Aller au contenu principal

Portrait d'agricultrice
Sabrina Orain, exploitante dans la Manche : « Si on travaille, c’est pour bien vivre »

« Pour gérer les risques, supporter la charge mentale, la pression administrative, il en faut sous le capot », confie Sabrina Orain. Elle n’est pourtant pas comptable, banquière, ni entrepreneuse, elle est le tout. Elle est surtout agricultrice. Rencontre avec cette maman de deux enfants, femme et fille d’agriculteurs.

Installée depuis 2015, et à la tête d’un atelier volailles depuis 2018, Sabrina Orain s’est engagée dans le syndicalisme pour défendre son métier, communiquer sur son quotidien. Depuis 4 ans, elle est présidente de l’Union syndicale d’Isigny-le-Buat et présidente de la section avicole depuis février dernier.
© DR

Sabrina Orain n’était pas née pour être agricultrice, comme son papa. Elle voulait plutôt partir en comptabilité, comme sa maman. Et à 12 ans, elle disait ne pas vouloir de mari agriculteur. Pourtant, à 39 ans, c’est tout le contraire.

Appelée par la terre

Quand elle a débuté ses études de gestion, notamment le CS contrôleur de gestion à Angers, « la terre m’appelait ». La ville n’était pas faite pour elle. Ses racines lui manquaient. Et surtout cette formation l’aurait conduite dans de grandes entreprises. Là non plus, ce n’était pas sa fibre.

Elle a tout de même été salariée dans différentes structures. Mais très vite, elle faisait le tour et finissait par « s’ennuyer », jusqu’à essuyer un licenciement économique en 2012. Une année charnière dans le parcours de cette jeune maman qui ne peut rester sans rien faire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

La SCA normande mise à l’arrêt forcé par les agriculteurs à Lisieux
Lundi 29 janvier 2024, sous l’impulsion de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs, la profession s’est mobilisée pour bloquer la SCA…
Lucie Lesieur, heureuse éleveuse de Salers
À Rônai, dans l'Orne en Normandie, Lucie Lesieur s'épanouit enfin à la ferme. Après une formation en commerce, elle décide, alors…
[NEWS DU SALON] Grande championne, Hamada renouvelle l'exploit
Et un, et deux victoires à Paris pour Hamada, une Normande, jugée exceptionnelle par le juge, Charles Delalande le jour du…
[LES GAGNANTS DU JOUR] Race Blanc bleu : deux éleveurs normands se démarquent
Jeudi 29 février 2024, le concours général agricole de race Blanc bleu s'est déroulé sur le ring de présentation du hall 1 du…
[EN VIDEO] La Normande devient la star du Salon international de l'agriculture 2024
Sur les billets d'entrée, ou encore sur les affiches, dans le métro, la Normande sera à l'honneur pour la 60e édition du Salon…
Dans le Calvados, Elisabeth Borne remet les pieds sur terre
Jeudi 8 février 2024, l'ex Première ministre a visité le Gaec Pupin à Maizet dans le Calvados. Elisabeth Borne, désormais simple…
Publicité