Aller au contenu principal
Font Size

Sarl Hochet Touchard : un siège 2.0 à Soumont-St-Quentin (14)

La Sarl Hochet Touchard déménage de Grainville-Langannerie à Soumont-St-Quentin (14). Vendredi 24 et samedi 25 janvier prochains, le distributeur Amazone, Grégoire-Besson, Krone, Joskin et Depoortere notamment, ouvre ses portes au public. Prévisite d’une concession 2.0.

Arrivé salarié chez Touchard en 2007, Stéphane Hochet en a pris les commandes partagées en 2009 puis en totalité en 2011. Presque 10 ans plus tard, l’entreprise change de dimension.

Un atelier de 1302 m2
« Nos locaux de Grainville-Langannerie avaient 65 ans. Nous n’avions plus assez de place pour travailler. Plus rien n’était aux normes, se souvient Stéphane Hochet, mécanicien de formation. L’idée de repartir à neuf a germé en 2017 mais la commune n’a pas exprimé la volonté de nous aider ». Après avoir lorgné une implantation du côté de Bretteville-sur-Laize, l’entreprise a jeté son dévolu sur la commune de Soumont-St-Quentin. Sur un terrain de 9 036 m2, sont sortis de terre en quelques mois un atelier de 1 320 m2, 400 m2 de magasin libre-service et 100 m2 de bureaux et salle de réunion.

Le SAV pour fer de lance
Un investissement conséquent qui illustre un appétit durable. « On est parti à fond dans la récolte », concède d’ailleurs Stéphane Hochet. Avec ses 5 camions ateliers et ses 6 000 références de pièces en stock, la Sarl Hochet fait du SAV (Service Après-Vente) son fer de lance. « Nous révisons 80 moissonneuses-batteuses et 35 ensileuses par an, ajoute-t-il. Côté lin, nous comptabilisons 200 automotrices (arracheuses et retourneuses) en service. Nous prenons des commandes aujourd’hui pour livraison en 2022 ».  Aux marques Amazone, Krone, Grégoire-Besson, Joskin, Monosem et Depoortere qu’elle distribue sur le Calvados, il faut y ajouter Lemken à partir de sa base d’Ecouché (61). Un département où l’entreprise est également agent Fendt pour le compte de Lesieur. La Sarl Hochet développe parallèlement une activité de location de tracteurs et de divers matériels d’occasion comme des déchaumeurs. Dans un marché « bizarre comme le temps », s’amuse Stéphane et où les lignes sont forcément amenées à bouger, l’entreprise s’appuie sur le professionnalisme et l’engagement de deux commerciaux, deux magasiniers, une comptable, une secrétaire et neuf mécaniciens. Ils vous attendent tous avec le sourire demain et après-demain.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
MC DO CONTRAT
Contrat McDo : « Je connais le prix, quelle que soit la date de sortie »
Romaric, Bernard et Françoise Anquetil élèvent des Prim’Holstein à Saint-Jean-des-Champs (50). Depuis 2007, les jeunes bovins…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
Publicité