Aller au contenu principal

Reliquats d’azote : c’est le moment

En grandes cultures c’est actuellement la période des reliquats d’azote sortie d’hiver. Double objectif : prévoir la bonne dose d’azote et réaliser les analyses réglementaires en zone vulnérable (directive nitrates).

reliquats d'azote
L’analyse doit être réalisée sur une des trois principales cultures présentes en zone vulnérable.
© DR

Nouveauté en 2021 : une analyse de reliquat peut être extrapolée aux autres parcelles de l’exploitation ayant même culture, même précédent et même profondeur de sol. Pour les parcelles où le reliquat ne peut pas être extrapolé, mais est nécessaire pour calculer la dose d’azote du plan de fumure prévisionnel, il faut soit analyser le reliquat, soit attendre la synthèse annuelle (habituellement en mars).
Comme les années précédentes, la directive nitrates impose d’analyser au minimum 1 reliquat d’azote par exploitation ayant des parcelles en zone vulnérable (sauf si 100 % en prairie). L’analyse doit être réalisée sur une des trois principales cultures présentes en zone vulnérable. Si des parcelles sont situées en ZAR (Zone d’Actions Renforcées) des départements Calvados, Manche ou Orne, il faut y analyser 1 reliquat par tranche de 20 ha de culture concernée par la méthode du bilan prévisionnel.

Analyses d’effluent : pensez-y !

Les agriculteurs ont jusqu’à fin août de cette année pour faire une analyse de fumier, lisier… (un effluent au choix) de votre élevage afin de préciser sa teneur en azote et respecter la directive nitrates. Profitez des épandages de fin d’hiver pour la faire !
Si vous avez déjà un résultat d’analyse et qu’il date d’après le 31 août 2018, vous n’êtes pas obligé d’en refaire, 1 analyse au cours des 3 dernières années suffit. Mais si votre élevage produit des effluents  épandus en Zone d’Actions Renforcées (ZAR) des départements Calvados, Manche ou Orne vous devez effectuer 1 analyse par an. Et si vous utilisez des produits organiques venant de l’extérieur de l’exploitation, le fournisseur doit vous procurer une analyse.

Pratique. Plus d’information sur le site des Chambres : https://bit.ly/3bGItcE
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

TUBERCULOSE BOVINE
Tuberculose bovine : quatre cas confirmés dans le Calvados
Le Groupement de défense sanitaire confirme, ce mardi 23 février 2021, la détection de quatre cas de tuberculose bovine. Plus de…
Un liniculteur utopiste
Depuis 2017, l’association Lin et Chanvre bio (LCBio) déploie des essais de chanvre en Normandie. Un des objectifs est de créer…
Graindorge, bâtiments de la future fromagerie
Graindorge mise sur le camembert AOP fermier et bio
La fromagerie Le Clos de Beaumoncel est en cours de finalisation à Camembert (61). Fruit d’un partenariat entre E. Graindorge et…
ETA GIFFARD - EPANDAGE
Terra Variant 585 cherche hectares où s’épandre
À l’automne, Denis Giffard, entrepreneur de travaux agricoles à Tournebu (14), a troqué l’une de ses arracheuses intégrales à…
ORNE - CERTIFICATION HVE
HVE : le label met un pied dans l’Orne
La Chambre d’agriculture de Normandie a invité les agriculteurs à s’informer sur le label HVE au cours de trois réunions dans l’…
Le GDS 14 élit son nouveau président
Lors de son assemblée générale, le Groupement départemental sanitaire du Calvados a renouvelé son bureau. Alain Legentil,…
Publicité