Aller au contenu principal

VIDEO. Salon aux champs : la cuma des Quatre-Rivières vous accueille

Huit cuma du Pays d'Auge sont mobilisées pour l'organisation du salon national des cuma.

Séverine Grandval est trésorière de la cuma des Quatre-Rivières.
Séverine Grandval est trésorière de la cuma des Quatre-Rivières.
© JP

Nom : Cuma des Quatre-Rivières.

Lieu : Saint-Pierre-du-Jonquet.

Chiffre d’affaires : 50 000 euros.

Président : Damien Lenormand. Séverine Grandval, 42 ans, en est la trésorière depuis deux ou trois ans. Auparavant, elle fut présidente et trésorière.

Histoire : Les années 1974 et 76 subissent d’abord des inondations puis une période de sécheresse. Les agriculteurs du coin s’entraident. Ils montent une banque de travail, où le matériel et le temps de travail passé chez les uns et les autres sont comptabilisé en points. En 1979, la cuma est fondée par une quinzaine d’adhérents lors de l’achat d’une pelleteuse telem, attelée derrière un tracteur. Puis viennent une auto chargeuse, une ensileuse et d’autres matériels, dont une moissonneuse batteuse, que la cuma n’a plus aujourd’hui.

Adhérents : 42. Dont une vingtaine vraiment active. Les deux plus éloignés se situent à une quinzaine de kilomètres l’un de l’autre.

Matériels : 36. La cuma possède, entre autres, une ensileuse, un tracteur, un tractopelle, des bennes, un broyeur… Chaque adhérent actif est responsable d’un matériel.

Esprit cuma : « Un groupe qui s’entend bien, du collectif. On n’a pas passé le pas du salarié, c’est ce qui nous manque aujourd’hui. Les jeunes manquent de tolérance. Dès que du matériel n’est pas préparé ou que quelque chose ne va pas, c’est un prétexte pour signaler un ras le bol. »

Souvenir du Salon aux champs : « Je suis allée à plusieurs éditions. Je me souviens en particulier d’un slogan « Le patron, c’est le silo». Il mettait l’accent, concernant la problématique de l’ensilage, sur le tassage et la conservation. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

moisson 2021
La qualité des blés se dégrade avec la pluie
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Publicité