Aller au contenu principal

Renouée du Japon : la catastrophe insidieuse

Présente en tâches çà et là, le long des talus, dans les friches et sur les bords de route, la Renouée du Japon progresse rapidement en Normandie. Cette plante cause d’importants dégâts sur les infrastructures et la biodiversité.

Renouée du Japon
La renouée du Japon peut aller jusqu’à percer l’enrobée de chaussées, comme à Saint-Lô où cela forme des bosses à la surface d’une voie verte.
© DR

Herbacée vivace importée d’Asie au XIXe siècle, la Renouée du Japon est aujourd’hui une espèce envahissante en Europe. Dans son pays éponyme, la plante a des prédateurs qui régulent sa population ; en Europe, aucun. Extrêmement compétitive, sa présence est attestée partout en France. Le long des routes, dans les talus, comme au bord de cours d’eau, elle se développe très rapidement et produit des substances allélopathiques qui nuisent au développement des autres espèces. Plante à rhizomes, sa croissance végétative reprend en mars-avril. Avec une croissance pouvant atteindre entre 5 et 10 cm/jour, elle étouffe vite toute concurrence. Elle peut mesurer jusqu’à 4 m à la fin du printemps. Elle fleurit en août-septembre et sèche avant l’hiver. Le bouturage est sa principale voie de dispersion. Dans les cours d’eau, le courant transporte des fragments de plante, ce qui accélère le phénomène. Son broyage, si les résidus ne sont pas collectés, a le même effet.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

[LES GAGNANTS DU JOUR] Race Blanc bleu : deux éleveurs normands se démarquent
Jeudi 29 février 2024, le concours général agricole de race Blanc bleu s'est déroulé sur le ring de présentation du hall 1 du…
La SCA normande mise à l’arrêt forcé par les agriculteurs à Lisieux
Lundi 29 janvier 2024, sous l’impulsion de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs, la profession s’est mobilisée pour bloquer la SCA…
[CÔTÉ JEUNES] TIEA 2024 : Le lycée agricole de Sées repart avec la médaille d'or
Cinq établissements normands ont fait le déplacement à Paris, pour participer au Trophée international de l’enseignement agricole…
Lucie Lesieur, heureuse éleveuse de Salers
À Rônai, dans l'Orne en Normandie, Lucie Lesieur s'épanouit enfin à la ferme. Après une formation en commerce, elle décide, alors…
[NEWS DU SALON] Grande championne, Hamada renouvelle l'exploit
Et un, et deux victoires à Paris pour Hamada, une Normande, jugée exceptionnelle par le juge, Charles Delalande le jour du…
[EN VIDEO] La Normande devient la star du Salon international de l'agriculture 2024
Sur les billets d'entrée, ou encore sur les affiches, dans le métro, la Normande sera à l'honneur pour la 60e édition du Salon…
Publicité