Aller au contenu principal
Font Size

Salon aux champs : la Cuma de la Motte vous accueille

Huit Cuma du canton de Cambremer sont mobilisées pour l'organisation

© JP

Nom : Cuma de la Motte.

Lieu : Les Monceaux.

Chiffre d’affaires : 30 000 euros.

Président : Gérard Briand, 61 ans.

Histoire : La cuma est née en 1982-83, avec une ensileuse. Puis d’autres matériels ont été achetés dans les années 1984-85.

Adhérents : 49. L’adhérent le plus éloigné se trouve 17 km. Mais la majorité se situe plutôt à 7 ou 8 km.

Matériels : Une vingtaine. Dont deux épandeurs à fumier, trois linières, du matériel de contention, de transport de bétail. La cuma est axée sur l’élevage.

Esprit cuma : « Il faut aimer le collectif. Le rôle d’une cuma est d’aider tout le monde, d’éviter de se charger avec des emprunts. Le problème, ce sont les personnes qui s’individualisent. Notre cuma vieillit. Quelques jeunes tiennent quand même la route. Il faut aussi anticiper le départ à la retraite : si on a un énorme parc matériel tout seul, on ne gagne rien à la revente. Alors qu’en cuma, on peut vendre ses parts sociales et ne rien perdre. Quand on est jeune, on n’y pense pas. »

Souvenir du Salon aux champs : « J’en ai entendu causé, comme ça. Pour le moment, je n’y ai pas trop participé, ce sont plutôt les jeunes adhérents qui sont investis. J’espère que le salon fera prendre conscience aux jeunes, en général, qu’il faut qu’ils maintiennent le système, parce qu’il est d’utilité première. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
Publicité