Aller au contenu principal
Font Size

Ligne 400 000 volts Cotentin-Maine
RTE conteste l'étude du Criirem

Le feuilleton de la future ligne THT Cotentin-Maine n'en finit pas. La semaine dernière, la FDSEA et les JA rencontraient le directeur de cabinet du Ministre de l'Environnement sur leurs revendications, qui n'ont jusque là pas abouti. Samedi, la Criirem a rendu ses conclusions sur son étude "Vivre à proximité de la THT". Conclusions aussitôt contestées par RTE.

La Criirem vient de lancer un pavé dans la mare de RTE.
La Criirem vient de lancer un pavé dans la mare de RTE.
© crédit réservé

Dans un communiqué envoyé dimanche matin par son staff "communication", RTE émet donc de vives réserves sur la crédibilité scientifique des conclusions de l’enquête «Vivre à proximité d’une ligne THT», rendue publique à Saint-Lô par l’association "Stop THT", association d’opposants au projet de ligne électrique de RTE Cotentin-Maine. Selon  RTE, "le rapport en question n’est pas une étude scientifique, mais au mieux  un sondage ou une enquête de voisinage. Le Criirem (Centre de Recherche et d'Information Indépendantes sur les Rayonnements ElectroMagnétiques) ne respecte pas les critères nécessaires à l’objectivité scientifique, et notamment le suivi d’une méthodologie rigoureuse caractéristique de toute étude épidémiologique. Par ailleurs, la démarche du Criirem n’est pas transparente. RTE a souhaité disposer, dès l’annonce de cette étude, du protocole appliqué. Le Criirem a refusé, par courrier du 22 mai 2008, l’accès préalable à la méthodologie et au protocole suivis". 

 

La suite dans votre édition du 29 janvier

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Bureau JA 50
" Il y a encore des lignes à faire bouger "
Les JA de la Manche ont élu leur nouveau bureau vendredi 12 juin. A la tête de la structure, Luc Chardine, éleveur laitier en…
L’hétérogénéité des orges se confirme
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Publicité