Aller au contenu principal

Ligne 400 000 volts Cotentin-Maine
RTE conteste l'étude du Criirem

Le feuilleton de la future ligne THT Cotentin-Maine n'en finit pas. La semaine dernière, la FDSEA et les JA rencontraient le directeur de cabinet du Ministre de l'Environnement sur leurs revendications, qui n'ont jusque là pas abouti. Samedi, la Criirem a rendu ses conclusions sur son étude "Vivre à proximité de la THT". Conclusions aussitôt contestées par RTE.

La Criirem vient de lancer un pavé dans la mare de RTE.
La Criirem vient de lancer un pavé dans la mare de RTE.
© crédit réservé

Dans un communiqué envoyé dimanche matin par son staff "communication", RTE émet donc de vives réserves sur la crédibilité scientifique des conclusions de l’enquête «Vivre à proximité d’une ligne THT», rendue publique à Saint-Lô par l’association "Stop THT", association d’opposants au projet de ligne électrique de RTE Cotentin-Maine. Selon  RTE, "le rapport en question n’est pas une étude scientifique, mais au mieux  un sondage ou une enquête de voisinage. Le Criirem (Centre de Recherche et d'Information Indépendantes sur les Rayonnements ElectroMagnétiques) ne respecte pas les critères nécessaires à l’objectivité scientifique, et notamment le suivi d’une méthodologie rigoureuse caractéristique de toute étude épidémiologique. Par ailleurs, la démarche du Criirem n’est pas transparente. RTE a souhaité disposer, dès l’annonce de cette étude, du protocole appliqué. Le Criirem a refusé, par courrier du 22 mai 2008, l’accès préalable à la méthodologie et au protocole suivis". 

 

La suite dans votre édition du 29 janvier

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité