Aller au contenu principal

Pyrale du maïs : bilan 2020 et mesures préventives pour la prochaine campagne

Présente depuis quelques années dans le sud de la Normandie, la pyrale du maïs gagne du terrain et se développe désormais dans toute la région.

LARVE PYRALE DU MAÏS
La larve de la pyrale creuse des galeries et peut créer une casse de la canne de maïs avant récolte.
© BSV

A l’origine de dégâts qualitatifs (présence de mycotoxines) ou de perte de rendement, la pyrale  du maïs est surveillée dans le cadre du réseau de surveillance sanitaire des cultures, le Bulletin de Santé du Végétal (BSV).
Cette année, 29 parcelles ont été suivies sur les 5 départements normands. Le réseau a impliqué différents partenaires : les Chambres d’agriculture de Normandie, Agrial, D²N, la coopérative de Bellême, la Fredon et Arvalis Institut du Végétal.

Vol 2020 : que faut-il retenir ?

Les suivis réalisés par les partenaires du réseau ont permis de définir une tendance du pic de vol de pyrale particulièrement précoce, même si l’intensité du pic, autour du 7 juillet, est faible. Cela représente une avance de près de 2 semaines par rapport à 2019 et 3 semaines par rapport à 2018. Cet écart de précocité s’explique, en partie, par des cumuls de températures important sur le début de l’année 2020 qui a accéléré le cycle des papillons.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité