Aller au contenu principal

Calvados
Protection des captages : “notre travail va porter ses fruits"

Les membres du conseil d’administration de la FDSEA, réunis le 28 novembre, se sont réjouis des avancées obtenues sur le débat de la protection des captages d’eau.

Au sein d’un territoire dit homogène, les pratiques culturales sont variées. L’objectif des analyses sera de diagnostiquer les risques réels et adapter des solutions en concertation 
avec l’agriculteur
Au sein d’un territoire dit homogène, les pratiques culturales sont variées. L’objectif des analyses sera de diagnostiquer les risques réels et adapter des solutions en concertation
avec l’agriculteur
© Gloria
"Notre travail syndical va porter ses fruits”, a indiqué Patrice Lepainteur, Président de la FDSEA. Entre la profession agricole et l’administration (dont l’Agence de l’Eau), les négociations étaient depuis de longs mois au point mort. Sur les 10 aires d’alimentations grenelisées, la FDSEA demandait des études complémentaires, correspondant à une analyse la plus fine possible. Des outils de diagnostics existent et ont déjà été utilisés dans d’autres régions ! Ils ont pour intérêt de ne pas généraliser une problématique, d’être au plus proche des réalités agronomiques et économiques. “Au fil de nos rencontres, nous avons su faire admettre la nécessité d’engager ces études”, a complété Xavier Hay lors du conseil d’administration de la FDSEA. Au sein d’un territoire dit “homogène”, les pratiques culturales sont variées. L’objectif des analyses sera de diagnostiquer les risques réels et adaptés des solutions en concertation avec l’agriculteur. Ces diagnostics ont un coût non négligeable. “Sur ce point, nous avons là encore obtenu des accords notamment avec l’Agence de l’Eau, mais aussi avec le Conseil Général” a précisé Patrice Lepainteur et de conclure “en réunissant l’ensemble des acteurs, nous avons su être moteur”.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité