Aller au contenu principal
Font Size

Filière bois
Produire du bois déchiqueté de qualité

Haiecobois a été créée en février 2006 à l’initiative de membres de l’activité déchiquetage de la Cuma Ecovaloris. L’objectif de l’association est de commercialiser le bois déchiqueté issu de l’entretien durable du bocage du département de la Manche. Elle met ainsi en relation les producteurs de bois et les différents utilisateurs en organisant des approvisionnements de proximité.

Un chantier bien organisé.
Un chantier bien organisé.
© DR
1. Un produit adapté à ses utilisations
En chauffage : le bois est brûlé dans des chaudières automatiques spécifiques.  Reliées à une trémie, une ou plusieurs vis sans fin alimentent automatiquement la chaudière en plaquettes.
→- Un mauvais calibrage des plaquettes, et surtout la présence de queues de déchiquetage (branches non déchiquetées) et de corps étrangers peuvent  entraîner un bourrage de ces vis sans fin provoquant une panne ou une altération de la chaudière.
→- Le taux d’humidité du bois est également essentiel puisque le pouvoir calorifique du bois en dépend directement. Il est donc indispensable d’utiliser des plaquettes sèches pour atteindre un rendement optimal de combustion.
→- Ces chaudières sont également sensibles aux quantités de poussières présentes dans le combustible.
En paillage végétal : le bois est utilisé pour couvrir le sol des massifs ornementaux et des haies. L’esthétisme du paillage réclame un bon calibrage des plaquettes et l’absence de corps étrangers.
En paillage animal : le bois est valorisé seul ou le plus souvent sous de la paille.  Cette forme de valorisation ne nécessite pas de critères de qualité stricts.
Dans tous les cas, le séchage du bois est garant de sa bonne conservation et de sa fluidité.

2. Définition de la qualité : exemple du cahier des charges de Haiecobois
Afin de fournir un produit adapté aux demandes de ses utilisateurs, l’association a mis en place un cahier des charges concernant la qualité du bois vendu. Il devra donc être respecté par les producteurs désireux de vendre leurs plaquettes par Haiecobois.
→- Bois calibré : de taille homogène, sans queues de déchiquetage. Ainsi, pour 80 % de la quantité livrée, les dimensions des plaquettes de bois doivent être comprises entre 30 x 20 x 10 mm et 20 x 10 x 5 mm. Aucun élément ne devra dépasser une section de 6 cm² sur une longueur de 5 cm ou une section de 1cm² pour une longueur de 10 cm.
→- Sans terres, sables ni corps étrangers.
→- Le bois déchiqueté doit être sec : l’humidité se tient ainsi  de 25 à 35 % sur poids brut.

3. Les conditions de production à respecter
Un chantier bien préparé permet de garantir la qualité des plaquettes produites ainsi que son rendement.

3 1. Type de bois à déchiqueter
- Pour un bon travail de la déchiqueteuse, on privilégie les branches entières (> 2 m de long de préférence). Il n’est ainsi surtout pas recommandé de conserver les bûches puis de déchiqueter les petits bois restants (branches de petits diamètre < 5cm) : le chantier est alors peu performant et la qualité très médiocre (nombreuses queues de déchiquetage).
→- Le déchiquetage se fait sur branches sans feuilles (pour éviter le compostage au  stockage).
→- Il faut être particulièrement vigilant pour éviter la présence de terres ou tout autre corps étranger (pierres, matières plastiques, barbelés..) pour ne pas abîmer les couteaux de la machine.
3.2. Organisation du chantier
Au moment de l’abattage, le rangement des branches en tas démêlé pour les déchiqueteuses à grappin ou disposées en andain pour les déchiqueteuses manuelles, augmente le rendement du chantier.  Les branches seront disposées parallèlement les unes aux autres, leurs bases orientées face à la déchiqueteuse. De cette façon, elles sont amenées facilement à la trémie d’alimentation de la déchiqueteuse, la distance entre l’andain et la machine.
Pour un chantier encore plus rapide,  il est possible d’amener les branches à la déchiqueteuse avec un chargeur pour éviter que la machine se déplace. Il faut être cependant attentif pour ne pas reprendre de terre ou de pierre. Le tracteur et la déchiqueteuse avancent le long du chantier, suivi en parallèle par un autre tracteur   attelé d’une remorque qui récupère les plaquettes. La présence d’une seconde remorque est préférable pour pouvoir continuer de déchiqueter lorsque la première est pleine.
3.3 Utilisation des déchiqueteuses
Une bonne utilisation du matériel de déchiquetage détermine la granulométrie des plaquettes et permet donc de limiter les queues de déchiquetage.
- Dispositif de coupe : l’usure des couteaux usure dépend de la densité du bois, du degré de salissure et du nombre de couteaux. Dans tous les cas, il est indispensable de les affuter puis de les remplacer régulièrement. L’écart avec le contre couteau est réglé une unique fois et n’est pas à modifier par la suite.
- Introduction du bois : la vitesse des rouleaux ameneurs ne doit pas être réglée au maximum au risque de créer des queues de déchiquetage. La machine est alimentée régulièrement en bois, sans être “bourrée” ni tourner à vide.
- Système de calibrage : les déchiqueteuses doivent être équipées de peignes (déchiqueteuse à disque) ou de grilles de calibrage (déchiqueteuses à tambour). La granulométrie désirée correspond alors au maillage d'une grille qui joue en quelque sorte le rôle de tamis et d'éclateur : les copeaux restent soumis à l'action du rotor tant qu'ils ne peuvent pas traverser cette grille). Une “déchiqueteuse” est donc à ce titre différente d’un simple “réducteur de volume”.
Dans le cas d’une prestation de déchiquetage (déchiqueteuse à grappin), il est donc indispensable de faire connaître au chauffeur et avant le début du chantier, la qualité des plaquettes attendue. Il pourra alors faire les réglages nécessaires (affutâge des couteaux, grilles de calibrage).

3. 4. Le stockage
Avant toute utilisation, il est nécessaire de laisser sécher les plaquettes issues d’un déchiquetage en vert. Le bois sèche naturellement : en effet, il monte en température (60-80 °C) par fermentation pendant les 3 premières semaines puis la température s’abaisse. Après 4 à 6 mois de séchage, le bois passe ainsi de 50 % à 25 % d’humidité, en aura perdu d’environ 30 % de son poids (eau, gaz carbonique). Les plaquettes sont séchées en tas (2 à 6-8 m), sans manipulation.
L’idéal est de disposer d’un abri aéré naturellement pour permettre à la vapeur d’eau de s’échapper et bétonné (dalle en béton) pour faciliter la reprise et évite l’introduction de corps étrangers (terre, cailloux…). Une bâche spéciale permettant les échanges gazeux existe également pour ceux qui manquent de place à l’abri. Il est indispensable de former un tas en taupinière et de bien tendre la bâche pour éviter les infiltrations d’eau.
Après cette étape de séchage, de durée variable suivant la hauteur du tas, les plaquettes sont utilisables. On peut les stocker plusieurs années à l’abri de l’humidité.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MALTRAITANCE CHEVAUX
Un cas dans le Calvados et un dans l'Orne: vigilance et bon voisinage contre les actes de barbarie sur les équidés
Le 25 août 2020, un cheval ornais est retrouvé avec une entaille à l’encolure. Vendredi 28 août 2020, deux chevaux du club…
VEAU 1835
Matricule 1835, levez-vous !
« Matricule 1835, levez-vous » ou l’histoire d’un veau condamné à ce que ses données morphologiques soient retirées de l’…
PAUL CHEVALIER JA 61
" J’ai été surpris mais content d’être élu au bureau "
Paul Chevalier est entré au bureau départemental jeudi 18 juin. À 20 ans, il est secrétaire général adjoint. S’il n’envisage pas…
Armand Prod’homme JA 61
" Pas d’élevage, pas de paysage "
Armand Prod’homme, 22 ans, est en cours d’installation au Gaec Olo, à Livaie, dans le secteur d’Alençon. Le nouveau responsable…
OPNC LACTALIS
Lactalis : L’accord-cadre est signé
L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-…
AGNEAU PRE SALE
Accrocher les wagons AOT à la locomotive AOP
Après 30 années de travail, l’agneau de pré-salé a enfin obtenu le fameux sésame AOP. Mais la vie dans les herbus n’est pas un…
Publicité