Aller au contenu principal

National Normand
Saint-Lô capitale de la race pendant trois jours

Les 19, 20 et 21 juin, Saint-Lô vivra au rythme des sections et des quelques 250 animaux sélectionnés dans toute la France. Mais comment est née cette race ? Explications sur un siècle de sélection et de passion.

La Normande, une race qui se confond avec l’histoire de la région mais se cultive aussi à l’International.
La Normande, une race qui se confond avec l’histoire de la région mais se cultive aussi à l’International.
© Normandie-Génisses

 

Cette race Normande, comment est-elle née ? Comment a t-elle progressé ? Retour sur une histoire qui débute, officiellement, au XIXè siècle. A cette époque, trois races dominent en Normandie, la Cotentine, l’Augeronne et la Cauchoise. Pendant quelques années, ces races ont subi l’apport de “Durham”  afin d'améliorer la précocité, la conformation bouchère, la finesse de la viande et l'aptitude à l'engraissement. Ce type de croisement, on le retrouvera sur d’autres races, notamment la “Mancelle”, donnant naissance à l’actuelle “Rouge des Près”. La légende voudrait que les ancêtres de la Normande soient venus sur les drakkars vikings. Belle image d’épinal, mais peu propable. Au Moyen-Age, la typicité de la race “Cotentine” est cependant prouvé par des écrits à l’instar du poète-historien Froissard qui fait mention “des grands boeufs du Cotentin”. Au 18è siècle, on retrouve ici et là des actes de vente mentionnant des vaches de couleur “bringé”. 

 

Arcisse de Caumont

En 1831,un Normand,  Arcisse de Caumont va fonder “l’association Normande” dont le but est de favoriser le développement agricole en organisant des concours, ancêtres de nos comices. Selon Jean-Michel Berly, auteur d’une étude récente sur Caumont, “c’est sous son égide que des éleveurs normands furent regroupés pour sélectionner la race de vache susceptible de produire en quantité à la fois du lait et de la viande de qualité. Le choix s’est porté sur la race Cotentine”. Arcisse de Caumont est donc à l’origine de ce qui est encore reconnu de nos jours comme étant la “race normande”.

Programme du National :

 

Vendredi 19 juin :

 

9h30 à 12h45: Jugement des sections

13h30 à 17h00 : Suite et fin des sections

17h10 : Meilleure mamelle adulte

17h30 : Meilleure mamelle jeune

17h50 : Collectifs Mamelles

 

Samedi 20 juin :

 

10h00 : Meilleure Bouchère

10h20 : Meilleure Fromagère

10h30 : Meilleure laitière Avenir

10h50 : Meilleure laitière Adulte

11h10 : Prix d’élevage

11h40 : Challenge Interdépartemental

 

12h00 : Inauguration officielle en présence des personnalités, suivi d’un vin d’honneur.

 

14h00 : Concours des Lycées : Remise des prix

14h15 : Championne espoir

14h30 : Prix d’honneur : Jeune vache en gestation

14h45 : Prix d’honneur : Vache adulte en gestation

15h00 : Prix d’honneur : Jeune vache en lactation

15h15 : Prix d’honneur : Vache adulte en lactation

15h30 : Désignation de La Grande Championne Nationale Saint-Lô 2009

16h00 : Vente aux enchères de Génisses Amouillantes

16h45 : Vente aux enchères Embryons Elite

 

20h00 : Repas de Gala sous les étoiles de la Manche

 

Dimanche 21 Juin :

 

Les Jeunes ont du talent

 

10h30 : Meilleur présentateur d’animaux : 12-16 ans

11h00 : Meilleur présentateur d’animaux : 16-20 ans

14h00 : « Jacques Martin » anime les éleveurs en herbe

15h00 : Défilé officiel des animaux primés

 

A partir de 18h00, départ des animaux.

 

 

 

La suite dans votre prochaine édition

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Implantation de la sucrerie AKS à Rouen : un château en Espagne ?
Où en est le projet d’implantation d’une méga sucrerie par une société dubaïote, sélectionnée par Haropa Port sur appel à…
Le Gaec Lorin-Barbot prévoit de toujours produire du lait en 2032
Le Gaec Lorin-Barbot de Les Cresnays (sud Manche) prévoit de toujours produire du lait d’ici dix ans. Pour autant, les…
Zéro glyphosate ou le défi impossible en Normandie ?
Peut-on se passer du glyphosate ? Depuis 2019, cette vaste question a été travaillée via le plan « transition glyphosate…
PAC 2023-2027 : le nouveau système de suivi du parcellaire est « vraiment intrusif »
Dans le cadre de la future programmation de la Politique agricole commune (PAC) qui entrera en vigueur en janvier 2023, la…
Tuberculose bovine dans l'Orne : le point sur la prophylaxie 2022-2023
La campagne de prophylaxie tuberculose bovine a repris le 1er novembre 2022 dans l’Orne. Elle se terminera le 31 mai 2023. Cette…
Philippe Leprince, directeur de l’OP Bovins d’Agrial : « Transformer la décapitalisation en atout »
En octobre 2022, l’OP Bovins d’Agrial a organisé sa « Journée puissance viande » dans le pays du granit, à Saint-Michel-de-…
Publicité