Aller au contenu principal

Sarl Hochet Touchard : un siège 2.0 à Soumont-St-Quentin (14)

La Sarl Hochet Touchard déménage de Grainville-Langannerie à Soumont-St-Quentin (14). Vendredi 24 et samedi 25 janvier prochains, le distributeur Amazone, Grégoire-Besson, Krone, Joskin et Depoortere notamment, ouvre ses portes au public. Prévisite d’une concession 2.0.

Arrivé salarié chez Touchard en 2007, Stéphane Hochet en a pris les commandes partagées en 2009 puis en totalité en 2011. Presque 10 ans plus tard, l’entreprise change de dimension.

Un atelier de 1302 m2
« Nos locaux de Grainville-Langannerie avaient 65 ans. Nous n’avions plus assez de place pour travailler. Plus rien n’était aux normes, se souvient Stéphane Hochet, mécanicien de formation. L’idée de repartir à neuf a germé en 2017 mais la commune n’a pas exprimé la volonté de nous aider ». Après avoir lorgné une implantation du côté de Bretteville-sur-Laize, l’entreprise a jeté son dévolu sur la commune de Soumont-St-Quentin. Sur un terrain de 9 036 m2, sont sortis de terre en quelques mois un atelier de 1 320 m2, 400 m2 de magasin libre-service et 100 m2 de bureaux et salle de réunion.

Le SAV pour fer de lance
Un investissement conséquent qui illustre un appétit durable. « On est parti à fond dans la récolte », concède d’ailleurs Stéphane Hochet. Avec ses 5 camions ateliers et ses 6 000 références de pièces en stock, la Sarl Hochet fait du SAV (Service Après-Vente) son fer de lance. « Nous révisons 80 moissonneuses-batteuses et 35 ensileuses par an, ajoute-t-il. Côté lin, nous comptabilisons 200 automotrices (arracheuses et retourneuses) en service. Nous prenons des commandes aujourd’hui pour livraison en 2022 ».  Aux marques Amazone, Krone, Grégoire-Besson, Joskin, Monosem et Depoortere qu’elle distribue sur le Calvados, il faut y ajouter Lemken à partir de sa base d’Ecouché (61). Un département où l’entreprise est également agent Fendt pour le compte de Lesieur. La Sarl Hochet développe parallèlement une activité de location de tracteurs et de divers matériels d’occasion comme des déchaumeurs. Dans un marché « bizarre comme le temps », s’amuse Stéphane et où les lignes sont forcément amenées à bouger, l’entreprise s’appuie sur le professionnalisme et l’engagement de deux commerciaux, deux magasiniers, une comptable, une secrétaire et neuf mécaniciens. Ils vous attendent tous avec le sourire demain et après-demain.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité