Aller au contenu principal
Font Size

Produits phytosanitaires
Réseau de ferme DEPHY : montrer et démontrer

En pleine transition, l’agriculture française se prépare à répondre à de nouveaux enjeux de société: Réduire l’usage des produits phytosanitaires devient un nouvel objectif de production.

8 fermes  en polyculture élevage du Pays de Caux se sont portées volontaires pour participer au Réseau National DEPHY Ecophyto et atteindre l’objectif de réduction de 50 % de l’usage des produits phytosanitaires (par rapport aux références régionales). Ce groupe est une déclinaison locale du dispositif national DEPHY Ecophyto regroupant près de 2000 fermes volontaires en 2012. Il vise à accompagner les agriculteurs dans l’apprentissage des systèmes de cultures économes en phytosanitaires, à collecter des références sur ces systèmes, notamment leurs performances économiques et ainsi convaincre de nouveaux agriculteurs d’adopter cette démarche. Parmi les huit fermes du réseau, 6 sont en polyculture élevage laitier avec une présence forte des cultures de vente typiques du Pays de Caux : blé, betterave sucrière, colza, lin. Les techniques et moyens utilisés pour réduire l’usage des phytos diffèrent selon les exploitations et leurs objectifs. Ces techniques alternatives sont souvent combinées entre elles pour permettre la réduction. Parmi les systèmes déjà performants et ayant réduit de manière conséquente les traitements phytosanitaires, on retrouve comme leviers utilisés :

• l’allongement des rotations permettant de réduire notablement la pression adventice et maladies (par exemple : choix de cultures couvrantes ou plus rustiques, ajout de protéagineux dans la rotation) ;

• l’adaptation de l’ITK en agissant sur le choix variétal, les dates de semis, les densités et la conduite de la fertilisation (ex : conduite intégrée du blé) ;

• l’usage du désherbage mécanique (ex : utilisation de la houe rotative sur maïs, herse étrille sur céréales);

• les mélanges d’espèces ou de variétés (associations protéagineux, céréales, mélanges variétaux en blé) ;

• la gestion des périodes d’interculture (choix des couverts, déstockage d’adventices) ;• l’utilisation d’outils d’aide à la décision, de modèles (suivi des vols de mouche de la carotte, modèles de prévision en mildiou sur pomme de terre) ;

• l’utilisation des techniques de pulvérisation en bas volume.En polyculture élevage, la recherche d’autonomie alimentaire permet de réduire encore davantage l’usage des phytosanitaires. effet, en travaillant le choix des cultures fourragères et en les combinant judicieusement avec les cultures de vente dans la rotation, plusieurs fermes du réseau atteignent une réduction de plus de 50 % de l’usage des phytos, tout en restant à la fois performant économiquement et moins sensible à la variation des cours des cultures et des intrants.

Les Défis Ruraux : partenaires du plan Ecophyto en Normandie

Créé depuis plus de 20 ans, le CIVAM*, Les Défis Ruraux, accompagne les agriculteurs : • dans la valorisation de leurs productions (ex : approvisionnement de la restauration collective, mise en place d’atelier collectif de transformation, de vente) ;• Dans la réduction d’intrants en élevage et en cultures par l’animation de groupes d’agriculteurs “Systèmes herbagers” et “Grandes cultures économes en intrants”www.defis-ruraux.frwww.agriculturedurable-hautenormandie.fr* Centre d’initiatives pour valoriser l’agriculture et le milieu rural

Ne manquez pas le colloque ECOPHYTO 2018 : tous concernés

Atelier spécialement dédié au réseau de fermes DEPHY : Les réseaux de FERMES DEPHYUn outil d'accompagnement des conseillers et des agriculteursDémonstrations, résultats d'essais, références systèmes, outils d'aide à la décision…Comment partager ces informations ?Quel accompagnement proposer aux agriculteurs ?Autour de Raymond REAU, INRA GrignonTémoignages :• Bertrand OMON, cellule nationale DEPHY• Mathieu POIRIER, AGRIAL• 2 agriculteurs DEPHY

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MALTRAITANCE CHEVAUX
Un cas dans le Calvados et un dans l'Orne: vigilance et bon voisinage contre les actes de barbarie sur les équidés
Le 25 août 2020, un cheval ornais est retrouvé avec une entaille à l’encolure. Vendredi 28 août 2020, deux chevaux du club…
VEAU 1835
Matricule 1835, levez-vous !
« Matricule 1835, levez-vous » ou l’histoire d’un veau condamné à ce que ses données morphologiques soient retirées de l’…
PAUL CHEVALIER JA 61
" J’ai été surpris mais content d’être élu au bureau "
Paul Chevalier est entré au bureau départemental jeudi 18 juin. À 20 ans, il est secrétaire général adjoint. S’il n’envisage pas…
Armand Prod’homme JA 61
" Pas d’élevage, pas de paysage "
Armand Prod’homme, 22 ans, est en cours d’installation au Gaec Olo, à Livaie, dans le secteur d’Alençon. Le nouveau responsable…
OPNC LACTALIS
Lactalis : L’accord-cadre est signé
L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-…
AGNEAU PRE SALE
Accrocher les wagons AOT à la locomotive AOP
Après 30 années de travail, l’agneau de pré-salé a enfin obtenu le fameux sésame AOP. Mais la vie dans les herbus n’est pas un…
Publicité