Aller au contenu principal
Font Size

Ligne 400 000 volts Cotentin-Maine
RTE conteste l'étude du Criirem

Le feuilleton de la future ligne THT Cotentin-Maine n'en finit pas. La semaine dernière, la FDSEA et les JA rencontraient le directeur de cabinet du Ministre de l'Environnement sur leurs revendications, qui n'ont jusque là pas abouti. Samedi, la Criirem a rendu ses conclusions sur son étude "Vivre à proximité de la THT". Conclusions aussitôt contestées par RTE.

La Criirem vient de lancer un pavé dans la mare de RTE.
La Criirem vient de lancer un pavé dans la mare de RTE.
© crédit réservé

Dans un communiqué envoyé dimanche matin par son staff "communication", RTE émet donc de vives réserves sur la crédibilité scientifique des conclusions de l’enquête «Vivre à proximité d’une ligne THT», rendue publique à Saint-Lô par l’association "Stop THT", association d’opposants au projet de ligne électrique de RTE Cotentin-Maine. Selon  RTE, "le rapport en question n’est pas une étude scientifique, mais au mieux  un sondage ou une enquête de voisinage. Le Criirem (Centre de Recherche et d'Information Indépendantes sur les Rayonnements ElectroMagnétiques) ne respecte pas les critères nécessaires à l’objectivité scientifique, et notamment le suivi d’une méthodologie rigoureuse caractéristique de toute étude épidémiologique. Par ailleurs, la démarche du Criirem n’est pas transparente. RTE a souhaité disposer, dès l’annonce de cette étude, du protocole appliqué. Le Criirem a refusé, par courrier du 22 mai 2008, l’accès préalable à la méthodologie et au protocole suivis". 

 

La suite dans votre édition du 29 janvier

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MALTRAITANCE CHEVAUX
Un cas dans le Calvados et un dans l'Orne: vigilance et bon voisinage contre les actes de barbarie sur les équidés
Le 25 août 2020, un cheval ornais est retrouvé avec une entaille à l’encolure. Vendredi 28 août 2020, deux chevaux du club…
VEAU 1835
Matricule 1835, levez-vous !
« Matricule 1835, levez-vous » ou l’histoire d’un veau condamné à ce que ses données morphologiques soient retirées de l’…
PAUL CHEVALIER JA 61
" J’ai été surpris mais content d’être élu au bureau "
Paul Chevalier est entré au bureau départemental jeudi 18 juin. À 20 ans, il est secrétaire général adjoint. S’il n’envisage pas…
Armand Prod’homme JA 61
" Pas d’élevage, pas de paysage "
Armand Prod’homme, 22 ans, est en cours d’installation au Gaec Olo, à Livaie, dans le secteur d’Alençon. Le nouveau responsable…
OPNC LACTALIS
Lactalis : L’accord-cadre est signé
L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-…
AGNEAU PRE SALE
Accrocher les wagons AOT à la locomotive AOP
Après 30 années de travail, l’agneau de pré-salé a enfin obtenu le fameux sésame AOP. Mais la vie dans les herbus n’est pas un…
Publicité