Aller au contenu principal

Génomique laitière
Repenser les objectifs de la sélection

La sélection génomique ? Pour Vincent Ducrocq (Inra), c’est l’utilisation en sélection de candidats dont la valeur génétique a été prédite à partir du génotype de nombreux marqueurs couvrant leur génome. « En bovins laitiers, elle engendre une véritable révolution, comparable aux bouleversements engendrés par le développement de l’insémination artificielle et du testage sur descendance il y a quelques décennies. Aujourd’hui, dans tous les pays développés, son application concrète chez les bovins laitiers est en place ou est envisagée à court terme.

Si la baisse des coûts le permet, l’évaluation génomique des femelles 
devrait se généraliser et devenir un outil de gestion des femelles de remplacement dans chaque troupeau
Si la baisse des coûts le permet, l’évaluation génomique des femelles
devrait se généraliser et devenir un outil de gestion des femelles de remplacement dans chaque troupeau
© ec

Les perspectives d’accroissement de progrès génétique nécessitent de repenser les objectifs de sélection : doubler le progrès génétique laitier actuel (+100kg/an en Holstein) n’est pas concevable, entre autres à cause des difficultés des éleveurs à adapter leur conduite de troupeau à des niveaux de production en forte augmentation. La sélection génomique est en fait une formidable occasion pour redresser les caractères fonctionnels peu héritables (fertilité, résistance aux mammites, longévité, aptitude au vêlage) qui jusque-là se détérioraient en raison de leur lien défavorable avec la production laitière. Deux éléments favorables vont dans ce sens : d’une part, la précision des index génomiques est moins sensible à une faible héritabilité qu’avec les index classiques ; d’autre part, cette précision est la même pour les femelles que pour les mâles, alors qu’il était impossible d’avoir des index fonctionnels classiques fiables pour les vaches. 

La suite dans votre prochaine édition

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 6e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS confirme, vendredi 26 mars 2021, qu'un sixième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans la zone historique.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
SESSION CHAMBRE AGRI 14 - FAUNE SAUVAGE
La faune sauvage réunit contre elle l’envie d’une lutte collective
Les élus de la Chambre d’agriculture du Calvados étaient réunis en session, mardi 9 mars 2021, à Hérouville-Saint-Clair (14). Une…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
SESSION CHAMBRE AGRI 61 BIOGAZ
Chambre d’agriculture : une session qui sent le biogaz
Mercredi 10 mars 2021, la Chambre d’agriculture de l’Orne a voté une délibération relative à l’activité de méthanisation dans le…
Publicité