Aller au contenu principal

Chambre d'Agriculture
Rencontre avec le Conseil Général

Les élus agricoles ont rencontré une trentaine de conseillers généraux, lundi dernier.

Une trentaine d’élus ont assisté à cette session consacrée au monde agricole.
Une trentaine d’élus ont assisté à cette session consacrée au monde agricole.
© E.C.
D'emblée, Jean-François Le Grand, le président du Conseil Général, a placé le débat sous le signe de la convivialité en soulignant des liens datant de vingt ans. Concrètement, il s'agissait de renouveler un accord datant de 1995 et mettant l'accent sur les axes prioritaires (emploi, installation, produits de qualité, promotion des terroirs et qualité des eaux) sans oublier la nouvelle donne de la politique agricole commune. Au fil des ans, le partenariat s'est renforcé et se décline aussi sur l'installation, la formation ou encore des aides pour l'achat de matériels agricoles. 1 300 000 euros Pour Jean Bizet, conseiller général du Teilleul, président de la commission agricole, “nous avons autant à apprendre de l'un ou de l'autre. Nous sommes d'accords pour accompagner l'agriculture, d'ailleurs le département consacre, bon an, mal an, 1 300 000 euros à ce secteur”. J. F Le Grand, lui, s'inquiète de la diminution du nombre d'actifs, “en dessous de 10 000, nous risquons une rupture dans le développement durable”. Rémi Bailhache, le président de la nouvelle Chambre, a présenté les enjeux qui devraient bénéficier, prioritairement, des finances départementales. Parmi ceux-ci, l'environnement se taille la part du lion puisqu'il concerne autant le raisonnement de la fertilisation que l'émergence d'énergies locales comme le bois ou le colza-carburant. Reste que les agriculteurs ne sont plus seuls aujourd'hui sur le terrain. Ils doivent faire face à une nouvelle donne : l'utilisation partagée et maîtrisée du territoire avec des challenges à relever : la production alimentaire, d'énergie et la préservation de l'eau ou encore des paysages. Autre défi, dans lequel la Manche réussit assez bien, l'installation des jeunes. "Nous sommes le département qui installe le plus en Normandie".Le département a donc pris note des demandes agricoles, mais, comme le remarque Jean Bizet, “nous ne devons pas être la seule collectivité à faire des efforts. Le Conseil Régional doit absolument abonder notre politique en la matière”.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

TUBERCULOSE BOVINE
Tuberculose bovine : quatre cas confirmés dans le Calvados
Le Groupement de défense sanitaire confirme, ce mardi 23 février 2020, la détection de quatre cas de tuberculose bovine. Plus de…
Un liniculteur utopiste
Depuis 2017, l’association Lin et Chanvre bio (LCBio) déploie des essais de chanvre en Normandie. Un des objectifs est de créer…
Graindorge, bâtiments de la future fromagerie
Graindorge mise sur le camembert AOP fermier et bio
La fromagerie Le Clos de Beaumoncel est en cours de finalisation à Camembert (61). Fruit d’un partenariat entre E. Graindorge et…
ETA GIFFARD - EPANDAGE
Terra Variant 585 cherche hectares où s’épandre
À l’automne, Denis Giffard, entrepreneur de travaux agricoles à Tournebu (14), a troqué l’une de ses arracheuses intégrales à…
ORNE - CERTIFICATION HVE
HVE : le label met un pied dans l’Orne
La Chambre d’agriculture de Normandie a invité les agriculteurs à s’informer sur le label HVE au cours de trois réunions dans l’…
Le GDS 14 élit son nouveau président
Lors de son assemblée générale, le Groupement départemental sanitaire du Calvados a renouvelé son bureau. Alain Legentil,…
Publicité