Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Salon aux champs : la Cuma des Vergers-Cambremer vous accueille

Huit cuma du Pays d'Auge sont mobilisées pour l'organisation du salon national des cuma.

Patrice Giard, président de la cuma des Vergers-Cambremer.
Patrice Giard, président de la cuma des Vergers-Cambremer.
© JP

Nom : Cuma des Vergers-Cambremer.

Lieu : Grandouet.

Chiffre d’affaires : 99 000 euros.

Président : Patrice Giard, 62 ans.

Histoire : La cuma a 27 ans. Elle est née en 1990, quand les producteurs de la Route du cidre ont voulu faire évoluer la qualité des produits pour obtenir l’appellation Cidre Pays d’Auge. Ils ont embauché un œnologue du syndicat des Cidres du Pays d’Auge. Il leur a expliqué qu’ils devaient s’équiper. C’est comme ça qu’est née la cuma. La mise en bouteille du cidre était, par exemple, un facteur limitant. A la main, on fait 200 bouteilles par heure. Avec la machine, on multiplie le rendement par dix.

Adhérents : 61. Certains adhérents ne viennent qu’une seule fois, comme lorsqu’ils utilisent la planteuse à vergers.

Matériels : 31. Les embouteilleuses représentent le plus gros morceau. La cuma en possède deux : une pour le cidre, et une autre pour le calvados, le jus de pommes et le pommeau. Elle embauche un technicien qui entretien le matériel et qui permet de proposer des prestations techniques comme le brassage, le filtrage et la mise en bouteille. Le matériel est itinérant. L’adhérent le plus éloigné habite à 25 km. L’embouteilleuse est acheminée par remorque.

Esprit cuma : « Proposer du matériel performant, technique et rapide à des producteurs qui n’ont pas les moyens de se l’offrir. Entre nous, il y a un esprit de fraternité. L’esprit cuma, c’est aussi initier et porter des projets ensemble. »

Un souvenir du Salon aux champs : « J’y suis allé il y a une quinzaine d’années. Je tenais un stand. J’ai assisté à la présentation d’un retourneur d’andain. C’était très impressionnant. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fermer les abattoirs, c’est tuer les éleveurs
Dimanche 7 juin 2020, le préfet de la Manche a pris la décision de fermer le dernier abattoir de la Manche, à Saint-Hilaire-du-…
MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
Le soja normand prend de l’ampleur
En 2019, la Région lance un appel à projets pour son plan protéines végétales. Le Soja made in Normandie (SMN), alliant, entre…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Maltot exauce le vœu de la ruralité
Maltot, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est son château, sa MFR et son Bœuf en fête. La commune compte 1 095 habitants, se…
Publicité