Aller au contenu principal
Font Size

Qui a volé le tracteur de l'entrepreneur ?

Ce n’est pas la première fois qu’une telle chose se passe au sein de l’ETA (Entreprise de Travaux Agricoles) Couture. La nuit du 13 mars, entre 22 h et 5 h du matin, des voleurs se sont emparés d’un tracteur Fendt sur l’exploitation. Aucune trace depuis. Avis à la population et à la solidarité.

Si vous apercevez ce tracteur, appelez le Renseignements: 02.31.77.08.00 
ou 06.99.84.54.06
email: sarletacouture.
tracy@orange.fr.llll
Si vous apercevez ce tracteur, appelez le Renseignements: 02.31.77.08.00
ou 06.99.84.54.06
email: sarletacouture.
tracy@orange.fr.llll
© TG

llll C’est au petit matin, s’en allant travailler, que Richard Couture, entrepreneur de travaux agricoles à Tracy-Bocage (14), s’aperçoit qu’un de ses tracteurs est manquant.
Dans la nuit du 13 au 14 mars, son tracteur, un Fendt 716 TMS de couleur verte, disparaît. “On avait tout préparé le vendredi soir. C’était le plus facile à prendre, il n’y avait pas de caméra sous le bâtiment où on l’avait laissé”, explique Richard Couture.


Une masse à l’avant et deux gyrophares
Le tracteur possède une masse à l’avant, 2 gyrophares et une caméra intérieure. Les 4 pneus étaient neufs, le tracteur fermé à clef.
Ce n’est pas la première fois qu’une telle chose se passe au sein de l’entreprise. “Sur les deux dernières années, on a eu quelques problèmes. Quelqu’un a déjà versé de l’acide dans notre cuve à fioul. Notre carburant est devenu inutilisable”, se souvient Richard. Le moral est à zéro.
On nous a aussi volé du carburant. Peut-être que quelqu’un s’acharne sur nous”, ajoute-t-il.

Aucune piste
“On a retrouvé des traces de pneus de voiture, un peu plus haut, mais sinon rien,” regrette Richard Couture, la larme à l’œil. Les voleurs devaient bien connaître l’exploitation. Les caméras installées n’ont rien capté. Aucune trace de voiture, trace d’homme, pas même une ombre pour répondre aux questions. Le tracteur a coupé à travers champs, dans la même direction que les traces de pneus retrouvées. Impossible de les suivre, elles disparaissent après le champ.
Les autorités compétentes sont sur l’affaire. “Les gendarmes nous ont conseillé de communiquer un maximum, alors, c’est ce que nous faisons,” lâchent Richard et sa mère, le moral dans le bas des chaussettes.
N’hésitez donc pas à les contacter ou  contacter la gendarmerie de Villers-Bocage (14). Toute information est susceptible de faire avancer l’enquête.


llll Renseignements: 02.31.77.08.00
ou 06.99.84.54.06
email: sarletacouture.
tracy@orange.fr.llll

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Bureau JA 50
" Il y a encore des lignes à faire bouger "
Les JA de la Manche ont élu leur nouveau bureau vendredi 12 juin. A la tête de la structure, Luc Chardine, éleveur laitier en…
L’hétérogénéité des orges se confirme
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Publicité