Aller au contenu principal

Nouvelle signalétique pour les engins agricoles
Remise des premiers équipements

Plus de 800 agriculteurs ont participé à l’achat groupé de la nouvelle signalétique pour les engins agricoles.

Un tracteur nouvellement équipé de la signalétique obligatoire au 1er mars et les partenaires de l’opération.
Un tracteur nouvellement équipé de la signalétique obligatoire au 1er mars et les partenaires de l’opération.
© EC
Mardi dernier, sur cinq exploitations du département, dont l’exploitation de François Lebehot, située au Luot (non loin de la Haye Pesnel), se déroulait la remise de la nouvelle signalétique destinée aux engins agricoles, organisée par la FDSEA. L’occasion pour Hervé Marie, vice-président de la structure et chargé de l’opération de faire le point. « Plus de 800 agriculteurs, adhérents de la FDSEA, de la FD Cuma, sociétaires de Groupama ou encore adhérents à une entreprise de travaux agricoles, ont bénéficié des tarifs réduits que nous avons négocié. Concrètement, le fait d’adhérer à cet achat groupé a permis une économie de 30% par rapport au tarif normal ». Obligatoire au 1er mars Cette nouvelle signalétique agricole, dont le projet initial remonte à 2003, a longuement été discutée par la FNSEA, ce qui a permis de supprimer de nombreuses charges supplémentaires pour les agriculteurs. « Plus d’obligation d’une voiture pilote de couleur jaune pour les engins de plus de 3 mètres de large ; plus de formation de conducteur de voiture pilote (1000 euros) ; possibilité de circuler avec un outil avant monté, interdite dans le texte de 2003 ; possibilité de se déplacer en train de convoi ; vitesse maximum portée à 40 km/h pour les tracteurs équipés d’outils portés jusqu’à 3,5 m de large ; enfin, libre circulation des engins agricoles jusqu’à 3,50 m et autorisation de circuler jusqu’à 4,50 m pendant les périodes de moisson et de semis ». En clair, la réglementation des convois exceptionnels, très contraignante, ne s’applique désormais qu’au-delà de 4,5 m de large avec une signalisation très simplifiée. Lors de cette remise de panneaux au Luot, Hervé Marie, entouré des représentants de Groupama, Cuma, ETA, a donc distribué les lots aux délégués cantonaux FDSEA qui, eux-mêmes les remettront aux agriculteurs dans les jours à venir. Rappelons que la nouvelle signalétique est obligatoire à partir du 1er mars prochain.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

TUBERCULOSE BOVINE
Tuberculose bovine : quatre cas confirmés dans le Calvados
Le Groupement de défense sanitaire confirme, ce mardi 23 février 2021, la détection de quatre cas de tuberculose bovine. Plus de…
Un liniculteur utopiste
Depuis 2017, l’association Lin et Chanvre bio (LCBio) déploie des essais de chanvre en Normandie. Un des objectifs est de créer…
Graindorge, bâtiments de la future fromagerie
Graindorge mise sur le camembert AOP fermier et bio
La fromagerie Le Clos de Beaumoncel est en cours de finalisation à Camembert (61). Fruit d’un partenariat entre E. Graindorge et…
ETA GIFFARD - EPANDAGE
Terra Variant 585 cherche hectares où s’épandre
À l’automne, Denis Giffard, entrepreneur de travaux agricoles à Tournebu (14), a troqué l’une de ses arracheuses intégrales à…
ORNE - CERTIFICATION HVE
HVE : le label met un pied dans l’Orne
La Chambre d’agriculture de Normandie a invité les agriculteurs à s’informer sur le label HVE au cours de trois réunions dans l’…
Le GDS 14 élit son nouveau président
Lors de son assemblée générale, le Groupement départemental sanitaire du Calvados a renouvelé son bureau. Alain Legentil,…
Publicité