Aller au contenu principal

Rentrée 2023
Rentrée 2023 : Au lycée de Tourville, les élèves sur les chapeaux de roues

Une partie des 300 étudiants du lycée agricole de Tourville-sur-Pont-Audemer dans l’Eure a effectué sa rentrée des classes, lundi 4 septembre 2023. Les élèves du Capa jardinier paysagiste n’ont pas perdu une minute pour démarrer leur débrousailleuse.

Erwan, Jules, Tom et leurs camarades ne chôment pas. Depuis le début de la matinée, débrousailleuse ou pelle en main, ils s’activent à la création de leur plateau technique dédié à leur formation Capa (certificat d’aptitude professionnelle agricole) jardinier paysagiste, créée il y a un an tout pile. Nous sommes lundi 4 septembre 2023 et une partie des 300 élèves du lycée agricole de Tourville-sur-Pont-Audemer dans l’Eure a effectué sa rentrée.

Mutualiser les outils

« Nous avons un terrain en pente, entouré d’une zone humide. L’environnement en tête, nous devons réfléchir à un aménagement », partagent Tom, en alternance dans l’entreprise GT paysage à Pont-Audemer et Jules, à la Ferme de la Houssaye à Épaignes.

Il reste des places
Le lycée n’a pas encore fait le plein d’étudiants. « Des places dans certaines filières sont encore vacantes », précise l’équipe pédagogique, qui a connu l’an dernier 100 % de réussite en filière commerciale. 70 % des élèves des différents BTS ont trouvé un emploi depuis la fin de l’année scolaire 2022-2023. « C’est une belle performance ! » Les élèves de l’année scolaire 2023-2024 feront-ils mieux ?
Pratique : Lycée agricole de Tourville-sur-Pont-Audemer, tél. 02 32 41 11 15.

Le projet : en bas, les massifs de plantes humides ; en haut, les carrés de couverts. Après une analyse de sol, blé, colza ou lin seront semés. « Le but est de créer un outil utilisable aussi bien pour nous que pour les Capa métiers de l’agriculture », expliquent les étudiants, âgés de 15 ans.

Création

Le plateau technique est aussi doté d’un terrain de boule. Il ne s’agit pas là de l’option pétanque de la filière mais bien d’un terrain d’entraînement à la petite maçonnerie. « Ils peuvent s’eexercer à la mise en place de dalles, mosaïques ou carrelage et les enlever ensuite », précise Alexandre Denommey, agriculteur et encadrant des filières Capa métiers de l’agriculture et jardinier paysagiste. Pour sa deuxième année, cette dernière compte 30 étudiants, en première et deuxième année. La formation s’effectue en alternance et en deux ans. « Nous avons encore beaucoup de choses à créer pour enrichir la formation avec le plateau technique. Avec le terrain qui nous est dédié, il y a de quoi faire. »

Le spectacle son et lumière verra enfin le jour
Après une annulation pour cause de pandémie en 2020, le temps est enfin venu. Le spectacle son et lumière, habituellement projeté tous les dix ans par le lycée agricole de Tourville, est en cours d’organisation. « Il est écrit et enregistré, se réjouit Isabelle Rival, adjointe à la communication. Figurants, techniciens, repas… Nous attendons 300 bénévoles et 3 000 spectateurs sur deux jours ! » Le prix de l’entrée n’est pas encore fixé mais une chose est sûre : « les bénéfices iront directement à la restauration du château. » Le bâtiment du XIXe siècle est ravagé par la mérule, détectée en janvier 2022. Toujours en court de mise en sécurité, la destination future du château n’est pas encore connue.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

[LES GAGNANTS DU JOUR] Race Blanc bleu : deux éleveurs normands se démarquent
Jeudi 29 février 2024, le concours général agricole de race Blanc bleu s'est déroulé sur le ring de présentation du hall 1 du…
La SCA normande mise à l’arrêt forcé par les agriculteurs à Lisieux
Lundi 29 janvier 2024, sous l’impulsion de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs, la profession s’est mobilisée pour bloquer la SCA…
[CÔTÉ JEUNES] TIEA 2024 : Le lycée agricole de Sées repart avec la médaille d'or
Cinq établissements normands ont fait le déplacement à Paris, pour participer au Trophée international de l’enseignement agricole…
Lucie Lesieur, heureuse éleveuse de Salers
À Rônai, dans l'Orne en Normandie, Lucie Lesieur s'épanouit enfin à la ferme. Après une formation en commerce, elle décide, alors…
[NEWS DU SALON] Grande championne, Hamada renouvelle l'exploit
Et un, et deux victoires à Paris pour Hamada, une Normande, jugée exceptionnelle par le juge, Charles Delalande le jour du…
[EN VIDEO] La Normande devient la star du Salon international de l'agriculture 2024
Sur les billets d'entrée, ou encore sur les affiches, dans le métro, la Normande sera à l'honneur pour la 60e édition du Salon…
Publicité