Aller au contenu principal

Nouvelle signalétique pour les engins agricoles
Remise des premiers équipements

Plus de 800 agriculteurs ont participé à l’achat groupé de la nouvelle signalétique pour les engins agricoles.

Un tracteur nouvellement équipé de la signalétique obligatoire au 1er mars et les partenaires de l’opération.
Un tracteur nouvellement équipé de la signalétique obligatoire au 1er mars et les partenaires de l’opération.
© EC
Mardi dernier, sur cinq exploitations du département, dont l’exploitation de François Lebehot, située au Luot (non loin de la Haye Pesnel), se déroulait la remise de la nouvelle signalétique destinée aux engins agricoles, organisée par la FDSEA. L’occasion pour Hervé Marie, vice-président de la structure et chargé de l’opération de faire le point. « Plus de 800 agriculteurs, adhérents de la FDSEA, de la FD Cuma, sociétaires de Groupama ou encore adhérents à une entreprise de travaux agricoles, ont bénéficié des tarifs réduits que nous avons négocié. Concrètement, le fait d’adhérer à cet achat groupé a permis une économie de 30% par rapport au tarif normal ». Obligatoire au 1er mars Cette nouvelle signalétique agricole, dont le projet initial remonte à 2003, a longuement été discutée par la FNSEA, ce qui a permis de supprimer de nombreuses charges supplémentaires pour les agriculteurs. « Plus d’obligation d’une voiture pilote de couleur jaune pour les engins de plus de 3 mètres de large ; plus de formation de conducteur de voiture pilote (1000 euros) ; possibilité de circuler avec un outil avant monté, interdite dans le texte de 2003 ; possibilité de se déplacer en train de convoi ; vitesse maximum portée à 40 km/h pour les tracteurs équipés d’outils portés jusqu’à 3,5 m de large ; enfin, libre circulation des engins agricoles jusqu’à 3,50 m et autorisation de circuler jusqu’à 4,50 m pendant les périodes de moisson et de semis ». En clair, la réglementation des convois exceptionnels, très contraignante, ne s’applique désormais qu’au-delà de 4,5 m de large avec une signalisation très simplifiée. Lors de cette remise de panneaux au Luot, Hervé Marie, entouré des représentants de Groupama, Cuma, ETA, a donc distribué les lots aux délégués cantonaux FDSEA qui, eux-mêmes les remettront aux agriculteurs dans les jours à venir. Rappelons que la nouvelle signalétique est obligatoire à partir du 1er mars prochain.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Implantation de la sucrerie AKS à Rouen : un château en Espagne ?
Où en est le projet d’implantation d’une méga sucrerie par une société dubaïote, sélectionnée par Haropa Port sur appel à…
Le Gaec Lorin-Barbot prévoit de toujours produire du lait en 2032
Le Gaec Lorin-Barbot de Les Cresnays (sud Manche) prévoit de toujours produire du lait d’ici dix ans. Pour autant, les…
Zéro glyphosate ou le défi impossible en Normandie ?
Peut-on se passer du glyphosate ? Depuis 2019, cette vaste question a été travaillée via le plan « transition glyphosate…
PAC 2023-2027 : le nouveau système de suivi du parcellaire est « vraiment intrusif »
Dans le cadre de la future programmation de la Politique agricole commune (PAC) qui entrera en vigueur en janvier 2023, la…
Tuberculose bovine dans l'Orne : le point sur la prophylaxie 2022-2023
La campagne de prophylaxie tuberculose bovine a repris le 1er novembre 2022 dans l’Orne. Elle se terminera le 31 mai 2023. Cette…
Philippe Leprince, directeur de l’OP Bovins d’Agrial : « Transformer la décapitalisation en atout »
En octobre 2022, l’OP Bovins d’Agrial a organisé sa « Journée puissance viande » dans le pays du granit, à Saint-Michel-de-…
Publicité