Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

RTE présente les fuseaux manchois reliant l'EPR
Réunions sous très haute tension

Deux réunions de concertation ont eu lieu vendredi, à Coutances et Romagny, dans le sud-Manche concernant les fuseaux de la ligne très haute tension "EPR". De nombreux opposants ont manifesté leur mécontement.

L'entrée de la Chambre des métiers à Coutances, verrouillée par les forces de l'ordre, vendredi matin, lors de la réunion concernant la ligne Très Haute Tension
L'entrée de la Chambre des métiers à Coutances, verrouillée par les forces de l'ordre, vendredi matin, lors de la réunion concernant la ligne Très Haute Tension
© E.C.
La ligne THT,découlant du futur réacteur nucléaire nouvelle génération "EPR" , qui sera construit à Flamanville, fait couler, sinon beaucoup d'encre du moins des tonnes de slogans de la part des "anti". Lors des réunions de Coutances et Romagny, réunions de concertation réunissant, élus, associations, pouvoirs publics et représentants de RTE, Green-Peace et le Crilan ont salué à coups de sirène et tambours l'entrée et la sortie des invités. Côté agriculture, particulièrement concerné par cette ligne puisqu'elle descend toute la Manche, Rémi Bailhache président de la chambre consulaire, a souhaité, non pas une ferme expérimentale, comme il était prévu au début du projet, mais des fermes "témoins" afin d'étudier l'impact de la ligne sur les comportements humain et animal. Nous reviendrons dans notre prochaine édition en détail sur ces réunions.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MARC BUON ET SA FILLE JULIE
Marc revit et fait sa rééducation en allant voir ses vaches
Agriculteur à Loucelles, ancien président de la FDSEA du Calvados et ancien vice-président de la Safer Normandie, Marc Buon est…
Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
ELISE HEBERT
« Si je n’essaie pas, je serai déçue »
Anxieuse, mais bosseuse, Élise Hébert, 22 ans, est salariée de l’entreprise de travaux agricoles Vandecandelaère, à Saint-Manvieu…
John Deere : le premier 8R sur les routes du pays d’Auge
Les établissement Ruaux ont vendu et livré le premier tracteur John Deere 8R/370 en Normandie. Visite complète au champ.
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
Publicité