Aller au contenu principal

Elections départementales
Quels sont les agriculteurs candidats dans la Manche?

Les 20 et 27 juin, les Manchois seront appelés aux urnes pour élire les conseillers départementaux. Dix-neuf ont décidé de ne pas se représenter, dont le président Marc Lefèvre. L’occasion de faire le point sur les compétences du Département dans le domaine agricole et les candidats agriculteurs. Au total, 190 personnes sont candidates pour 54 sièges.

CD50 élections
Marc Lefèvre, président du Conseil départemental de la Manche ne se représente pas. Il passera la main après le scrutin des 20 et 27 juin.
© DR

La Manche agit pour son agriculture. Pourtant, ce n’est pas une compétence première du Conseil départemental. Pour autant, il a budgétisé pour les cinq dernières années 20 millions d’euros parce que l’agriculture représente « un enjeu majeur pour la Manche. L’économie agricole est vitale pour son territoire », note Marc Lefèvre, président du Conseil départemental, ne se représentant pas.
Le Département intervient ainsi au renforcement de la sécurité sanitaire des exploitations agricoles pour en accroître la compétitivité, aux actions sociales et de solidarité vers les agriculteurs, à l’aménagement rural pour faire respecter les équilibres du territoire en conciliant performance et préservation de l’environnement, au développement des circuits courts de commercialisation et des démarches de qualité avec la promotion des produits et savoir-faire de l’agriculture notamment en soutenant les manifestations et événements agricoles d’envergure départementale ou les structures favorisant les filières de proximité de qualité, l’accès au numérique, la facilitation à l’installation des nouveaux exploitants, l’aide aux petits investissements des exploitants agricoles pour améliorer la qualité des installations et leurs productions… Chaque année, le Département de la Manche consacre en moyenne 3 M€ en fonctionnement et 1.5 M€ en investissement.

Dans le domaine sanitaire

Pour les productions végétales comme animales, la maîtrise de la qualité sanitaire est un enjeu majeur pour la compétitivité des exploitations agricoles. En effet, certains ravageurs ou maladies, particulièrement dangereux et dommageables pour les cultures, peuvent avoir des effets très négatifs sur les rendements, sur la qualité des produits voire sur le potentiel agronomique des sols. De même, la qualité sanitaire des élevages, toutes espèces confondues, revêt des enjeux de santé publique mais également économiques, en ce sens que les zoonoses peuvent impacter la productivité des élevages et peuvent même conduire à des restrictions de commercialisation des animaux ou des produits.

Actions sociales pour les agriculteurs

Dans ce domaine, le Département agit auprès des agriculteurs rencontrant des difficultés économiques conjoncturelles avec une participation à hauteur de 80 % aux frais de garantie. Il finance également l’association « Agri’collectif » pour apporter un accompagnement technique aux exploitants agricoles rencontrant des difficultés économiques structurelles nécessitant des évolutions dans la conduite de leur exploitation, à hauteur de 50 000 €. Il aide également au remplacement et donne un appui financier à la cellule Manche de l’association Solidarité Paysans, qui œuvre au quotidien pour accompagner les exploitants agricoles en rupture avec leur environnement afin d’agir contre l’exclusion en milieu rural.

Aide aux petits investissements

Le Département a choisi d’intervenir en faveur des projets des exploitants agricoles dont les dépenses n’excèdent pas 10 000 € Une politique d’aide départementale a ainsi été mise en place au printemps 2017 en faveur des petits investissements afin de participer à la performance globale des exploitations agricoles en proposant une aide de proximité, facilement accessible et mobilisable, permettant d’investir dans du matériel ou des équipements facilitant les conditions de travail ou améliorant la productivité des exploitations. A ce jour 1600 dossiers ont été instruits pour une aide de 5,2 M€.

Promotion des métiers et produits agricoles

Le Conseil départemental de la Manche apporte un soutien aux manifestations et événementiels agricoles d’envergure départementale, tels que les comices et concours d’arrondissement, festival de la terre et de la ruralité et autres foires. Le CD50 soutient également les structures favorisant les filières de proximité de qualité, telles que Bio Normandie, Terre de Liens, divers AOP/AOC (cidre, présalés, Oscar…), l’espace Test Biopousses…

Agriculteurs candidats. Qui sont-ils ?
Canton de Bréhal : Aurore Pieronne-Etard (en binôme avec Marcel Chasle) – Arnaud Martinet (remplaçant de Valérie Coupel-Beaufils et Alain Navarret)
Canton de Bricquebec-en-Cotentin : Damien Férey et Françoise Lerossignol (même binôme)
Canton de Carentan-les-Marais : Hervé Marie (en binôme avec Maryse Le Goff)
Canton de Granville : Sylvie Gaté (en binôme avec Yvan Taillebois)
Canton de Isigny-le-Buat : Sébastien Amand (en binôme avec Stéphanie Giret) - Jessie Orvain (en binôme avec Franck Esnouf)
Canton de Le Mortainais : Lydie Brionne (en binôme avec Hervé Desserouer)
Canton de Quettreville-sur-Sienne : Maryse Hédouin, retraitée agricole, (en binôme avec Jean-Claude Heurtaux)
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Publicité