Aller au contenu principal
Font Size

TOURISME
Proposer des séjours insolites à la ferme

Les français partent plus souvent mais pour des séjours plus courts. Ils ont donc besoin de se couper radicalement de leur environnement habituel. Les hébergements insolites répondent à cette préoccupation et la ferme est le lieu idéal pour développer ce type d’hébergement.

En dehors des projets classiques de gîtes et chambres d'hôtes, quelques agriculteurs de Normandie proposent aux vacanciers des séjours atypiques. Petit tour d'horizon de ces activités innovantes.


La cabane dans les arbres

Héloïse et Hervé de Mezerac ont installé 4 cabanes dans les arbres, sur leur ferme à Mézidon Canon (14). La plus haute cabane est à 22 mètres de hauteur. Chaque cabane est équipée d'un lit et d'un sanitaire (toilette sèche + lavabo). L’ambiance douillette est propice à l’accueil des couples (lune de miel, anniversaire de mariage, escapade entre amoureux). La plateforme extérieure permet de prendre ses repas. Le dîner et le petit-déjeuner sont livrés directement par Hervé et Héloïse grâce à une corde. 2 cabanes peuvent également accueillir les enfants (à partir de 10 ans). L’installation des cabanes est faite par un professionnel.


La yourte

Patrick et Mary-Hélène Crapart ont installé à Gathemo (50) une yourte d'une capacité de 4 personnes. La yourte et les meubles ont été directement importés de Mongolie. Les clients apprécient le confort et l'ambiance de la yourte face aux chèvres, même si le bloc sanitaire (toilette et douche) et une petite cuisine équipée se situe dans un bâtiment extérieur. Patrick, artisan fromager, propose à ses hôtes pour le dîner, un plateau du terroir avec évidemment du fromage de chèvre.

La tente médiévale

Dans son centre de tourisme équestre à Bolleville (50), au milieu des chevaux et des ânes, Fabiola Buhagiar propose de bivouaquer dans une tente médiévale équipée d’un lit pour 2 personnes. Cette tente s'intègre dans un camping qui compte au total trois emplacements. Les vacanciers peuvent participer aux nombreuses activités proposées sur le centre : randonnées sur la voie verte et animations pour les enfants dont une sur le thème des chevaliers.

La roulotte

C’est au calme, au milieu des herbages parmi les vaches, les poneys et les chevaux, qu'Isabelle Berzinger a installé la roulotte des Matis pour un séjour 100 % nature. Pouvant accueillir 4 à 5 personnes, la roulotte est équipée d’une salle d’eau, d’une kitchenette et d’un chauffage électrique pour les soirées d’hiver plus fraîches.Toutes ces formules sont proposées par des agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme. Retrouvez les parmi les hébergements insolites sur le site internet www.normandiealaferme.com – Rubrique Nos Offres – Séjours à thème

Contexte réglementaire

Quelles structures vais-je pouvoir installer sur ma parcelle agricole ? Et quelles démarches vais-je devoir entreprendre ? La plupart de ces structures peuvent être installées dans le cadre d’un camping. Sur une parcelle agricole, deux formes de camping peuvent être développées :- le camping déclaré qui peut accueillir 20 campeurs sur 6 emplacements maximum et ne nécessite qu’une déclaration en mairie ;- l’aire naturelle de camping limitée à 25 emplacements qui nécessite une demande de permis d’aménager à déposer en préfecture.Quant aux terrains de camping permanents et Parcs Résidentiels de Loisirs, ils ne peuvent être autorisés que sur des parcelles en zone Loisirs, délimitée dans les documents d'urbanisme (carte communale, Plan d'Occupation des Sols, Plan Local d'Urbanisme mis en place par les communes).D’un point de vue juridique, on distingue quatre types de structures : les tentes, les caravanes, les Résidences Mobiles de Loisirs et les Habitations Légères de Loisirs. Les quatre catégories sont autorisées dans les terrains de camping permanents (ou dans les Parcs Résidentiels de Loisirs, si aucun emplacement nu pour tente et caravane est prévu), mais pas forcément sur les campings déclarés ou les aires naturelles de camping.
A quelle catégorie appartiennent ces hébergements insolites et sont-ils autorisés sur les parcelles agricoles ?Yourtes, tipis et bungalows en toile, roulottes, habitations Légères de Loisirs (cabanes, chalets…) et mobil-homes : voir tableau.

Vous souhaitez développer cette activité

Venez suivre notre formation “Créer une activité de camping ou d'accueil de camping-car” sur 2 jours pour :

- étudier la réglementation : les différentes catégories de terrains de camping et d'aires de camping-car, nombre d'emplacements autorisés, règles d'urbanisme, classement ;

- voir ce qui existe ailleurs, étudier les aménagements à prévoir ;- chiffrer son investissement et évaluer sa rentabilité ;

- connaître les règles en matière de vente et les moyens de promotion.

Dates : 1er et 8 décembre 2011 à Saint-Lô (Manche). 
Renseignements et inscriptions au 02 33 06 48 89 ou bienvenue@manche.chambagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
MC DO CONTRAT
Contrat McDo : « Je connais le prix, quelle que soit la date de sortie »
Romaric, Bernard et Françoise Anquetil élèvent des Prim’Holstein à Saint-Jean-des-Champs (50). Depuis 2007, les jeunes bovins…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
Publicité