Aller au contenu principal

Rupture de la chaîne du froid: l’abattoir de Saint-Hilaire et Teba sont à l’arrêt

Dans la nuit de mercredi 21 à jeudi 22 octobre 2020, des fuites de gaz sur l’installation froid ont été détectées à l’abattoir de Saint-Hilaire-du-Harcouët et à l’atelier de découpe Teba, dans la Manche. Résultat : des tonnes de viande à la poubelle.

© JP

« Des fuites de gaz ont été détectées dans la nuit (de mercredi 21 à jeudi 22 octobre 2020, NDLR), sur l’ensemble de l’installation. On n’a rien vu venir », lâche Hélène Frechon, directrice de l’abattoir Grandparigny, près de Saint-Hilaire-du-Harcouët, dans la Manche. Elle poursuit : « des frigoristes font en ce moment leur travail et colmatent les fuites au fur et à mesure ». Ce jeudi 22 octobre, les abattages sont au point mort. La directrice espère pouvoir redémarrer l’outil demain vendredi 23 octobre mais pour les éleveurs, les abattages sont annulés. « On arrête, on répare et on remet en ligne. Les températures sont correctes partout, les frigos font leur boulot. Il n’y a pas de pertes ».

15 t de carcasses perdues

Au bout de la chaîne, la chanson n’est pas la même pour l’atelier de découpe. « Depuis une semaine, il y a des fuites de gaz entre les condenseurs et les évaporateurs », décrit Manuel Pringault, dirigeant de l’atelier de découpe. Teba est en bout de chaîne. « Hier, il n’était pas trop tard, nous avions encore 5°C. Ce matin, il faisait plus de 7 °C. On a tout arrêté. » En tout, ce sont 15 tonnes de carcasses de perdues. Manuel Pringault chiffre les dégâts à « minimum 150 000 €. Je rembourserai la viande à mes clients, y compris la marge qu’ils devaient gagner avec la vente. Mon client éleveur ne perdra rien, je le dédommage à 100 % ». Manuel Pringault espère, lui, remettre l’outil en route en début de semaine prochaine.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Hervé Morin, président de la Région Normandie et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur à Le Molay-Littry pour présenter le plan "reconquête de l'élevage allaitant", en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et en présence du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin
C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé à Le Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…
Le nouveau bureau de la FNPL (Fédération nationale des producteurs de lait) a été élu. Il est présidé par Yohann Barbe, producteur dans les Vosges.
Ludovic Blin et Benoit Gavelle, deux Normands dans le bureau de la FNPL
Depuis le 9 avril 2024, en succédant à Thierry Roquefeuil, Yohann Barbe devient le nouveau président de la FNPL (Fédération…
Publicité