordinaire qui permet d'afficher l'excellence du département au grand public. Un moment où se côtoient les professionnels et les Français.

© SB

llll La Manche est un département agricole. Marc Lefèvre, président du Conseil départemental de la Manche, l'affirme haut et fort. Un message caractérisé par la présence du département, de ses producteurs et de ses éleveurs au Salon international de l'agriculture pendant neuf jours. « C'est notre 7e participation, et notre 3e sous la bannière de la Normandie », précise l'élu manchois. Effectivement, depuis la réunification de la Normandie, les cinq départements sont également réunis. « Cela nous assure une meilleure lisibilité », reconnaît Marc Lefèvre.

Un côté prestigieux
Pour autant, le stand de la Manche présente une particularité, celle d'accueillir gratuitement des producteurs. Au total, ils seront 22 à proposer de la dégustation et de la vente de produits locaux. Il y a les habitués et quelques nouveaux, à l'image de Louis Thouret, installé depuis moins de six mois à Tessy-Bocage. Spécialisé dans la production d'huiles essentielles, il a saisi l'opportunité de venir à Paris pendant trois jours, les 28 février, 1er et 2 mars. « J'y vais évidement pour le côté prestigieux du Salon », reconnaît le jeune homme, mais aussi pour se faire connaître. « C'est une superbe opportunité », assure-t-il.

Du street-marketing
La jeunesse sera active pendant ce salon. En effet, pour la seconde année, le Conseil départemental a fait appel aux Maisons familiales et rurales. Le 27 février, 15 jeunes des MFR de Coutances, Percy, Mortain et la Haye-du-Puits assureront la promotion de la Manche dans les allées, afin de faire gagner des lots aux visiteurs et les inviter à venir jusqu'au stand. « Nous avons dû sélectionner les jeunes pour cette deuxième année parce qu'il y avait beaucoup de volontaires », assure Jean-Yves Marge, directeur départemental des MFR. Si l'année dernière, certains découvraient pour la première fois le SIA, ils en ont retiré que des satisfactions. « C'est motivant pour eux de porter l'image de la Manche », poursuit le directeur. Au-delà des 15 jeunes, une cinquantaine d'élèves des MFR découvriront le Salon.

Une note british
Jersey est présent au SIA avec la Manche depuis six ans. Le « tea time » reste le point d'orgue de l'animation jersiaise. Mais il sera bien entendu question du Brexit. « A moins d'un mois, on ne sait toujours pas ce qu'il se passera. Evidement, le Brexit aura des conséquences sur la circulation des produits vivants et végétaux, et nos marchés », s'inquiète Marc Lefèvre. Pêcheurs et agriculteurs sont dans ce même état d'esprit.

Stop à l'agribashing
Le SIA n'est pas seulement une vitrine des savoir-faire mais le lieu où les professionnels peuvent faire passer des messages. Marc Lefèvre veut être un des ses ambassadeurs. « Il y en a assez de ces images négatives sur le travail des agriculteurs. C'est une profession qui a su s'adapter, et qui sait faire preuve d'exigence », souligne-t-il. Et c'est ce genre de message qu'il souhaite faire véhiculer auprès du grand public. Un point de vue partagé par Pascal Férey, président de la Chambre d'agriculture de la Manche. « C'est démoralisant pour les agriculteurs », reconnaît-il. Alors, ensemble, ils veilleront à dialoguer et à faire connaître les engagements de la profession dans une multitude de domaines.

La récompense ultime
Chaque jour, des concours au lieu, tantôt pour les animaux, tantôt pour les produits. La récolte manchoise est bien souvent importante. « Chaque agriculteur attend avec gourmandise le résultat », assure Pascal Férey. Ces reconnaissances ont un caractère honorifique et surtout économique. « Une médaille d'or au Salon, c'est le Graal », martèle le président de la Chambre d'agriculture.
Rendez-vous du 23 février au 3 mars à Paris.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

RIP
Un outil d’expression démocratique à l’épreuve de la réalité des élevages
Mercredi 16 septembre, JA 14 a invité les parlementaires du département chez Samuel Biderre, éleveur, entre autres, de veaux de…
KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
" Forger un syndicat régional moteur d’une agriculture multiple "
Rencontre avec l’Ornaise Anne-Marie Denis, présidente de la Fdsea 61 et désormais de la Frsea Normandie. Une femme de caractère,…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
Anne-Marie Denis, présidente de la FRSEA de Normandie
La FRSEA de Normandie a terminé ce lundi 21 septembre le renouvellement de ses instances engagé au printemps dernier.
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
Publicité