Aller au contenu principal

Rupture de la chaîne du froid: l’abattoir de Saint-Hilaire et Teba sont à l’arrêt

Dans la nuit de mercredi 21 à jeudi 22 octobre 2020, des fuites de gaz sur l’installation froid ont été détectées à l’abattoir de Saint-Hilaire-du-Harcouët et à l’atelier de découpe Teba, dans la Manche. Résultat : des tonnes de viande à la poubelle.

© JP

« Des fuites de gaz ont été détectées dans la nuit (de mercredi 21 à jeudi 22 octobre 2020, NDLR), sur l’ensemble de l’installation. On n’a rien vu venir », lâche Hélène Frechon, directrice de l’abattoir Grandparigny, près de Saint-Hilaire-du-Harcouët, dans la Manche. Elle poursuit : « des frigoristes font en ce moment leur travail et colmatent les fuites au fur et à mesure ». Ce jeudi 22 octobre, les abattages sont au point mort. La directrice espère pouvoir redémarrer l’outil demain vendredi 23 octobre mais pour les éleveurs, les abattages sont annulés. « On arrête, on répare et on remet en ligne. Les températures sont correctes partout, les frigos font leur boulot. Il n’y a pas de pertes ».

15 t de carcasses perdues

Au bout de la chaîne, la chanson n’est pas la même pour l’atelier de découpe. « Depuis une semaine, il y a des fuites de gaz entre les condenseurs et les évaporateurs », décrit Manuel Pringault, dirigeant de l’atelier de découpe. Teba est en bout de chaîne. « Hier, il n’était pas trop tard, nous avions encore 5°C. Ce matin, il faisait plus de 7 °C. On a tout arrêté. » En tout, ce sont 15 tonnes de carcasses de perdues. Manuel Pringault chiffre les dégâts à « minimum 150 000 €. Je rembourserai la viande à mes clients, y compris la marge qu’ils devaient gagner avec la vente. Mon client éleveur ne perdra rien, je le dédommage à 100 % ». Manuel Pringault espère, lui, remettre l’outil en route en début de semaine prochaine.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Eleveur laitier à bout de souffle : il s'en est sorti et il témoigne
Marcel, 35 ans, s’est installé en Gaec en 2009, dans le bocage ornais. Entre les investissements, l’installation d’une troisième…
panneaux solaires
Soleil 14, ou le cadastre solaire pour tomber dans le bon panneau
Soleil 14 est portée par le Syndicat départemental d’énergies du Calvados et les 16 intercommunalités du département. La…
500 ch en bord de mer
Vincent Michel, ferme de la Saline dans le Calvados, a commandé avant l’été, le Fendt Vario 1050. Il est arrivé dans la cour de…
coopération laitière, négociations commerciales
La coopération laitière lance une alerte
Dans le bras de fer commercial opposant distribution et transformation qui doit trouver son épilogue avant le 1er mars 2022, la…
Littoral Normand Déleg Génisses
Déleg Génisses : un service à la hauteur des attentes et en devenir
Un peu plus d’un an après son lancement par Littoral Normand, retour bilanciel sur Déleg Génisses, un service de délégation d’…
RENCONTRE FILIERE PORCINE FRSEA NORMANDIE
La production porcine à l’heure de la loi Egalim 2
Egalim 2, fin de la castration, crise du porc… les sujets n’ont pas manqué pour animer la réunion organisée par la FRSEA de…
Publicité