Aller au contenu principal

Nouvelle signalétique pour les engins agricoles
Remise des premiers équipements

Plus de 800 agriculteurs ont participé à l’achat groupé de la nouvelle signalétique pour les engins agricoles.

Un tracteur nouvellement équipé de la signalétique obligatoire au 1er mars et les partenaires de l’opération.
Un tracteur nouvellement équipé de la signalétique obligatoire au 1er mars et les partenaires de l’opération.
© EC
Mardi dernier, sur cinq exploitations du département, dont l’exploitation de François Lebehot, située au Luot (non loin de la Haye Pesnel), se déroulait la remise de la nouvelle signalétique destinée aux engins agricoles, organisée par la FDSEA. L’occasion pour Hervé Marie, vice-président de la structure et chargé de l’opération de faire le point. « Plus de 800 agriculteurs, adhérents de la FDSEA, de la FD Cuma, sociétaires de Groupama ou encore adhérents à une entreprise de travaux agricoles, ont bénéficié des tarifs réduits que nous avons négocié. Concrètement, le fait d’adhérer à cet achat groupé a permis une économie de 30% par rapport au tarif normal ». Obligatoire au 1er mars Cette nouvelle signalétique agricole, dont le projet initial remonte à 2003, a longuement été discutée par la FNSEA, ce qui a permis de supprimer de nombreuses charges supplémentaires pour les agriculteurs. « Plus d’obligation d’une voiture pilote de couleur jaune pour les engins de plus de 3 mètres de large ; plus de formation de conducteur de voiture pilote (1000 euros) ; possibilité de circuler avec un outil avant monté, interdite dans le texte de 2003 ; possibilité de se déplacer en train de convoi ; vitesse maximum portée à 40 km/h pour les tracteurs équipés d’outils portés jusqu’à 3,5 m de large ; enfin, libre circulation des engins agricoles jusqu’à 3,50 m et autorisation de circuler jusqu’à 4,50 m pendant les périodes de moisson et de semis ». En clair, la réglementation des convois exceptionnels, très contraignante, ne s’applique désormais qu’au-delà de 4,5 m de large avec une signalisation très simplifiée. Lors de cette remise de panneaux au Luot, Hervé Marie, entouré des représentants de Groupama, Cuma, ETA, a donc distribué les lots aux délégués cantonaux FDSEA qui, eux-mêmes les remettront aux agriculteurs dans les jours à venir. Rappelons que la nouvelle signalétique est obligatoire à partir du 1er mars prochain.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

AUTORISATION CHASSE 61
Feu vert à la chasse dans l’Orne
Jeudi 5 novembre, la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage était en réunion extraordinaire. Malgré le…
SOJA NORMAND MOISSON
Le potentiel du soja prend racine
Au printemps, des éleveurs adhérents à l’OP des 3 Vallées (Danone) et des cultivateurs ont semé 29 ha de soja, en partenariat…
SCoT Caen métropole
Le futur visage de la métropole de Caen
Le nouveau SCoT de Caen métropole réduit la possibilité d’urbaniser les terres agricoles et naturelles. Une enveloppe foncière…
Pascal Desvages et Stéphane Carel Président et directeur de la coopérative de Creully (14).
Coopérative de Creully (14) : " Nos choix stratégiques sont confortés "
Malgré la crise sanitaire et autre perturbateur conjoncturel et structurel, la coopérative de Creully (14), qui tient son…
LIN ET COVID
Le lin : une filière d’excellence à l’épreuve de la Covid
80% de la production mondiale de fibre de lin teillé est d’origine européenne et la France en est le leader mondial. Outre leur…
pressoir lycée agricole Sées
Au lycée de Sées, on presse beaucoup pour le plaisir
Le pressoir de Patrick Yvard s’installe chaque année durant deux mois et demie dans la cour de la cidrerie du lycée de Sées. Les…
Publicité