Aller au contenu principal
Font Size

Réglementation
Rincer efficacement votre pulvérisateur

Depuis septembre 2006, la réglementation concernant la gestion des effluents phytosanitaires, autorise 2 procédures de rinçage.

Depuis septembre 2006, la réglementation concernant la gestion des effluents phytosanitaires, autorise 2 procédures de rinçage :
- le rinçage du pulvérisateur au champ, avec pulvérisation sur la parcelle traitée ;
- le rinçage sur une aire de lavage, avec récupération et traitement des effluents.
En zone d’élevage, le rinçage au champ est le moins onéreux, mais il est plus contraignant. Il est nécessaire d’être rigoureux et d’y passer un peu de temps. En général, il faut disposer de l’équivalent de 10 % de la capacité du pulvérisateur en eau claire (soit 100 litres pour un pulvérisateur de 1 000 litres). Celle ci peut être amenée au champ grâce à une cuve de rinçage montée sur le pulvérisateur (c’est le plus pratique), ou à l’aide de bidons ou d’une cuve annexe.

Procédure
- Calculer précisément votre quantité de bouillie pour avoir un fond de cuve le plus faible possible en fin de traitement, et pour éviter que la dose totale appliquée ne dépasse pas la dose maximale autorisée. Le rinçage est mis en œuvre quand la pompe se désamorce.
- Première dilution : ajouter un volume d’eau claire d’au moins 5 fois le volume du fond de cuve (Renseignez vous auprès de votre revendeur. Pour un volume résiduel de 7 l, il faut ajouter au minimum 5 x 7, soit 35 litres). Faire circuler dans les différents circuits (voir manuel d’utilisation), puis épandre sur la parcelle.
- 2e dilution : ajouter la moitié de l’eau claire restante (environ 32 litres, pour 100 litres au départ) et recommencer l’opération circulation/pulvérisation.
- 3e dilution : mettre l’eau restante (environ 32 litres) et terminer le rinçage. Normalement, cette procédure (3 dilutions) permet de diviser la concentration en substance active par 100 par rapport au fond de cuve initial. Cette dernière dilution déconcentrée peut être vidée par l’orifice de vidange(1) ou bien conservée pour une application ultérieure.
Attention, 2 dilutions sont souvent insuffisantes, mais dans certains cas, 4 peuvent être nécessaires, en particulier avec des pulvérisateurs traînés ayant un fond de cuve important. Pour vérifier si le niveau de dilution est suffisant, Arvalis propose un outil de calcul sur son site : www.arvalisinstitutduvegetal.fr
(1) : la vidange doit être réalisée à au moins 50 m des points d’eau ou 100 m dans certains cas : lieux de baignade, piscicultures et zones conchylicoles, point de captage d’eau destinée à la consommation.
Christian SAVARY
Chambre d'agriculture de la Manche

csavary@manche.chambagri.fr
www.manche.chambagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MALTRAITANCE CHEVAUX
Un cas dans le Calvados et un dans l'Orne: vigilance et bon voisinage contre les actes de barbarie sur les équidés
Le 25 août 2020, un cheval ornais est retrouvé avec une entaille à l’encolure. Vendredi 28 août 2020, deux chevaux du club…
VEAU 1835
Matricule 1835, levez-vous !
« Matricule 1835, levez-vous » ou l’histoire d’un veau condamné à ce que ses données morphologiques soient retirées de l’…
PAUL CHEVALIER JA 61
" J’ai été surpris mais content d’être élu au bureau "
Paul Chevalier est entré au bureau départemental jeudi 18 juin. À 20 ans, il est secrétaire général adjoint. S’il n’envisage pas…
Armand Prod’homme JA 61
" Pas d’élevage, pas de paysage "
Armand Prod’homme, 22 ans, est en cours d’installation au Gaec Olo, à Livaie, dans le secteur d’Alençon. Le nouveau responsable…
OPNC LACTALIS
Lactalis : L’accord-cadre est signé
L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-…
AGNEAU PRE SALE
Accrocher les wagons AOT à la locomotive AOP
Après 30 années de travail, l’agneau de pré-salé a enfin obtenu le fameux sésame AOP. Mais la vie dans les herbus n’est pas un…
Publicité