Aller au contenu principal

Culture
A quel prix acheter des fourrages ?

Comme chaque année à cette même période, nous vous proposons un prix de base 2012 du maïs sur pied correspondant au produit du maïs grain que le vendeur pourrait espérer retirer de sa parcelle.

Attention, cette base de transaction sera la plus juste autant pour le vendeur que pour l'acheteur sous réserve de connaître au mieux le tonnage et la matière sèche (MS) du maïs ensilé.Pour le vendeur, le calcul lui permet de trouver une équivalence économique par rapport à une vente en grains. De plus, cette vente lui permet de libérer la parcelle plus vite, de prendre moins de risques par rapport à la météorologie pour la récolte en grains et de pouvoir implanter une nouvelle culture plus tôt. Pour l'acheteur, après avoir pris en compte des coûts supplémentaires liés à la récolte (ensilage et transport) et d'un taux de perte au silo, il pourra comparer différents produits de substitution, selon leurs contraintes alimentaires, au prix de la tonne brute rendue auge de cet ensilage de maïs à acheter.


A quel prix pourrait être vendu le maïs grain cet automne et quel produit pour le vendeur ?

Entraînées par la flambée des cours du blé, les cotations du maïs grain progressent significativement depuis le début août pour atteindre 25.2 € le quintal début septembre rendu port de Bordeaux (retirez environ 2 € pour un prix départ exploitation).Ainsi face à cette forte volatilité des prix, nous avons retenu pour calculer le produit d'un hectare de maïs grain 2012 deux niveaux de prix brut de vente du quintal de grain : 21 et 23 € (tableau 1). Le vendeur rajoutera au prix brut 1.539 € par quintal de perte de fertilité des sols par exportation de la plante entière au lieu de l'enfouissement des résidus. Il déduira 0.087 € de taxes + 2.605 € de récolte, broyage et transport du grain et 2.80 € pour le séchage (grain à 15 % d'humidité) soit un total de 5.492 € par quintal à retirer du prix brut (tableau 1).

Quel coût final pour l'acheteur de maïs sur pied ?

Afin de pouvoir comparer la tonne brute de MS rendue auge de l'ensilage de maïs à éventuellement des produits de substitution, il est important pour l'acheteur de rajouter au prix d'achat du tableau 1 les frais de récolte (ensilage et transport) et un taux de pertes au silo.Vous retrouverez dans le tableau 2 le coût final de la tonne de MS ou de la brute pour l'acheteur d'ensilage de maïs en tenant compte d'un forfait de 30 € de frais de récolte (ensilage et transport) par tonne de MS et d'un taux de pertes au silo de 10 %.* Comme pour de nombreuses transactions, il est possible de modifier les nombreux repères retenus (taux MS, rendement, frais récolte,…) afin de rechercher le meilleur équilibre entre le vendeur et l'acheteur pour que chacun trouve bien son compte au final.

Quel prix d'équivalence de différents aliments de substitution à l'ensilage de maïs ?

Afin de répondre à cette question les membres du groupe d'alimentation régional, qui réunit les ingénieurs Lait des Cham-bres d'agricultures, ont établi un prix d'équivalence de différents produits de substitution à l'ensilage de maïs selon leurs valeurs alimentaires (tableau 3), pour un prix du blé de 23 € le quintal dont 3 € lié au broyage et de 2 niveaux de prix pour le tourteau de soja (45 ou 50 € le quintal).A partir du tableau 4, il est alors possible de connaître le prix d'équivalence de différents produits de substitution selon 4 niveaux de prix de la tonne d'ensilage de maïs rendue auge titrant 32 % de MS et 0.93 UFL par kg de MS (valeur moyenne des maïs normand ces dernières années).Ainsi sur la base d'un quintal de blé broyé à 23 € et d'un quintal de tourteau de soja à 50 €, le prix d'équivalence d'un foin épié s'établit à 116 € la tonne brute, et celui de la drèche de brasserie humide à 30 % MS à 86 € la tonne brute pour une tonne brute d'ensilage de maïs (32 % MS) à 44 € rendue auge (ou 141 € la tonne de matière sèche). Si vous trouvez sur le marché du foin récolté au stade épiaison à moins de 116 € ou de la drèche de brasserie à moins de 86 € la tonne brute, il est plus judicieux d'acheter ces aliments à la place d'un ensilage de maïs à 44 € la tonne brute rendue auge.Comme indiqué souvent avec ces co-produits, il est important de demander auprès de vos fournisseurs une garantie d'étiquette pour au moins les teneurs en MS, protéines brutes (MAT) et cellulose brute (CB) pour éviter quelques surprises sur les valeurs annoncées.

En savoir plus

Pour tout aliment particulier dont vous connaissez les valeurs, les Chambres d’agriculture sont en mesure de vous fournir le prix d'équivalence par rapport à d'autres produits disponibles sur le marché : n’hésitez pas à les contacter.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

JA 61
Le nouveau bureau des Jeunes agriculteurs est en place
Le nouveau bureau des Jeunes agriculteurs de l’Orne est en place depuis mardi 19 avril 2022, pour la mandature 2022-2024. L’…
De 50 t à 0 t de tourteau de colza
Il fut un temps où Damien Odienne achetait 50 tonnes de tourteau de colza par an pour compléter la ration de ses laitières et…
fromage AOP Normandie - Livarot
Fromage AOP de Normandie : il faut sauver le colonel
Depuis quelques années, le livarot peine à séduire les consommateurs. La production du fromage aux cinq laîches ne cesse de…
Région politique agricole
La Région Normandie dévoile sa politique agricole 2023-2027
Les élus prévoient un programme co-construit avec la profession, simplifié, d’un montant de 60 millions d’euros par an. Les…
Agrial, ferme grandeur nature
Agrial lance sa Ferme grandeur nature en juin
La coopérative agricole Agrial a décidé d’ouvrir les portes de deux fermes adhérentes lors d’un nouvel événement intitulé : Ferme…
« Dès que j’ai le dos tourné, les corbeaux reviennent »
Du Perche au bocage, en passant par la plaine, les corbeaux ravagent les parcelles de maïs. Si la DDT accorde le droit de les…
Publicité