Aller au contenu principal

Culture
Rouille jaune : premières alertes sur blé

Quelques parcelles présentant des attaques de rouille jaune sont signalées en bordure maritime. Alors que les blés atteignent le stade épi 1 cm, la vigilance s’impose.

Les premières parcelles touchées par des attaques de rouille jaune très précoces sont observées en bordure maritime du Calvados depuis une dizaine de jours. D’autres cas sur blé et triticale sont également signalés en Bretagne. Il convient donc d’être vigilant en surveillant les parcelles de blé et triticale sur toute la bordure maritime.Il est recommandé de visiter les variétés sensibles en priorité : Koreli, Dialog, Paledor, Plainedor, Altamira et surtout Toisondor, Hysun, Alixan, Altigo et Trapez. En cas d’attaque sur ces variétés, les parcelles implantées avec des variétés réputées peu ou pas sensibles (voir classification ci-contre) devront également faire l’objet d’une observation pour deux raisons. La première est que les variétés peu sensibles acquièrent leur capacité à résister au champignon progressivement au cours de leur développement. Au stade épi 1 cm, leur niveau de résistance peut être insuffisant pour contrôler une attaque très précoce. La seconde raison est la détection pour la première fois l’an passé dans le Nord de la France, d’une nouvelle souche de rouille jaune venue d’Angleterre. Très virulente, elle est capable d’attaquer certaines variétés jusqu’alors connues résistantes aux souches présentes sur l’hexagone, comme Oackley.

Comment réagir en cas de détection ?

Avant le stade épi 1 cm, il est trop tôt pour intervenir. On se contentera de suivre l’évolution de la maladie jusqu’au franchissement de ce stade.Entre le stade épi 1 cm et 1 nœud, on interviendra uniquement en présence de foyers actifs de rouille jaune.A partir du stade 1 nœud, il est recommandé de traiter dès la détection des premières pustules isolées dans la parcelle, sans attendre leur extension en foyer.La plupart des fongicides utilisés contre la rouille brune sont également efficaces contre la rouille jaune, à quelques exceptions près, comme la trifloxistrobine (matière active du Twist), peu efficace sur rouille jaune. L’échelle ci-contre classe différentes spécialités commerciales par rapport à leur efficacité contre la rouille jaune, à différentes doses. Il est possible de traiter en associant un triazole et une strobilurine à 1/4 ou 1/3 de dose chacun (par exemple pour des traitements à épi 1 cm : 0.25-0.3 l d’Opus + 0.25-0.3 l d’Acanto ou 0.5 l d’Ogam) ou à l’aide d’une strobilurine seule à demi dose. Rappelons que le prothioconazole présente une efficacité limitée sur rouille jaune.


Parcourir les parcelles en diagonale pour détecter la rouille jaune

La rouille jaune se présente sous la forme de petites pustules jaunes parfois orangées, alignées entre les nervures des feuilles, jusqu’à dessiner des stries. Elle commence par toucher des plantes isolées, à l’origine de la contamination de petits foyers de quelques m², qui peuvent s’étendrent rapidement à l’ensemble de la parcelle en cas de climat favorable et de non contrôle de la maladie. La contamination se fait essentiellement à l’intérieur du champ et peu depuis l’extérieur. Aussi pour détecter précocement les attaques, il est nécessaire de visiter la parcelle dans son ensemble, en la parcourant par exemple en diagonale.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité