Aller au contenu principal

Agrandissement
Résultats 5 ans après

Que sont devenus les résultats économiques des élevages qui se sont agrandis ? Une étude du CER France suit leurs résultats sur 5 années.

L’étude porte sur les élevages de Normandie (14, 27, 50, 76), ayant eu une évolution du volume de lait produit de plus de 40 % entre 2007 et 2011. Au final  les résultats de 446 exploitations ont été retenus, avec une progression moyenne de 62 % du volume produit sur 5 ans. Les points importants constatés sur ce groupe : augmentation de la productivité du travail, et dilution des charges de structures.

Une forte augmentation de la productivité du travail
Entre 2005 et 2011, l’agrandissement moyen de ces exploitations est de 25 hectares, soit une progression de 25 % de la SAU. A titre de comparaison, l’agrandissement moyen à l’échelle du département de la Manche, constaté sur cette même période est d’environ 10 %. Du côté volume produit la progression est de 180 000 litres sur 5 ans, reflet de l’agrandissement mais également des attributions gratuites mises en place depuis plusieurs campagnes (1% européen, Forfaits par actifs, TSST, Attribution JA…). Un des points marquant repose sur une forte progression de la productivité du travail, avec une progression du lait produit par UTH de plus de 60 000 l sur ces structures entre 2007 et 2011. On constate également une nette progression de la production par vache, qui passe de 6 100 l à plus de 7 000 l.Des charges de structures en progression, mais un effet dilution positif
Sur ce groupe à agrandissement rapide, on constate une forte progression des charges de structures (hors amortissements), à hauteur de 38 % sur 5 ans. A titre de comparaison, sur la même période l’augmentation est de 28 % sur les exploitations laitières de la Manche. Cependant ramené au 1 000 li-tres de lait produit, pour ce groupe les charges de structures sont ramenées de 204 €/1 000 l en 2007, à 174 €/1 000 l en 2011.

Des annuités en forte progression
Entre 2007 et 2011, l’Exédent Brut d'Exploitation a progressé, de 62 %, comme la progression du volume produit. Les annuités ont quasiment suivi cette tendance avec une évolution de + 59 % sur ces structures en 5 ans. On constate une progression du revenu disponible sur 2011 de 10 000 €. Cependant il faut tenir compte de la volatilité des prix (produit, charges). En prenant la moyenne 2010/2011,le revenu disponible de ces exploitations à forte croissance n’a progressé que de 3 000 € par UTH.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Gaec de la Fosse Louvière 61
Il suffirait de quelques dizaines de centimes par kg de carcasse
La filière viande bovine est en plein marasme. Témoignage sous la stabulation de Fabienne et Bertrand, à St-Gervais-du-Perron…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
Denise et Georges Angot - Sées (61)
Chez les Angot : « Noël, c’est mon rayon de soleil »
Denise et Georges Angot habitent à Sées (61). À 79 et 84 ans, ils vont fêter Noël avec leurs deux filles et leurs maris. Si les…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14)
La boucherie Mesnil en plein rush
La découpe bat son plein à la boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14), où la période des fêtes a été synonyme de nombreuses…
Publicité